FARDC : La série noire continue. Après BAHUMA, A qui le tour ?

Font size: Decrease font Enlarge font
image Jean-Lucien Bahuma Ambamba - Général

Comme des mouches, les élites congolaises tombent les unes après les autres, sous l’épée invisible des occupants rwandais tenue d’une main ferme par Hyppolite Kanambe. La dernière victime de cette interminable liste noire de « Joseph Kabila », Hyppolite Kanambe de son vrai nom et Paul Kagame fut le général Jean-Lucien Bahuma Ambamba qui vient de mourir comme un lapin que les chiens de chasse ont réussi à traquer après une longue battue.

«Joseph Kabila» et ses cadavres

La série noire continue en RD-Congo. Comme des mouches, les élites congolaises tombent les unes après les autres, sous l’épée invisible des occupants rwandais tenue d’une main ferme par Hyppolite Kanambe : les Généraux Mulimbi, Bekazwa, Ngwala, Mbuza Mabe, Mamadou et Tendayo, les Colonels Tsheke, Kajuba, Vondi, Ndoma, Nzale,Nyaswa, Kataliko, Mazaba, Mbelenga et Opango ….. la liste est longue. Très longue ! Le fleuron de l’armée congolaise créé sous la deuxième République est en train de disparaître sous les yeux indifférents du peuple congolais et de son élite politique et religieuse. Le processus est désormais inexorable. Chaque officier congolais attend candidement, comme hypnotisé, son tour pour passer comme un mouton à l’abattoir.

La dernière victime de cette interminable liste noire de «Kabila» et Kagame fut le général Bahuma qui vient de mourir comme un lapin que les chiens de chasse ont réussi à traquer après une longue battue. Connu pour son héroïsme et redouté par les occupants rwandais pour sa résistance à la corruption, le général Bahuma se savait pisté, comme un gibier, par la meute des tueurs rwandais à cause de sa pugnacité contre les troupes rwandaises du M23. Il l’avait avoué lui-même au président de l’APARECO qui l’avait mis en garde après l’assassinat du général Mamadou Ndala, le prévenant qu’il était le suivant sur la liste. Il avait promis d’être vigilant. Mais hélas ! On lutte difficilement contre une vipère qui a réussi à s’infiltrer dans la maison. Il peut surgir derrière une porte, sous une chaise ou un lit… à tout moment.

Selon différentes sources militaires très proches de la victime et de l’entourage immédiat de l’imposteur «Joseph Kabila», le général Bahuma a été tué par empoisonnement à Kasese en Ouganda où il se trouvait en mission officielle. La confidence d’une source de la Monusco qui a requis l’anonymat recoupe et confirme cette version des faits.

Alors que le Général Bahuma se trouvait en mission en Ouganda, «Joseph Kabila» dépêcha, le vendredi 29 août à Kampala, son ange exterminateur Bizima Karaha avec mission de «surveiller la taupe et de l’effacer du tableau». Bizima était muni d’un «micro spécial » qu’il fit parvenir au général Charles Muhindo alias Mundos, d’origine rwandaise. Celui-ci avait mission de le présenter au général Bahuma qui tomba après son utilisation lors de la réunion bilatérale. Selon la source, ce micro a immédiatement disparu après son utilisation. Dès l’annonce de cette nouvelle, Bizima Karaha a repris son avion pour Kigali le même jour. Le lendemain samedi 30 août, il regagna Kinshasa où le champagne a coulé à flot le soir. L’œil du Patriote a retracé, pour vérification, les mouvements de Bizima Karaha via la tour de contrôle de l’aéroport international de Ndjili.

Dès la chute mortelle du général Bahuma, le général Muhindo alias Mundos appela Kinshasa pour demander l’envoi d’urgence d’un jet qui amena le corps sans vie de la victime en Afrique du Sud pour brouiller les pistes. Arrivé à l’hôpital militaire en Afrique du Sud, les médecins ne pouvaient que constater la mort.

Où est passé le Capitaine Moïse Banza ?

