Home | REVUE DE PRESSE | RDC : Revue de presse du Lundi 10 October 2011

RDC : Revue de presse du Lundi 10 October 2011

image

La position prise par Antoine GIZENGA de soutenir la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle de 2011, dominée l’actualité ce Lundi 10 October 2011 en République Démocratique du Congo (RDC).

« L’Avenir » : Présidentielle 2011, Gizenga derrière Kabila

Le Parti lumumbiste unifié (Palu) s’est prononcé. Antoine Gizenga le leader du Palu a indiqué, vendredi 7 octobre à Kinshasa, que son parti soutient la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle de 2011 en RDC.

Le Palu n’a, cependant, pas signéla Chartedela Majoritéprésidentielle, la plate-forme électorale qui soutient la candidature de Joseph Kabila. Parmi les raisons évoquées par le Palu et reprises dans le journal, il y a le fait que Joseph Kabila est le seul qui est apparenté à la mouvance nationaliste lumumbiste.

Forum des As fait le même constat ce matin et indique en manchette : pour le Palu, c’est Kabila, car, parmi les 11 candidats, il est le seul qui présente un programme à sensibilité nationaliste de gauche.

« Alliance Kabila-Gizenga consolide le bloc nationaliste », titre à la Une LE POTENTIEL. Le quotidien de l’avenue Bas – Congo rapporte qu’Antoine Gizenga, le chef du Parti lumumbiste unifié (Palu) a annoncé son soutien à la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle du 28 novembre prochain, au cours d’une communication politique adressée à sa base de Kinshasa.

L’ancien Premier ministre justifie son choix par le fait que le programme de l’actuel président correspond à celui de son parti, le Palu et que par ailleurs, de tous les candidats en présence, seul Joseph Kabila est de la mouvance lumumbiste.

Sous le titre : «  A. Gizenga se jette dans les bras de J. Kabila », LE PALMARES note que le Palu dit oui à Joseph Kabila pour le 28 novembre, mais ferme sa porte à la Majorité présidentielle et au PPRD.

Antoine Gizenga a donné une consigne de vote ferme à sa base. La logique de non partage des responsabilités avant les législatives l’a emporté, constate le confrère.

Une autre raison pour laquelle Gizenga soutient Joseph Kabila, constate La Prospérité, est que Joseph Kabila, selon le secrétaire général du PALU, est le seul qui ne recherche pas d’accointances douteuses avec l’étranger.

En titrant Le Palu de nouveau derrière Joseph Kabila, Le Phare indique qu’Antoine Gizenga a mis fin au suspense pour l’élection présidentielle. Selon le confrère, la rumeur d’une possible rupture entre Gizenga et Kabila avait enflé lorsque le Patriarche avait indiqué que le Palu était toujours dans l’attente d’un projet de société qui aille dans le sens de son combat politique.

Du côté de l’Opposition, il y a une nouvelle plate-forme qui a vu le jour notamment les  forces de l’Opposition Réunies au Congo (FORECO) en abrégé. La Prospérité qui en parle àla Une indique que c’est la nouvelle plateforme de soutien à Léon Kengo.

Le Phare précise que cette plate-forme créée à l’initiative de l’UFC de Léon Kengo wa Dondo compte 31 partis politiques et 24 associations de la société civile pour le moment. La porte reste ouverte à d’autres formations politiques qui voudraient bien rejoindre cette plate-forme, précise le quotidien.

Le Potentiel et Le Phare de ce matin reviennent sur la présumée tentative d’attaque de la localité de Lukolela à l’Equateur. Le Potentiel rapporte quela RDC a neutralisé des assaillants venus « attaquer simultanément Mbandaka, Lukolela, Bolobo, Kwamouth, Kinshasa et Matadi». Le journal qui reprenait les propos du vice-premier ministre Lumanu, indique que cette attaque, dont Kinshasa revendique la victoire, provenait du Loukolela français au Congo-Brazzaville.

En revanche, Le Phare indique Brazzaville dénonce un montage et exige la vérité sur les élections. Le confrère rapporte les propos du ministre de l’Intérieur de Brazzaville très tranchants :

«Si ceux qui organisent les élections ne sont pas prêts, ils n’ont qu’à le dire, mais qu’ils laissent les autres tranquilles», a déclaré Raymond Zéphirin Mboulou, ministre congolais de l’Intérieur. Ce qui fait dire au Phare que le contentieux Munene, le général congolais à la retraite que Brazzaville refuse d’extrader depuis 2009 vers Kinshasa continue d’empoisonner sérieusement les relations entre les deux Congo.