Home | RDC | Elections | RDC : Plusieurs lobbies se mobilisent pour imposer «KABILA» au peuple congolais

RDC : Plusieurs lobbies se mobilisent pour imposer «KABILA» au peuple congolais

image

Les Congolais observent sans surprise les gesticulations du lobby belge wallon du tristement célèbre Louis Michel et consorts s’embourber dans du sable mouvant chaque fois qu’il tente une nouvelle initiative pour sauver le gardien de leurs immenses intérêts en RDC, entendez Hyppolite Kanambe. Il en est de même de certains lobbies américains, français, britanniques et autres chinois qui multiplient réunions et conciliabules pour maintenir la marionnette qu’ils estiment la mieux malléable pour protéger pour leur compte les immenses réserves de la RDC.

Messe noire à Lubumbashi autour de «Joseph KABILA» et de sa sœur Jeannette ?

Depuis son deuxième holdup électoral  qui a provoqué l’ire imprévisible des Congolais tant de l’intérieur du pays que de toute la diaspora sur tous les continents, le fils d’Adrien Kanambe est littéralement entré dans la clandestinité à l’intérieur même du pays qu’il était sensé pourtant diriger, s’il était réellement citoyen congolais élu par son peuple. Mais la réalité est toute  autre. Hyppolite Kanambe est et reste le pion des lobbies mafieux internationaux qui ont comploté et envahi notre pays depuis 1996 et qui se livrent depuis lors à son pillage et à sa destruction systématique. Sans vergogne ni état d’âme!

Et jusque naguère, ces vautours internationaux ont perpétré leurs crimes en RDC sans inquiétude et sans obstacle majeure, parce qu’ils avaient réussi à endormir le peuple congolais par une série de contes pleins de mensonges et de promesses fallacieuses. Mais cette fois-ci, malheureusement pour eux, ils n’ont pas vu venir la vague du réveil d’un peuple et de sa jeunesse qui ont été profondément secoués et piqués par un profond et patient travail de conscientisation, appuyé des révélations sur l’association des criminels qui ont planifié la mise à mort de leur patrie, la République Démocratique du Congo. Surpris par la hargne de la résistance farouche d’un peuple déterminé plus que jamais à mettre fin au processus d’occupation et de pillage de son pays, ces lobbies politico-financiers internationaux multiplient des stratagèmes de toutes sortes pour tenter de dégager l’étau de la révolution populaire qui s’enferme irrémédiablement sur leur pantin qu’ils veulent une fois de plus imposer aux Congolais comme ils l’ont fait en 2001 et en 2006. 

Plusieurs lobbies se mobilisent pour imposer « Joseph Kabila » au peuple congolais 

Ainsi, depuis la dernière mascarade électorale de décembre 2011, les Congolais observent sans surprise les gesticulations du lobby belge wallon du tristement célèbre Louis Michel et consorts s’embourber dans du sable mouvant chaque fois qu’il tente une nouvelle initiative pour sauver le gardien de leurs immenses intérêts en RDC, entendez Hyppolite Kanambe. 

Il en est de même de certains lobbies américains, français, britanniques et autres chinois qui multiplient réunions et conciliabules pour maintenir la marionnette qu’ils estiment la mieux malléable pour protéger pour leur compte les immenses réserves de la RDC. Tous leurs espoirs sont en effet placés sur nos immenses réserves en minerais, en espace vert (47% de la réserve africaine), en eau et en faune animale. Et face à la crise mondiale dont les perspectives sont très sombres pour leurs pays industrialisés, ils planifient de faire main basse par tous les moyens sur celles de la RDC et d’autres pays africains qui sont devenus un vrai enjeu pour eux.

Ainsi, depuis que « Joseph Kabila » a disparu de Kinshasa, il vit replié au Katanga, tantôt à Manono où il a une autre ferme privée, tantôt à Kipushi, tantôt à Likasi et tantôt à Lubumbashi. Conscient de la précarité de sa situation politique instable et incertaine en RDC et s’attendant à tout, l’imposteur rwandais a pris soin, avant de quitter Kinshasa pour son nouveau lieu de retraite, de faire venir son complice Jean-Claude Masangu, et avec son aide il a vidé les réserves en or et en diamant de la banque  centrale. C’est donc précédé par plusieurs de ses containeurs très précieux pour lui qu’ Hyppolite Kanambe a organisé «son repli stratégique»,  dixit son entourage direct.

