RDC : Zoé «KABILA» a volé 50 Millions de dollars au Palais de la Nation

Font size: Decrease font Enlarge font
image Zoé et Janet "KABILA" - Lors de l'ouverture du congres extraordinaire PPRD, Kinshasa, 14 Mai 2015

Ils ont beau caché cette nouvelle au public congolais pour des raisons évidentes. Des «voleurs» qui ne sont autres que les membres de la Garde Républicaine (GR) ont forcé les coffres du bureau du «raïs» et se seraient emparés d’une bagatelle somme de …50 millions de dollars américains! Une trentaine des membres de la GR impliqués dans cette opération qui sent la mise en scène à mille lieux ont tous été sommairement exécutés ! Après l’exécution sommaire de leurs compagnons d’armes, la panique gagne les rangs des GR. Ils savent que les autres ont été exécutés pour empêcher les enquêteurs de remonter au cerveau-moteur de l’opération. Alors ils ont commencé à se confier aux proches en s’attendant au pire ? «C’est un piège ! Ils nous ont tendu un piège !», disent-ils. L’homme qui a monté toute l’opération n’est autre que le frère du «raïs» qui a emporté tout le butin.

Ils ont beau caché cette nouvelle au public congolais pour des raisons évidentes, l’omniprésent réseau des patriotes résistants vient d’alerter la rédaction de L’Œil du Patriote d’un nouveau scandale suite à des faits qui viennent de se dérouler dans les bureaux mêmes de l’imposteur Hyppolite Kanambe ce jeudi 24 septembre au Palais de la Nation. Des «voleurs» qui ne sont autres que les membres de la Garde Républicaine (GR) ont forcé les coffres du bureau du «raïs» et se seraient emparés d’une bagatelle somme de …50 millions de dollars américains!

Mais chose bizarre, alors que le commandant des GR au Palais de la Nation, un certain «Araignée» non encore autrement identifié, a été arrêté et conduit pour interrogatoire par l’IP/KIN et les services spéciaux de la Police Nationale sur 24 Novembre, d’autres agents des services spéciaux nous informent qu’une trentaine des membres de la GR impliqués dans cette opération qui sent la mise en scène à mille lieux ont tous été sommairement exécutés ! Pourquoi ? Et qui en a donné l’ordre ?

A qui profite le crime ? Zoé «Kabila» le commanditaire de l’opération !

Après l’exécution sommaire de leurs compagnons d’armes, la panique gagne les rangs des GR. Ils savent que les autres ont été exécutés pour empêcher les enquêteurs de remonter au cerveau-moteur de l’opération. Alors ils ont commencé à se confier aux proches en s’attendant au pire ? «C’est un piège ! Ils nous ont tendu un piège !», disent-ils. L’homme qui a monté toute l’opération n’est autre que le frère du «raïs» qui a emporté tout le butin. «Maintenant, on nous tue, des innocents!», pleure un autre membre de la GR effondré.

Cette mise en scène suscite une série de questions inquiétantes qui laisse perplexe : que faisait dans les bureaux de «Joseph Kabila» un pactole de 50 Millions de dollars en liquide? Quelle est sa provenance et quelle était sa destination finale ? Kanambe était-il au courant de l’opération de son frère Zoé ou ce dernier a voulu gonfler sa réserve personnelle en perspective du naufrage en vue? Cette affaire révèle, si besoin en était, le mode de gestion archaïque de la République bananière du Congo dit Démocratique. Au moment où le premier ministre Matata Mponyo rabat les oreilles des Congolais en claironnant matin, midi et soir  que l’Etat n’a pas d’argent, voilà qu’un vol de 50 Millions de dollars s’opère dans les bureaux feutrés du «Président de la République ». Comprenne donc qui pourra!

Quoiqu’il en soit, L’œil du Patriote alerte les ambassades accréditées à Kinshasa et les ONG de défense des Droits de l’Homme de se pencher sur ce nouveau dossier qui fait couler innocemment le sang des jeunes congolais. L’œil du Patriote qui suit de très près ce dossier ne manquera pas d’apporter au public congolais la suite de ses enquêtes.

C’est ici l’occasion de rappeler aux officiers et soldats congolais de ne pas attendre passivement que le pouvoir d’occupation les élimine les uns après les autres, après s’être servi d’eux comme des torchons que l’on jette ensuite sans ménagement. Il est temps que vous preniez conscience du rôle que vous êtes appelé à jouer pour libérer votre peuple des emprises de leurs occupants. Autrement, vous périrez avec le peuple et votre responsabilité sera historique !

