Kinshasa : Les Kuluna seront traités comme les rebelles du M23

Font size: Decrease font Enlarge font
image Kuluna

Le Conseil supérieur de la défense de la RD Congo, réuni samedi 26 octobre 2013 à Kinshasa sous la direction du président Joseph Kabila, commandant suprême des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), a arrêté une série de mesures de prévention et de répression de la criminalité urbaine.

« S’agissant de l’insécurité grandissante dans les centres urbains du pays, particulièrement à Kinshasa, le Conseil a arrêté une série de mesures en vue de faire face à ce phénomène tant sur le plan de la prévention que de la répression et demande à la population d’adhérer à cet effort par une attitude citoyenne, en dénonçant les fauteurs des troubles », a-t-il décidé.

S’adressant mercredi 23 octobre à l’Assemblée nationale et au Sénat réunis en Congrès, le chef de l’Etat a stigmatisé la criminalité grandissante dans les milieux urbains.

« Dans les milieux urbains, particulièrement à Kinshasa, une nouvelle forme de criminalité s’observe de plus en plus, créant la psychose au sein de la population. Toutes les voies de droit doivent être utilisées par la police et la justice, afin d’y mettre fin, rapidement et de manière définitive », a-t-il promis.

Félicitations aux FARDC

Le Conseil supérieur de la défense, qui a également examiné la situation sécuritaire dans l’Est du pays, s’est réjoui du « calme sur l’ensemble du territoire national, hormis la reprise des combats dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, occupé par les rebelles du M23 ».

Il a « constaté avec regret, la reprise de l’initiative des combats par le M23, en attaquant les positions des FARDC qui, jusque-là, observaient le maximum de retenue, conformément aux décisions des chefs d’Etat lors du sommet de Kampala du 5 septembre 2013 ».

« Le Conseil a noté avec satisfaction le bon comportement des éléments des FARDC qui résistent favorablement à ces provocations. Tout en adressant ses condoléances aux familles des soldats tombés sur le champ de bataille, le chef de l’Etat a adressé ses félicitations aux hommes de troupes et particulièrement à ceux engagés au Nord-Kivu, ainsi qu’à la population civile de sa collaboration et de son soutien aux forces armées », renseigne le communiqué signé par le vice-Premier Alexandre Luba Ntambo, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants.

Ont pris part à la réunion du Conseil supérieur de la défense, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon, le vice-Premier ministre Alexandre Luba Ntambo, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, les ministres Raymond Tshibanda des Affaires étrangères et Richard Muyej Mangez de l’Intérieur.

Autour de la table, il y a eu aussi les généraux d’armée  Disier Etumba (chef d’Etat-major général des FARDC) et François Olenga (chef d’Etat-major de la Force terrestre), le lieutenant général Massamba Mussungu (chef d’Etat-major de la Force aérienne), le vice-amiral Kyabu Kaniki Emmanuel (chef d’Etat-major de la Force navale), le général-major Célestin Mbala (chef d’Etat-major particulier du Président de la République).

La ministre de la Justice Wivine Mumba, le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité Pierre Lumbi, l’administrateur général de l’ANR Kalev Mutond, le commissaire provincial ville de Kinshasa Jean de Dieu Oleko, l’Auditeur général des FARDC Ponde Isambwa et le premier président de la Haute Cour militaire Nyembo Ya Buzilu ont participé à cette réunion du Conseil supérieur de la défense.


Cet article a été lu 5397 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0