Pour étouffer le secret de la jungle : « KABILA » eliminate Paul Salada alias Morgan

Font size: Decrease font Enlarge font
image Joseph KABILA - President sortant de la RDC

La mort de Morgan va empêcher à l’opinion de l’Ituri de connaitre les tenants et les aboutissants de l’insécurité qu’il avait entretenue dans cette partie de la RDC. Cela d’autant plus que des rumeurs persistantes faisaient état de l’éventualité de sa connivence avec certaines autorités militaires de la région et même de Kinshasa avec lesquels il partageaient les différents « Butins de guerre » en contre partie d’armes et munitions que l’on lui fournissait.  Il est donc partie avec le secret de la jungle de Mambassa.

Il est mort. Cet homme qui a fait parler la poudre dans le territoire de Mambassa en district de l’Ituri. Le tristement célèbre Paul Sadala alias Morgan est mort le lundi 14 avril 2014 dans les circonstances qui restent encore à élucider. Ce chef de la milice mayi-mayi avait, deux jours avant, annoncé sa reddition avec 42 hommes dans la localité de Badengayido. Cela, après avoir eu de longues tractations avec les chefs coutumiers et notables du territoire de Mambassa. Ces derniers lui avaient rassuré que sa reddition lui vaudrait, en contre partie, l’amnistie et son élévation au grade de général dans les rangs des FARDC. Quoi de plus alléchant pour ce rebelle.

Le vendredi 11 avril 2014, il s’est effectivement rendu aux FARDC à Badengayido et toutes les radios de l’Ituri en avaient fait part dans leurs tranches d’informations. De quoi réjouir de nombreux usagés de la route Bunia-Kisangani qui se faisaient de migraines pour l’emprunter de peur de tomber dans une embuscade des hommes de Morgan. Cette nouvelle s’est rependue comme une trainée de Bunia au point que les services spécialisés, les FARDC et la MOnusco avaient pris des dispositions pour aller récupérer Morgan et ses hommes et les acheminer à Bunia avant leur éventuel transfert à Kinshasa.

Le lundi 14, c’est le convoie des FARDC qui est arrivé le premier à Badengayido pour escorter Morgan et ses hommes à Bunia. Sans hésiter, Morgan et ses hommes ont pris place à bord des véhicules pour venir à Bunia. C’est, chemin faisant, au niveau de la localité de Molokai que, selon le général Fal Sikabwe commandant des opérations FARDC en Ituri, Morgan et ses hommes auraient tenté de faire volteface. Ce qui a débouché aux échanges de tirs entre ses hommes et les éléments FARDC.  Bilan : sept hommes de Morgan tués et lui-même atteint par deux bals au niveau de deux jambes, dixit Fal Sikabwe. Avec ses blessures qu’il sera trimballé dans les vehicules jusqu’à Komanda où un hélicoptère de la Monusco attendait le convoie de FARDC.

Pour Fal Sikabwe, c’est dans l’hélicoptère de la Monusco que Paul Sadala est décédé pendant que l’on tentait de le prendre en charge médicalement. Faux, rétorque la Monusco qui argue que c’est le cadavre de Morgan qui a été accueilli au pied de l’helicoptere à Komanda .

Morgan s’en va avec le secret de la jungle de Mambassa.

La mort de Morgan va empêcher à l’opinion de l’Ituri de connaitre les tenants et les aboutissants de l’insécurité qu’il avait entretenue dans cette partie de la RDC. Cela d’autant plus que des rumeurs persistantes faisaient état de l’éventualité de sa connivence avec certaines autorités militaires de la région et même de Kinshasa avec lesquels il partageaient les différents « Butins de guerre » en contre partie d’armes et munitions que l’on lui fournissait.  Il est donc partie avec le secret de la jungle de Mambassa. Dieu seul le sort qui a été réservé à ses 42 compagnons de route.

Aussi, cette mort est un antécédent fâché pour les autres chefs miliciens qui pourraient avoir aussi l’intention de se rendre aux FARDC. Ils réfléchiront désormais sept fois avant de prendre une telle décision.

La mort de Morgan suscite quelques interrogations suivantes :

Comment un homme qui s’est bonnement rendu peut-il changer d’avis déjà en route pour Bunia ?

Avait-on embarqué Morgan et ses hommes dans un convoie FARDC alors qu’ils détenaient encore leurs armes et munition ?

Le convoie qui ramené Morgan à Bunia s’était-il arrêté à Molokai pour qu’une discussion s’engage entre les deux parties ?

Avec qui Cobra était-il dans le même véhicule pour pouvoir engager une discussion en pleine route ?

A qui profite la Mort brusque de Paul Sadala Morgan ?

Dossier à suivre

[Joska Kaninda]


Cet article a été lu 6313 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0