Home» MONDE» Europe»

Déclaration honteuse de la Belgique : La moitié des PME prêtes à engager des réfugiés

Font size: Decrease font Enlarge font
image Laurent LOUIS

Avec près de 20% de chômeurs en Wallonie et des villes comme Charleroi où le taux de chômage atteint les 35%, il est honteux et inadmissible de lire de telles déclarations ! J'irais même jusqu'à dire que c'est une incitation à la haine et bien entendu tout cela est calculé ! Nos dirigeants veulent que les gens, au lieu de s'unir, se tapent les uns sur les autres ! Une fois de plus les migrants n'en peuvent rien, ils sont manipulés par ce système qui tente de déstabiliser l'Europe pour y créer le chaos.

La haine monte un peu partout en Europe et la division du peuple se précise. On voit des manifestations pro-réfugiés et des manifestations anti-réfugiés. Diviser pour mieux régner dit-on... Ca se vérifie !

Le peuple, manipulé par les médias et le pouvoir en place, est en train de se perdre. La question n'est pas d'être pour ou contre les migrants qu'ils soient réfugiés de guerre ou non, la question est d'ouvrir les yeux sur la réalité du monde dans lequel nous vivons ! Ceux qui s'émeuvent du sort de ces migrants qui squattent nos parcs et nos rues, devraient comprendre que si ces gens sont là, chez nous, c'est parce que NOS dirigeants, nos gouvernements, ont soutenu politiquement et financièrement les rebelles syriens opposés au Président Bashar Al Assad. Nos gouvernements ont versé des millions d'euros à ces rebelles et ce sont eux qui ont permis le développement de l'Etat islamique. Tout était programmé !

Ne l'oubliez pas, si la guerre fait vendre des armes, le chaos, lui aussi, permet de s'en mettre plein les poches. Dès lors, si vous en avez marre de voir des migrants dans nos rues et dans nos parcs, si vous trouvez que nos Etats sont trop généreux avec ces gens et que cela vous révolte, ou si au contraire, vous avez décidé de les soutenir en leur apportant des vêtements, de la nourriture ou des jouets, ne vous opposez pas mais unissez-vous pour dénoncer nos gouvernements qui créent volontairement le désordre !

Accueillir ces gens chez nous, ce n'est de toute façon par rendre service à ces migrants qui ont bien plus d'avenir chez eux qu'ici à condition bien sûr que nos pays cessent de déstabiliser les leurs pour mettre la main sur leurs richesses.

Ne soyez donc pas POUR ou CONTRE les migrants, mais soyez TOUS contre le système, contre votre gouvernement, contre vos élus ! Dégager nos gouvernements menteurs et créateurs de misère, voilà ce qui doit être notre mission commune ! C'est de cette manière que nous parviendrons à créer un monde meilleur où chacun pourra vivre heureux CHEZ LUI !

[Laurent Louis]

Ci-dessous la déclaration honteuse de la Belgique

== // ==

La moitié des PME prêtes à engager des réfugiés

S' il y a des postes vacants, la moitié des PME interrogées par le Syndicat des indépendants sont disposées à engager des réfugiés. Cela permettrait de combler les pénuries de techniciens, de chauffeurs, de vendeurs et de travailleurs pour le week-end. 

Le monde patronal ne veut pas rester inactif face à l'afflux de réfugiés. La fédération des entreprises de Belgique a réuni une task force vendredi pour discuter d'un ensemble de mesurres concrètes à prendre pour transformer cette nouvelle vague d'immigration en opportunité pour l'économie belge.

De son côté, le syndicat neutre des indépendants a sondé ses membres. D'après les résultats de l'enquête, 43% de toutes les PME qui ont actuellement ou auront à court terme des postes vacants, sont prêtes à engager un ou des réfugié(s). Le taux est plus élevé en Flandre, note le SNI.

Le syndicat rappelle que 80% des entreprises ont des difficultés a trouver de la main d'oeuvre. L'afflux de réfugiés pourrait aider à combler ces pénuries. "Il y a surtout un manque d’ouvriers formés, de techniciens, de chauffeurs, de vendeurs et de travailleurs pour le week-end. C’est pour ces raisons que les PME ne voient pas l’afflux actuel de réfugiés comme une menace mais bien comme une opportunité", explique Christine Mattheeuws, la présidente du SNI.

Les PME qui veulent engager des réfugiés le feraient surtout parce qu’elles ne trouvent pas de personnel qualifié (34%), parce que cela leur importe peu que ce soit un Belge ou un réfugié qui fasse le travail (20%) et parce qu’elles estiment que les réfugiés méritent une chance (20%). À la question de savoir quel job elles proposeraient aux réfugiés, elles répondent : du travail peu qualifié (36%) et un emploi en pénurie de main d’œuvre (33%).

[L'Echo]


Cet article a été lu 2794 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0