En attendant des lendemains plus surs, il est désormais installé dans la province du Katanga pendant que ses partisans continuent à alimenter les rumeurs de son prétendu voyage en Chine pour des raisons de santé. Ainsi, selon nos sources au sein de son entourage, Hyppolite  Kanambe est rejoint très discrètement dans son nouveau QG du Katanga par des délégations occultes en provenance des pays occidentaux et de l’Organisation des Nations Unies pour concocter des «solutions de sortie de crise» qu’ils ont eux-mêmes créée. Selon  les dernières informations de L’ŒIL DU PATRIOTE, les représentants des sociétés américaines bénéficiaires des contrats miniers gracieux au Katanga ont élu domicile à Lubumbashi pour assister et appuyer leur poulain, Hyppolite Kanambe qui est assisté pour la circonstance, par sa sœur Jeannette Kanambe. Ces représentants des lobbies miniers américains font défiler à Lubumbashi les délégués et «envoyés spéciaux» du gouvernement américain ainsi que ceux de l’ONU, pour inventer leurs « solutions » qu’ils entendent imposer au peuple congolais. 

Toujours frappés d’un aveuglement qui laissent perplexes, ces derniers auraient trouvé comme «solution» et éventuelle « alternative », de proposer à Etienne Tshisekedi d’accepter le poste de Vice-président avec le pouvoir de l’exécutif sous son contrôle, et de laisser à leur poulain Hyppolite Kanambe le secteur de l’armée pour «pacifier» l’Est du pays. Malheureusement, la dernière déclaration du leader de l’UDPS dans sa conférence de presse de vendredi 20 janvier  fut une véritable gifle pour ces faiseurs de roi en Afrique. Blessés dans leur orgueil, ils prépareraient une riposte contre le «Sphinx de Limete». Ils semblent avoir oublié que le peuple congolais veille dorénavant au grain. Et le meilleur est à venir. Nanu esili te !

Panique à Kipushi : Les gardes de Kanambe à la recherche d’un ennemi invisible

Plus conscient que jamais du danger que représente le réveil des congolais, et en dépit de sa nouvelle vie de bohème sensé  préserver sa sécurité, l’imposteur rwandais et sa garde rapprochée vivent dans un état de psychose permanente. La crainte de voir les patriotes congolais s’en prendre à eux est telle qu’ils ont perdu tout leur self contrôle. Un dernier incident intervenu récemment montre à quel point Kanambe et son entourage, devenus SDF malgré eux, ont les nerfs à vifs. En effet, dans l’après midi du jeudi 19 janvier, l’un des gardes qui voulait procéder à une manœuvre de sécurité avec son arme a fait partir un coup de feu par mégarde. La détonation a provoqué une véritable panique au milieu de la soldatesque de l’imposteur rwandais dont les membres se croyant attaqués , se sont mis a tiré dans tous les sens pendant plusieurs longues minutes, à la recherche d’un ennemi invisible. Il leur a fallu plus d’une heure, nous dit-on, après s’être tirés les uns sur les autres comme des lapins, avant de commencer à comprendre  ce qui s’était réellement passer. Quelques heures plus tard, Hyppolite Kanambe décidait de vider les lieux illico pour s’envoler à nouveau vers une nouvelle… « cachette ». 

Quant on a la conscience chargée à ce point, la raison voudrait normalement que l’on cesse de s’enfoncer dans une direction à l’évidence sans issue. La détermination des congolais à en finir avec l’imposture et les crimes en tout genre de « Joseph Kabila » et ses complices en RDC ne fléchira pas, bien au contraire. Ceux qui continuent à croire l’inverse se mettent le doigt dans l’œil.

Paris, le 23 Janvier 2012

Candide OKEKE