Home» RDC» Diaspora»

Diaspora RDC France : Réponse de l’APARECO à SOS-RACISME

Font size: Decrease font Enlarge font
image Dominique SOPO - SOS-RACISME

Déclaration de l’APARECO suite aux  propos diffamatoires de SOS-RACISME à  l’encontre des rdcongolais.

L’APARECO dénonce l’ignoble instrumentalisation par SOS RACISME des tensions nées entre la diaspora congolaise et certains extrémistes rwandais partisans  de  Paul Kagamé. Elle fustige l’indifférence et le long silence de SOS RACISME durant les 15 années de viols, de massacres, de mutilations, de millions des congolais et des congolaises, ainsi que  son mutisme face au processus de balkanisation de la RDC et du pillage de ses richesses par l’actuel régime de Kigali.

C’est avec stupeur que l’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO en sigle) a pris connaissance du communiqué publié il y a quelques jours par l’association SOS-RACISME en et portant sur des échauffourées qui ont opposés des rwandais pro-Kagamé à quelques congolais de la diaspora excédés et révoltés non seulement  par les crimes contre l’humanité commis par ce dernier en République démocratique du Congo mais  aussi par son plan d’occupation et de balkanisation de l’Est de notre pays. L’APARECO constate que :

1. SOS-RACISME fait de la  désinformation :

L’association SOS-RACISME dont on se demande d’où elle tire ses renseignements dans cette affaire, a volontairement occulté le fait que le  lundi 12 septembre 2011, jour de la rencontre à l’Élysée du dictateur rwandais avec le chef de l’État français, des membres de l’opposition rwandaise (tutsis et hutus) ont manifesté pacifiquement  côte à côte avec des congolais  de la RDC au nom de toutes les victimes de Kagamé quelles qu’elles soient. Or aucun incident violent n’a été signalé  au cours de cette grande marche qui a réuni au moins 1500 personnes. Beaucoup des congolais présents à cette manifestation  étaient également présents  la veille  à Aubervilliers pour protester contre la présence du génocidaire Paul  Kagame qui y  rencontrait ses  partisans  le dimanche 11 septembre  en marge de sa visite   officielle.  Pourquoi l’association SOS-RACISME parle-telle de tensions « raciales » là où il s’agit de toute évidence de tensions entre les pro-Kagame d’une part et ceux qui se considèrent comme avant tout des résistants congolais d’autre part ?

2. SOS-RACISME oublie qu’un congolais de la diaspora a aussi été agressé par des agents de  sécurité rwandais :

L’APARECO rappelle que  le lundi 12 Septembre 2011  l’un de ses cadres (Monsieur Rolain Mena Président  Régional  de l’APARECO Europe)  s’est retrouvé à l’hôpital après avoir  subi devant témoins des violences physiques de la part des agents de la sécurité rwandaise au Centre d’Accueil de la Presse Étrangère (CAPE), pour avoir simplement interpellé  (pacifiquement) les ministres rwandais présents au sujet  des exactions commis par leur régime en RDC.  Qui sont les agresseurs ? En plus de la  vidéo de l’agression

Voici la photo de trois de ceux qui se sont acharnés sur Monsieur Mena même après l’avoir sorti de la salle de conférence.

3. SOS-RACISME a refusé de rencontrer les congolais :

Comment les congolais et toutes les personnes éprises réellement de Justice doivent-ils interpréter le refus ce lundi 19 Septembre 2011,  de l’association SOS-RACISME de recevoir   les représentants de la communauté congolaise membre de la Résistance et œuvrant au sein de l’APARECO, du RCK, BPK et CRCCF,   qui se sont spontanément présentés au siège de SOS-RACISME pour s’entretenir avec ses responsables et leur remettre leur memo ?

SOS-RACISME a préféré appeler la police pour les évacuer choisissant ainsi définitivement une  réaction partisane qui n’honore pas les objectifs oh combien louables pourtant prônées par cette association. Cette attitude injuste et agressive est propice à attiser les tensions au sein de la communauté congolaise qui interprète tout ceci  comme un manque de considération pour les souffrances de notre peuple.  

