Home | RDC | Elections | RDC : La Grande-Bretagne plaide pour l’élaboration d’un calendrier électoral complet

RDC : La Grande-Bretagne plaide pour l’élaboration d’un calendrier électoral complet

image

La tenue de prochaines élections en RDC continue de susciter  des réactions dont les dernières en date émanent de la Grande-Bretagne à travers son ambassadrice à Kinshasa.

Diane Corner a indiqué que la Grande-Bretagne plaide pour l’élaboration d’un « calendrier électoral complet » en République démocratique du Congo, incluant la présidentielle en 2016.

Diane Corner a fait cette déclaration mercredi 18 juin à Kinshasa à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de naissance de la reine Elisabeth d’Angleterre.

Dans son discours lu pour cette circonstance, Diane Corner a indiqué que la politique de la Grande-Bretagne consiste à appuyer la RDC pour sa stabilité politique et son développement.

« Nous œuvrons pour une RDC stable et prospère. C’est la raison pour laquelle nous appuyons fortement, avec les autres membres de l’Union européenne, le renforcement de la démocratie dans ce pays. Dans ce cadre, nous aimerions qu’il soit tracé un calendrier électoral complet incluant la présidentielle en 2016 », a affirmé la diplomate britannique à Radio Okapi.

Diane Corner a souligné que son pays voudrait « appuyer des élections libres, transparentes et crédibles ».

Le 13 juin dernier, la mission de suivi électoral de l’Union européenne en RDC avait encouragé la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à publier un calendrier électoral complet, consensuel et assorti d’un budget détaillé.

Quelques jours plus tôt, les envoyés spéciaux de la communauté internationale pour les Grands Lacs avaient formulé la même recommandation à la Ceni.

Après avoir déposé le 8 juin dernier son rapport annuel, le président de la Ceni, Apollinaire Malumalu, a  rappelé que «l’établissement du calendrier relève des prérogatives de la Ceni. Et il en est ainsi partout au monde ».

Pour l’heure, la Ceni n’a publié que le calendrier des élections urbaines, locales et municipales qui se tiendront en 2015. Elle doit aussi organiser les législatives et la présidentielle, l’élection des députés provinciaux et des gouverneurs.