Paris, le 27 septembre 2015

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

== // ==

 

Suite de l’affaire

Des magistrats refusent de mener l’enquête par peur des représailles !

Depuis la parution de l’article de L’œil du Patriote sur le « vol de 50 millions de dollars» dans les bureaux de «Joseph Kabila» au Palais de la Nation, certains diplomates occidentaux ont interpelé les services spéciaux civils et militaires pour s’enquérir des détails de cette étrange affaire sur laquelle aucune presse locale à Kinshasa ne pipe un mot. Comme promis, L’œil du patriote a poursuivi son enquête pour tenter de connaitre la vérité qu’on essaie de cacher aux Congolais derrière ce qui apparait clairement comme la mise en scène d’une pièce mal jouée contrairement à ce qu’avait prévu son ou ses concepteurs.

Ainsi nous avons pu établir avec précision que le vol n’est pas intervenu le jeudi 24 septembre comme nous l’avions appris, mais plutôt le mardi 8 septembre et le «crime» a été tenu secret jusqu’à l’interpellation   de l’individu surnommé «Araignée» le jeudi 24 septembre 2015. Autre fait important, contrairement à ce qui nous avait été dit, le vol de 50 millions de dollars dans les coffres d’Hyppolite Kanambe s’est déroulé sans effraction ! C’est dire. Une troisième précision de taille : le fameux et mystérieux «Araignée» n’est pas militaire. Mais il est le personnel civil le plus en vue au Palais de la Nation pour son influence et sa réputation concernant plusieurs «coups fourrés». Il est notoirement connu de tous comme l’ami personnel de Zoé «Kabila» et cerveau-moteur du « gang » des GR qui seraient impliqués dans l’opération. Selon les bribes d’informations distillées par «Araignée» aux enquêteurs de l’IP/KIN et des services spéciaux de la PNC, quelques militaires de la GR auraient été arrêtés et on aurait saisi 20 mille dollars sur eux. On aurait aussi arrêté quelques femmes commerçantes, suite toujours aux indications fournies par « Araignée », avec quelques dizaines de dollars. Après l’exécution sommaire des dizaines des membres de la GR, d’autres membres du gang auraient traversé le fleuve Congo pour trouver refuge au Congo/Brazzaville.

Nos correspondants au Palais de la Nation et au sein de la PNC sont formels : il s’agit d’une mise en scène pour sacrifier des innocents ! Pour preuve, disent-ils, les magistrats civils et militaires sont tellement convaincus de l’évidence de cette mise en scène que personne ne veut accepter la responsabilité de conduire cette enquête considérée comme un piège à con ! La responsabilité de Zoé « Kabila » ainsi que la complicité de son frère Hyppolite Kanambe alias « Joseph Kabila » apparaissent très clairement. Et dans ce pays occupé, quel est ce magistrat congolais qui oserait conclure cette enquête en désignant les vrais commanditaires ?

Si la rédaction de L’œil du Patriote se penche sur des cas comme celui-ci, ce n’est nullement pour traiter du «potin de la comète» pour alimenter les ragots chers à la radio trottoir, mais pour attirer particulièrement l’attention des jeunes militaires et officiers congolais sur les multiples faces des affres de l’occupation de la RDC. L’ennemi invente maintenant toutes formes d’astuces et de pièges pour procéder à l’élimination des jeunes congolais. Tous les moyens sont bons à ses yeux pour y parvenir.

Depuis janvier 2001, le président de l’APARECO, Mr Honoré Ngbanda a levé la voix comme Jean-Baptiste dans le désert, pour prévenir particulièrement le peuple congolais de la présence de celui qui se fait appeler « Joseph Kabila »,  cet intrus rwandais, ce cheval de Troie que le Rwanda a introduit dans notre pays. Malheureusement, certains politiciens congolais font tout pour étouffer son message et détourner le peuple de son appel.

Mais, voilà pourtant qu’aujourd’hui, la télévision nationale tanzanienne, là où Hyppolite Kanambe est né et a grandi, proclame ouvertement  que les Rwandais ont placé au pouvoir au Congo leur propre fils, le soit disant «Joseph Kabila» ! Le peuple congolais attendra-t-il que le pays tombe définitivement entre les mains des Rwandais pour ouvrir enfin les yeux et comprendre, trop tard, le danger de l’occupation qui le menaçait ?

Paris, le 30 Septembre 2015

Candide OKEKE

Directrice de cabinet du Président national de l’APARECO

L’ŒIL DU PATRIOTE


Cet article a été lu 19841 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
2.00