Home | RDC | Elections | Dossier de la présidentielle clos : C’est «KABILA» qui est le président élu

Dossier de la présidentielle clos : C’est «KABILA» qui est le président élu

image

Qu’il s’agisse des missions étrangères ou des missions nationales, Joseph Kabila est bel et bien en tête de la présidentielle. Les irrégularités soulevées ça et là ne peuvent aucunement influer sur les résultats. Voilà la vérité qui clos le débat international sur la situation politique en RDC.

La vérité reste vérité même si tout le monde veut la taire, dit une sagesse populaire. Elle vient par l’ascenseur et le mensonge par la fenêtre, dit une autre. Didier Reynders, Ministre belge des Affaires étrangères, ne mâche pas les mots quand il faut la rétablir en ce qui concerne la présidentielle du 28 novembre dernier en Rdc.

L’homme d’Etat a été entendu hier à la commission des relations extérieures de la chambre des représentants sur la position de la Belgique sur le processus électoral. Pour Didier Reynders, il n’y aucun débat sur la présidentielle en Rdc. « C’est Monsieur Joseph Kabila qui est le président élu » a-t-il déclaré sans aucune tournure de phrases.

Il appuie par ailleurs El Di Rupo, Premier Ministre, pour sa lettre de félicitation adressée à Joseph Kabila en signe de reconnaissance de sa réélection à la tête du pays. Cette lettre, bien qu’elle ait suscité beaucoup de remous dans la classe politique belge, a clairement donné la position de la Belgique. Pour Reynders, cette position est soutenue par les différents rapports des missions d’observation électorale qui n’ont pas remis en cause l’ordre des résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Qu’il s’agisse des missions étrangères ou des missions nationales, Joseph Kabila est bel et bien en tête de la présidentielle. Les irrégularités soulevées ça et là ne peuvent aucunement influer sur les résultats. Voilà la vérité qui clos le débat international sur la situation politique en Rdc. De l’avis de nombreux analystes, tous les pays devraient emboîter le pas à la Belgique pour aider la Rdc à sauvegarder les acquis de la démocratie.

Jérémie KADO