Home» MONDE» Europe»

Europe : Trafic de viande de cheval, plusieurs pays impliques

Font size: Decrease font Enlarge font
image viande de cheval

Les autorités ont interpellé une vingtaine de personnes en Europe dans le cadre d’une opération contre un important trafic de viande de cheval, en France et en Belgique, a déclaré samedi 25 avril Eurojust, l’organe européen de coordination judiciaire.

Les personnes arrêtées sont soupçonnées d’appartenait à un « réseau crimine organisé » qui falsifiait les documents des équidés, et ce pour favorisé « l’entrée, de manière frauduleuse, de la chair impropre à la consommation dans la chaîne alimentaire européenne ». D’après les autorités, près de 4 700 cheveaux ont été tués aux alentours des Bouches-du-Rhône entre 2010 et 2013. « Quatre cents passeports de chevaux présentant des anomalies ont été détectés » sur le territoire a déclaré Eurojust, en indiquant qu’une enquête a été ouverte en 2013 par le tribunal de Marseille, à ce sujet.

D’après Eurojuste, le responsable est un Belge. C’est d’ailleurs à partir de là que l’enquête a été ouverte en novembre 2012 sous la direction du tribunal d’Arlon. Les médias belges ont rapporté l’arrestation de quatre Belges en France: le dirigeant du réseau, originaire d’Arlon, deux hommes de main et un Anversois.

Le parquet néerlandais a également procédé à une quinzaine de perquisition ainsi qu’à l’arrestation de trois personnes  » à la demande des autorités françaises  » qui ont repris leurs extraditions. Elles doivent avoir lieu « au cours de la semaine » d’après une source proche du dossier.

L’action qui a été entreprise vendredi en France, en Belgique, aux Pays-bas, en Allemagne, en Irlande, aux Luxembourg et en Grande-Bretagne a favorisé la saisi de 37 000 euros en numéraire, des médicament et 800 passeports. Des services vétérinaires ont également procédé à l’examen de près de 200 cents chevaux.

Jusqu’à maintenant, aucune preuve n’a permis d’établir un lien avec le scandale de la viande de cheval en 2013, l’un des plus importants du secteurs agroalimentaire européen. L’affaire avait frappé de plein fouet l’Irlande et la Grande-Bretagne, à la découverte de burgers surgelés dans plusieurs supermarché dans la chaîne Tesco, où la viande était une viande de cheval alors qu’il était étiqueté « pur bœuf », et c’était également le cas chez Findus, avec des lasagnes avec de la viande de cheval.

Des tests ont été pratiqués à la demande de l’Union européenne ont permis de découvrir que pas moins de 5% des produits qui devraient contenir uniquement de la viande bovine, contenaient de la viande de cheval. La quart des test positifs se trouvait en France.

[ekonomico.fr]


Cet article a été lu 3786 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0