Home | SANTÉ | RDC : Les médecins travaillent dans des hôpitaux qui ne sont pas équipés conformément aux normes internationales

RDC : Les médecins travaillent dans des hôpitaux qui ne sont pas équipés conformément aux normes internationales

image

Plus d’une centaine de médecins congolais des hôpitaux publics, venus de tous les coins de la RD Congo pour leur deuxième congrès national à Kinshasa, ont déploré jeudi, à l’ouverture des travaux de leur rencontre, les conditions sociales et professionnelles dans lesquelles ils travaillent.

Ils travaillent dans des hôpitaux qui ne sont pas équipés conformément aux normes internationales. Et ils n’ont pas toujours le statut professionnel qu’ils devaient avoir, a dénoncé jeudi 19 juin Dr Mankoy Badjoko, le président du Syndicat national des médecins à l’ouverture du 2e congrès ordinaire de son syndicat.

Pour justifier ses allégations, notamment concernant  le non respect du statut professionnel des médecins, Dr Mankoy a évoqué le cas des médecins nouvellement recrutés et qui travaillent au même grade que ceux exerçant la profession depuis de nombreuses années.

Pléthore de médecins dans les institutions publiques

Une autre préoccupation des médecins congolais, c’est la gestion des hôpitaux publics caractérisée, selon le Dr Mankoy, par un manque de discipline.

« Ce sont des mandataires de l’État à qui on a confié la gestion des institutions hospitalières et sanitaires du pays. Nous nous demandons s’ils contrôlent bien, parce qu’il y a une pléthore de médecins dans les institutions publiques, il y en a aussi qu’on voit dans des centres de santé, alors qu’ils ne devraient pas y prester (…) », a regretté le président du syndicat des médecins.

Tout en déplorant cette série de problèmes, le président du Synamed a reconnu que la situation des médecins congolais n’est pas pire si on la compare à celle d’autres fonctionnaires de l’Etat.

Le deuxième congrès des médecins, qui regroupent une centaine de délégués venus de tous les coins de la RDC,   clôture ses travaux le samedi 21 juin.

Les participants se penchent essentiellement sur les difficultés que rencontrent quotidiennement les médecins congolais des hôpitaux publics dans l’exercice de leurs fonctions.