Le peuple congolais et son élite sont victime de leur propre turpitude. Après l’assassinat du général Mamadou Ndala, l’APARECO a mené une enquête où elle a exposé sans ambiguïté le danger qui guettait trois généraux congolais : Bahuma,Yav et François Olenga. Ils étaient tous prévenus publiquement par l’APARECO http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1549-les-premiers-resultats-d-enquete-menee-par-l-apareco-sur-l-assassinat-du-general-mamadou-ndala-moustapha.html  (Cfr extrait ci-dessous) . Mais personne ne prit l’avertissement au sérieux. Quelques temps après l’assassinat de Mamadou Ndala dans l’article de L’œil du patriote daté  du 20 janvier 2014 , nous avons dénoncé l’assassinat de son aide de camp le Capitaine Banza qui voulait révéler les secrets de l’assassinat de son chef par « Joseph Kabila » avec la complicité du général Didier Etumba. Il fut arraché brutalement de son rendez-vous devant les journalistes européens de RFI et France 24  et sauvagement assassiné sous la torture par les agents de l’ANRhttp://www.rfi.fr/afrique/20140119-rdc-arrestation-musclee-capitaine-moise-banza-aide-camp-commandant-ndala/. L’œil du Patriote a dénoncé son assassinat et fourni des détails sur la dissimulation de son cadavre. Le perroquet de «Kabila», Lambert Mende s’est empressé de déclarer que le Capitaine Banza devait être déféré devant le tribunal militaire. Jusqu’à ce jour,il reste porté disparu…

Paris, le 03 Septembre 2014

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

== / ==

Extrait du rapport des premiers résultats de l’enquête menée par l’APARECO sur l’assassinat du général Mamadou Ndala publié le 14 Janvier 2014

Les généraux OLENGA, BAHUMA et YAV sur la liste noire des «condamnés à mort» !

La liste des officiers congolais jugés dangereux est en élaboration dans les officines de « Joseph Kabila » qui a décidé de faire la toilette et d’en finir cette année avec tous ces officiers congolais qui ne veulent pas courber l’échine comme Didier Etumba et certains autres officiers collabos congolais.  

Selon le témoignage recueilli auprès d’un officier congolais à Goma, le 26 décembre 2013, sur ordre de Kagamé, le Général François Olenga aurait échappé de justesse à un assassinat. Un élément tutsi armé d’un pistolet silencieux et de deux grenades s’était infiltré dans sa résidence. Après avoir traversé les deux premières barrières tenues pourtant par des FARDC, l’intrus fut arrêté seulement à la dernière barrière avant l’entrée dans le salon du général. La garde à ce niveau était tenue par son propre neveu. Ayant remarqué lors de sa fouille que le «visiteur» était armé, il le maitrisa avant de lui faire subir une séance d’interrogatoire bien musclée! C’est alors que le barbouze craqua et passa aux aveux, indiquant qu’il était envoyé par le Colonel Ruvunangeza, le T2 et le Gouverneur de Gisenyi, pour tuer le Général Olenga et 14 de ses proches collaborateurs. Le criminel serait actuellement entre les mains de la justice militaire de… «Kabila»!

De nos investigations, il s’avère clairement que les généraux OLENGA, BAHUMA et YAV figurent en tête de liste des généraux congolais qui doivent être éliminés très prochainement pour ne pas gêner la très prochaine «rébellion» rwandaise en gestation et qui devra être opérationnelle dans le Sud et Nord-Kivu ainsi que dans la Province Orientale au courant du premier trimestre de cette année 2014.

Juste après l’enterrement du général TENDAYO et devant quelques personnalités civiles et militaires, tous des collabos comme lui, le «nègre» Didier ETUMBA a fait une promesse solennelle à Zoé à l’intention de son «raïs» en ces termes: « Vous pouvez rassurer le raïs que cette année 2014, je mettrai toute ma machine en marche pour terminer définitivement avec Honoré Ngbanda! » Malheureusement pour lui, il n’est pas le premier, et il ne sera certainement pas le dernier à faire cette promesse à l’imposteur «Joseph Kabila».(…)

http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1549-les-premiers-resultats-d-enquete-menee-par-l-apareco-sur-l-assassinat-du-general-mamadou-ndala-moustapha.html

http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1560-f-l-a-s-h-john-numbi-arrete-le-capitaine-banza-est-mort-sous-la-torture-dans-les-geoles-de-l-anr.html


Cet article a été lu 6782 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0