4. SOS-RACISME  se met au service de Paul Kagamé :

L’association SOS-RACISME prend le parti des pro-Kagamé et  fait fi des violences subies par le peuple congolais depuis des années, alors que plusieurs  rapports produits par des ONG de défense des droits de l’homme (Human Rights  Watch, Amnesty international  , Refugees International, etc.. ) ou encore l’Organisation des Nations-Unis notamment dans son rapport Mapping publié en octobre 2010, démontrent clairement que Paul  Kagamé et  d’autres de  ses complices en territoire congolais, ont massacré en un peu plus d’une décennie , des millions de civils aussi bien des rwandais que des congolais.

Pire encore, ces massacres  en l’encontre des congolais particulièrement se poursuivent jusqu’à présent au rythme de 1500 morts par jour (IRC) rien qu’à l’Est de la RDC, parce que Paul Kagamé,  dont les troupes sont restés en RDC sous différentes couvertures, continue  à jouir de l’impunité que lui  accorde une frange de la Communauté internationale  parce qu’elle bénéficie directement du pillage des matières premières de la RDC grâce  à l’actuel régime rwandais. L’APARECO rappelle également  à SOS-RACISME que la justice espagnole a lancée des mandats d’arrêts contre 40 proches de Paul Kagamé  et que  ce dernier n’a été épargné que suite à l’immunité que ses fonctions présidentielles lui confèrent. De plus comme tout le monde a pu le constater une frange non négligeable de la classe politique française (députés, sénateurs  et ministres de gauche comme de droite) se sont montrés défavorables à cette visite de Paul Kagamé qu’ils considèrent tous comme un criminel.

5. Le bilan funeste des actions criminelles de Kagamé en RDC est connu :

Instrumentalisé par les pro-Kagamé , SOS-RACISME semble ignorer  que tous les chiffres décrivant la tragédie dont le peuple congolais est victime depuis plus d’une décennie sont sans équivoque quant à leur ampleur et quant à la barbarie des troupes rwandaises en RDC. Les statistiques de l’IRC (International Rescue Committee) indiquent qu’au moins 5 millions de congolais sont morts des suites de cette déstabilisation de la RDC amorcée en  1996 par le régime de Paul Kagamé et  ses complices. Paul Kagamé a lui-même  reconnu son implication dans cette action de déstabilisation notamment dans le documentaire intitulé « l’Afrique  en morceaux » de  Peter Chappell &  Jihan El Tahri.

Par ailleurs, une récente étude américaine publiée cette année a évalué à   1152 femmes le nombre de congolaises violées  par jour, des bébés de quelques mois aux  grands  –mères  traduisant ainsi une véritable volonté d’extermination méthodique des congolais par l’élimination de la femme congolaise parce qu’elle est source de vie. Dans son livre  « Crimes organisés en Afrique Centrale : Révélations sur les réseaux rwandais et occidentaux » publié en 2004 aux éditions Duboiris,  Le Président de l’APARECO Monsieur Honoré NGBANDA a  largement expliqué  avec  plusieurs documents à l’appui, le véritable rôle de Kagame et ses complices la tragédie de la région des  Grands Lacs.Ce livre n’a  été contesté par aucun des protagonistes.

6. La RDC traverse une période difficile :

Si SOS-RACISME avait pris la peine de s’entretenir avec la diaspora congolaise elle saurait que la majorité des congolais sont également en colère parce que  Paul Kagamé poursuit aujourd’hui la  déstabilisation de la RDC grâce à  des complices infiltrés au sein de toutes  les institutions rdcongolaises et particulièrement au sommet  de l’Etat. Celui qui se fait appelé « Joseph Kabila » et qui s’appelle en réalité Hyppolite Kanambe (cf. : www.aparecordc.org ) est en réalité un agent rwandais au service de son pays d’origine. L’APARECO produira dans les tous prochains jours, les preuves que des officiers rwandais au sein de l’armée et de la police congolaise ont fait partie de  l’équipe d’avance pour la  sécurité de la visite  de Monsieur Kagamé en  France, et cela aux frais  du gouvernement congolais (donc du contribuable congolais).

