Home» RDC» Diaspora»

RDC : Grande manif des Combattants au Bénin contre le sommet de la Francophonie à Kinshasa

Font size: Decrease font Enlarge font
image Francophonie - Logo sommet de kinshasa

Le peuple congolais en appelle donc à la solidarité de toute l’Afrique pour qu’elle se dresse et se mobilise à ses côtés, et exhorte le Président Yayi Boni au nom de l’Union Africaine et des valeurs qu’elle défend, à exiger de l’ONU des sanctions fermes contre le Rwanda et de l’OIF qu’elle accède à la requête du peuple congolais en délocalisant ou en annulant le Sommet de la Francophonie prévu en RDC.

COMMUNIQUE

Grande manifestation des congolais au Bénin ce Vendredi 29 Juin 2012 , contre le Sommet de la Francophonie prévu à Kinshasa !

L’APARECO poursuit sa mobilisation contre la tenue du XIVème Sommet de la Francophonie à Kinshasa , contre l’occupation , les viols massifs et le génocide en cours en RDC, en interpelant l’Afrique et particulièrement le Président béninois Monsieur Yayi BONI, Président en exercice de l’UNION AFRICAINE.

Cotonou, le 23 juin 2012 / Suite à la crise sans précédent que traverse la République Démocratique du Congo et dans le but de continuer à dénoncer le projet de tenue en RDC du XIVème Sommet de la Francophonie, le Comité-Régional de l’APARECO-Afrique (Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo) en coordination avec les représentants des Comites Territoriaux de l’APARECO au Benin, Nigeria, Togo, Sénégal, Maroc et en Algérie organisent ce vendredi 29 Juin 2012 à Cotonou , une grande marche dans le but d’interpeler et de sensibiliser le peuple africain et particulièrement le Président Yayi Boni Président du Bénin et Président en exercice de l’Union Africaine. Cette manifestation partira de L’Eglise Catholique Bon Pasteur de Cadjehoun à 10 H00, passera par l’Ambassade de France pour se terminer à l’Ambassade de la RDC.

Le Bénin étant un pays membre de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) l’APARECO profitera de cette occasion pour appeler particulièrement toute l’Afrique francophone à soutenir le peuple congolais qui refuse la tenue du XIVè Sommet de la Francophonie à Kinshasa dans le contexte politique actuel.

L’APARECO-Afrique, comme la majorité des congolais, estime en effet qu’il est plus que temps pour que les véritables causes de cette crise soient traitées en priorité et que l’OIF se garde de poser un acte qui s’apparenterait à une forme de caution et de prime aux crimes du régime en place. Ceci d’autant plus qu’en décembre 2011, tous les chefs d’Etats et de gouvernement du monde avaient choisi de boycotter la frauduleuse cérémonie d’investiture de « Joseph Kabila », organisée après un scrutin électoral décrié par toute la communauté internationale.

Aujourd’hui, alors que le gouvernement d’occupation en place en RDC est devenu à la fois, la première entrave à l’émergence d’une véritable démocratie comme en témoigne le déroulement du dernier scrutin électoral, et qu’il est aussi pour notre population la première source d’insécurité, de connivence avec le Rwanda que le rapport « Mapping » et les derniers rapports de l’ONU dénoncent enfin explicitement, l’Est de la RDC est plus que jamais à feu et à sang.

Ainsi en plus d’une crise humanitaire sans précédent, la RDC risque aujourd’hui de sombrer dans une guerre généralisée car les congolais qui ont enfin compris tout le projet d’occupation et de balkanisation de la RDC par le Rwanda en complicité avec « Joseph Kabila », ne cèderont pas leurs terres. Et surtout pas au prix de 8 millions de morts depuis 1996, 1152 femmes violées en moyenne par jour et l’équivalent de 1500 morts par jour !

Le peuple congolais en appelle donc à la solidarité de toute l’Afrique pour qu’elle se dresse et se mobilise à ses côtés, et exhorte le Président Yayi Boni au nom de l’Union Africaine et des valeurs qu’elle défend, à exiger de l’ONU des sanctions fermes contre le Rwanda et de l’OIF qu’elle accède à la requête du peuple congolais en délocalisant ou en annulant le Sommet de la Francophonie prévu en RDC.

L’APARECO rappelle enfin qu’en octobre prochain le peuple congolais commémorera le 2è anniversaire de l’assassinat du patriote Armand TUNGULU, par « Kabila » et ses sbires qui ont même refusé de restituer la dépouille de leur victime à sa famille. C’est donc particulièrement en sa mémoire et en la mémoire de toutes les victimes congolaises de l’occupation que l’APARECO appelle dès à présent tout le peuple congolais et surtout les kinois(es) à sortir massivement dans les rues de la ville du 12 au 14 octobre 2012 , durant ce Sommet s’il est maintenu en RDC, afin de réclamer devant les projecteurs et les caméras du monde entier ce qui est réellement une priorité pour les congolais depuis des décennies à savoir : Le respect de l’intégrité de notre territoire national, la Paix, la Justice et la Démocratie, avant toute chose ! 

Pour l’APARECO,

Frédérick BATUAFE

Pésident Régional

APARECO-Afrique


Cet article a été lu 4929 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0