112 : Le numéro vert de la police en RDC

Font size: Decrease font Enlarge font
image Charles BISENGIMANA

Suite à la recrudescence de l’insécurité qui sévit dans la ville de Kinshasa, le gouvernement a doté  la Police nationale congolaise (PNC) d’un numéro vert qui est le 112 pour lutter contre la criminalité à Kinshasa. Ce numéro va permettre à la population Kinoise d’appeler la police en cas du danger.

Actuellement, ce numéro vert est opérationnel depuis deux mois dans la commune de Kinshasa. Cette commune a été choisie pour expérimenter ce projet qui devrait être étendu, très prochainement, dans le reste de la ville.

En effet, depuis un certain temps la ville de Kinshasa et ses environs sont confrontés à un problème d’insécurité qui est causé par une bande des délinquants dite  » Kuluna « . Ces derniers sèment la panique et  la désolation au sein de la population.

Pour lutter contre ce fléau, le gouvernement a mis certains mécanismes en place, notamment celui du numéro vert, afin d’assurer tant soit peu, la sécurité de la population kinoise. Pour la commune Kinshasa, la radio okapi rapporte que les habitants de cette commune appellent tous les jours pour signaler des cas d’insécurité dont ils sont victimes.

Le service d’intervention du commissariat de référence de Kinshasa (Corekin) estime à plus de 50, le nombre d’appels au secours qu’il reçoit chaque jour. Ce numéro vert est un grand soulagement pour la population kinoise. A en croire les responsables de Corekin, ce numéro vert a facilité l’implantation d’une police de proximité dans la commune de Kinshasa.

Pour ce projet ( le numéro vert), le gouvernement a doté Corekin  de moyens logistiques de base pour le fonctionnement d’une police de proximité dans la commune de Kinshasa, notamment cinq camionnettes neuves et motos qui sont toujours stationnées devant le bureau du Corekin pour intervenir en cas d’alerte d’un cas d’insécurité.

Outre ces moyens logistiques de base, ce commissariat manque certains outils de travail nécessaires pour des interventions plus efficaces. Il manque notamment des matraques et menottes. Signalons par ailleurs que, ce numéro vert est en plein phase d’expérimentation.  Mais la police déplore que certains appels des habitants ne nécessitent pas une intervention de la police. Ce numéro ne doit être qu’utilisé en cas d’insécurité et non en cas de petites disputes conjugales.

Le souhait de la population est  que ce numéro soit  étendu dans le reste de la ville de Kinshasa et que le gouvernement puisse doter en moyens logistiques tous les postes de police pour qu’eils soit en mesure de réagir de manière très rapide pour secourir la personne en danger, surtout en cette période des festivités de fin d’année qui amène généralement un regain de criminalité à travers le pays.

Princesse Iso Bomba


Cet article a été lu 5075 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0