RDC : Des officiers FARDC lâchement assassinés par les sbires de «KABILA»

Font size: Decrease font Enlarge font
image Raus CHALWE - Un des exterminateurs de Joseph KABILA

La série noire se poursuit au sein des FARDC. Des officiers congolais disparaissent les uns après les autres chaque jour qui passe. Ce vendredi 21 février, le corps sans tête du colonel Mwana Tambo, officier de renseignement des FARDC, est exposé dans le camp Kokolo à Kinshasa. Cet officier supérieur est le fils du général Amela et il a été tué vers Beni. Certains officiers congolais n’ont pas  supporter le choc et plusieurs auraient piqué des crises.

Au moment où les officiers congolais pleuraient leur collègue au camp Kokolo, on annonçait le décès d’un autre officier qui venait de succomber. Il s’agit du colonel Van , un métis belgo-congolais originaire du Bandundu, ex-Garde civile, mariée à une congolaise de tribu ngbandi, affecté à Kin-Mazière. Selon les témoins oculaires, le colonel Van s’est écroulé après avoir ouvert un courrier lui adressé. Il est décédé quelques minutes après, dans le véhicule qui le transportait d’urgence à l’hôpital.

L’APARECO présente toutes ses condoléances aux familles des disparus. Elle regrette que les vaillants fils du pays qui devraient, selon leur serment, verser leur sang au front pour la délivrance de leur peuple et la défense de l’intégrité de leur pays, soient lâchement assassinés les uns après les autres par les ennemis de notre nation sans coup férir !

Paris, le 22 Février 2014

Candide OKEKE

L’OEIL DU PATRIOTE


Cet article a été lu 11695 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
1.00