C’est pourquoi,  au vu de tous les éléments  relevés  ci-dessus , l’APARECO  estime absolument regrettable  que l’Association SOS-RACISME  se soit empressée de sortir un communiqué que nous jugeons diffamatoire, publié en se gardant d’interroger les congolais eux-mêmes, et sans attendre les conclusions des enquêtes de la police ou de la justice française sur ce qui s’est réellement passée.

L’APARECO note également  que cela fait plus d’une décennie que des millions de congolais sont exterminés sans que ni SOS-RACISME ni une bonne frange de la Communauté internationale ne s’en émeuvent. 

L’APARECO appelle  donc SOS-RACISME à ne pas compromettre sa noble mission en se laissant manipuler par Kagamé et ses partisans, car comme Hitler  et le pouvoir nazi ont fini par être vaincu, il en sera de même pour le pouvoir de Paul Kagamé et de ses complices. Aujourd’hui les congolais sont plus mobilisés que jamais et déterminés à prendre leur destin en main. Les résistants congolais resteront vigilants partout à travers le monde pour ne plus laisser qui que ce soit dénaturer le combat noble et difficile que mène courageusement le peuple congolais. Les congolais n’ont rien à reprocher aux rwandais qui veulent vivre en paix avec  notre peuple, comme cela  a été le cas pendant des années. Ils combattent par contre ceux qui  détruisent notre pays ou  utilisent la violence contre  nos populations.

A notre époque et après les enseignements que l’humanité semblait avoir tiré des différentes grandes tragédies antérieures, telle que  la Shoa en Europe, les massacres de masse en  Yougoslavie ou  en Sierra Léone, le  génocide  des tutsis et des hutus modérés au Rwanda, le silence qui persiste autour des massacres  de masse  qui  se poursuivent en RDC  est telle  que, nous sommes nombreux à nous demander si la Communauté internationale se serait tue de la sorte, si les millions de morts congolais ainsi que les centaines de milliers de femmes congolaises violées avaient eu la peau blanche ? SOSRACISME serait mieux inspirée en menant une  réflexion sur  cette interrogation de nombreux congolais.

Paris, le 20 septembre 2011

Pour L’APARECO

Paul-Rigobert AKANGA

Porte-parole et Secrétaire-général Adjoint


Cet article a été lu 7489 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (5 posted):

bitodi phanzu antoine on 14/10/2011 04:20:23
avatar
bonjour ,je suis étudiant à l' université de KINSHASA dans la faculté des lettres et sciences humaines , département des sciences de l' information et de la communication .je travaille mon mémoire de licence sur la diaspora congolaise,dont le sujet est :"la presse écrite en RDC à l'erè de l' internet : une anlyse de la réception des journaux kinois en ligne par la diaspora congolaise".j' aurai besoin de mener cette étude sur 200 congolais de l'etranger.En effet ,volontier qu'il leur soit de me donner leur adresse email ,pour l' administration du questionnaire.merci
Thumbs Up Thumbs Down
0
vovadiakongo on 06/10/2011 11:48:01
avatar
J'ose croire que SOS Racisme a été manipulé, sinon, elle a perdu ses raçines.
La photo illustrative ne represente pas Dominique Sopo, par erreur sans doute, vous avez posté une photo du célèbre humoriste DIEUDONNÉ MBALA-MBALA.
Thumbs Up Thumbs Down
0
Me on 29/09/2011 04:10:32
avatar
Les periodes difficiles du RDC ne se terminent jamais. Il faudrait que les congolais se prennent en main, ils ont ttes les ressources necessaires pr se developper excepte le courage et la personalite. Alors ils doivent tjs trouver un coupable a blamer. Pr le moment c'est Kagame, avant c'etait "les blancs", "les belges", .. C'est triste et desesperant!!
Thumbs Up Thumbs Down
0
Nestor on 21/09/2011 11:43:39
avatar
Dominique Sopo,
Un lécheur de juifs comme Kagame. Le règne de juifs finira. Vous allez vous cacher !! petit homme vil, inculte et ignorant !
Thumbs Up Thumbs Down
2
WETE on 21/09/2011 08:51:20
avatar
sopo ce un batard de relais de crif association sans impact petit boy de juif
Thumbs Up Thumbs Down
3
total: 5 | displaying: 1 - 5

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0