Home | SPORTS | Mondial 2014 : Cameroun, qualification compromise

Mondial 2014 : Cameroun, qualification compromise

image

Première équipe africaine à se lancer dans le Mondial brésilien, les Camerounais sont tombés d'entrée, ce soir, face à des Mexicains supérieurs dans le jeu. La qualification est déjà compromise.

Dans une poule A dont la première place semble promise à l'organisateur brésilien, difficile vainqueur, jeudi soir, de la Croatie (3-1), le Cameroun n'avait pas d'autre choix que de commencer sa Coupe du monde par un résultat positif.

Le départ pour le Brésil avait connu des turbulences, suite à l'affaire des primes. L'entrée des Camerounais dans la compétition s'est également avérée compliquée, ce vendredi soir, contre le Mexique. Les Lions indomptables ont tardé à rentrer dans la partie, étouffés par le pressing et le 3-5-2 proposés par leur adversaire. Acculés dans leurs trente mètres, ils ont passé un premier quart d'heure difficile, contraints de s'en remettre à une défense emmenée par le duo de centraux Nkoulou-Chedjou.

En face, les Mexicains jouent, accélèrent et dominent sans complexes des Camerounais débordés sur les côtés. Au point d'inscrire un but, refusé par l'arbitre, M. Roldan, pour un hors-jeu litigieux de Giovani Dos Santos (11e).

Les hommes de Volker Finke laissent passer l'orage et sortent peu à peu la tête de l'eau malgré le déluge qui s'abat sur l'Arena das Dunas de Natal. Et vont s'en remettre à leurs individualités à défaut de parvenir à contrer les Mexicains dans le jeu. Le capitaine Samuel Eto'o est proche d'ouvrir le score à la 21e, sur un centre d'Assou-Ekotto, mais sa reprise heurte l'extérieur du poteau d'Ochoa. Une occasion à laquelle le Mexique va répondre, une nouvelle fois par l'intermédiaire de Dos Santos (30e), sur coup de pied arrêté et un deuxième but refusé injustement. Là encore, les Camerounais échappent de peu à l'ouverture du score des coéquipiers de l'ancien Barcelonnais Rafa Marquez qui se font de plus en plus pressants.

Une défaite logique

Plus équilibrée dans le jeu, la seconde période reste globalement maîtrisée par le Mexique, à l'image du duel perdu par Peralta face à Charles Itandje (48e). Ce même Peralta va à nouveau profiter d'un face à face remporté par le portier camerounais, contre Dos Santos à l'heure de jeu, pour glisser le ballon au fond des filets et ouvrir le score logiquement au vu des soixante minutes écoulées.

Le Cameroun tente de réagir mais ses offensives restent brouillonnes. Le Mexique est même à quelques centimètres de doubler la marque par Fabian, contré in extremis par Nounkeu (82e). Dans les derniers instants, Moukandjo aurait pu, par deux fois (87e et 90e), sauver son équipe sur un centre à ras de terre devant le but et une tête et arracher le nul. Mais il n'en sera rien.

Les Camerounais devront se remettre rapidement de cette déconvenue puisqu'ils joueront (déjà) leur avenir dans le Mondial, mercredi 18 juin, contre la Croatie, à minuit.