Home» MONDE» Europe»

Génocide, cas de l'Arménie, l'Irlande rejette !

Font size: Decrease font Enlarge font
image Génocide - Célébration du génocide arménien

L’Irlande ne reconnaîtra pas le massacre des Arméniens il y a 100 ans comme un génocide. Un communiqué du ministère irlandais des Affaires étrangères (DFAE) a reconnu les “terribles événements qui ont abouti à la mort tragique de très grands nombres de la population arménienne dans l’Empire ottoman“. Cependant, il n’a pas utilisé le mot génocide.

Le ministère des Affaires étrangères ajoute “comme nous le savons bien en Irlande, le processus de réconciliation et de confrontation avec le passé n’est jamais facile. En cette année de commémoration du centenaire, l’Irlande exhorte l’Arménie et la Turquie à tirer profit de toute possibilité de progresser dans leurs relations bilatérales pour le bien de leur peuple, de la région, et de leur avenir commun.“

Le communiqué ajoute que le président Michael D Higgins avait récemment exprimé la sympathie du peuple irlandais pour l’énorme souffrance des Arméniens de cette époque au président arménien Serge Sarkissian.

Lors d’une séance d’information donnée aux députés et sénateurs par le ministère sur la manière de qualifier les massacres en Arménie cette position a été critiquée par un sénateur du parti Fianna Fáil comme « la pire réponse que j’ai jamais vu sur quoi que ce soit“.

Le sénateur Mark Daly a présenté une requête devant le Comité mixte des affaires étrangères et du commerce cherchant à ce que les massacres soient reconnu comme un génocide.

Le sénateur Daly a dit que la réponse du ministère irlandais des affaires étrangères équivalait à une “réponse de quatre lignes sur la mort de 1,5 millions de personnes“.

Le Président du comité Pat Breen a dit qu’il n’était pas satisfait de la réponse du ministère, et lui a demandé de fournir une “réponse complète“ dans une semaine.

Le sénateur Daly a déclaré que l’Irlande devrait suivre l’exemple de pays comme la France et le Canada , du Vatican et du Parlement européen , en reconnaissant ce qui est arrivé comme un génocide.

Il a déclaré que Mustafa Kemal Ataturk , le fondateur de l’Etat turc moderne, a reconnu les événements comme une infamie mais que les gouvernements turcs successifs avaient choisi une voie différente.

“Nous sommes 100 ans plus tard, mais cela a été un fait du mal. C’était un crime contre l’humanité, et par définition un génocide. L’Irlande - qui en sait beaucoup sur la souffrance - devrait reconnaître la souffrance des autres “.

Le député du Sinn Féin Sean Crowe a accusé le gouvernement d’adopter une position “épouvantable » sur la question du génocide et a déclaré que sa position équivalait à un déni de l’histoire.

Il a dit que de nombreux pays de l’UE avaient déjà reconnu que ce qui est arrivé aux Arméniens équivalait à un génocide.

[armenews.com]


Cet article a été lu 2502 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0