RDC : Kinshasa et ses jardins verts

Font size: Decrease font Enlarge font
image Jardin botanique de Kinshasa

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les Kinois affluent vers de nouveaux parcs d’attraction, aménagés depuis quelques mois par le Gouvernement de la République. Si, hier, ils se plaisaient à assiéger la place du Cinquantenaire devant le Palais du Peuple et la place de la Gare centrale sur le boulevard du 30 juin, aujourd’hui ces citadins en quête de loisir fréquentent davantage le jardin de ’’la Place des Evolués’’, celui de l’Hôtel du gouvernement à Gombe et l’espace vert aménagé devant le marché de Liberté, dans la commune de Masina.

Sous un soleil de plomb, Chance Grâce, une étudiante à l’ISC, est tapie sur un des bancs de la Place des évolués, à l’attente sans doute d’un photographe. Curieusement, elle répond à quiconque l’interroge qu’elle n’a pas du tout chaud. "Je suis ici depuis plus d’une heure. J’attends un photographe avec qui j’ai pris rendez-vous", affirme-t-elle. 

Passionnée de la nature, Chance est visiblement passionnée par le tapis de verdure qui se profile devant ses yeux. Aux curieux, elle avoue qu’elle est attirée par le nouveau paysage de la Place des évolués. "C’est pourquoi, je veux avoir des photos sur cet endroit", précise-t-elle.

Le jardin attire également les amoureux, même quand la chaleur est accablante. C’est le cas de Prisca et Israël, un couple d’adolescents rencontré sur place. Pour Prisca, étudiante à l’Université Protestante au Congo (UPC), "l’endroit est déstressant, sa verdure et le passage de véhicules à côté créent une ambiance qui permet de se détendre". Bras plâtré, son fiancé Israël fredonne le même refrain. Il trouve même des vertus thérapeutiques à cette place des évolués.

LA PRIMATURE MUEE EN SITE TOURISTIQUE

Comme ces deux tourtereaux, des dizaines de visiteurs viennent de tous les coins de la capitale pour contempler les prémices de ’’la Révolution de la modernité’’ dans les nouveaux jardins publics de Kinshasa.

A la Primature, le jardin aménagé avec un soin ostentatoire a fait de l’Hôtel du gouvernement un autre site touristique ouvert tous les vendredis, samedis et dimanches. Les visiteurs sont souvent émerveillés de contempler la verdure de cet espace situé au bord du fleuve Congo et de découvrir les sculptures de différents Premiers ministres (de Lumumba à Matata), érigées par des artistes congolais. Bienvenue au « Jardin des Premiers »

LE MANQUE D’ABRIS GACHE PARFOIS LA FETE

Alors que l’intérêt du public pour ces espaces verts va grandissant, le manque d’abris gâche souvent la fête des visiteurs. Ces derniers, qui se recrutent parmi les nouveaux mariés, les lauréats des universités, les amoureux, les malades… sont parfois obligés d’interrompre leur séjour sur les jardins en cas de pluie, faute d’abris. 

"Nous aurions souhaité que le gouvernement érige quelques tentes ou des paillotes pour permettre aux visiteurs de s’abriter en cas de pluies ou de chaleurs torrides", suggère Paradoxe Mbaya, un vendeur des saucisses surnommé "Opinion contraire" par ses camarades étudiants de l’ISC. Même réaction chez d’autres vendeurs ambulants de la Place des évolués qui voient, par moment, leur clientèle s’effriter.

[Yves KALIKAT et Martinez NGYALUKA]


Cet article a été lu 10863 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0