Home | RDC | Elections | RDC : Le bras de fer politique est loin d’être réglé

RDC : Le bras de fer politique est loin d’être réglé

image

Les deux président élus en RDC ont presenté leurs voeux de fin d'année aux Congolais. Dans ses vœux présentés à la Nation, "Kabila" a repris les grands axes de son premier mandat. Tshisekedi à pour sa part, déclaré qu'il est certain de bientôt prendre les commandes du pays.

Les deux président élus en République Démocratique du Congo (RDC) ont presenté leurs voeux de fin d'année aux Congolais. Dans ses vœux présentés à la Nation, "Joseph Kabila" a repris les grands axes de son premier mandat : amélioration des conditions de vie, développement de la croissance, travail pour consolider la paix. Etienne Tshisekedi à pour sa part, déclaré qu'il est certain de bientôt prendre les commandes du pays : « Ce qui me manque ici, c’est l'imperium, c’est-à-dire la force publique. Ils doivent maintenant être derrière le nouveau chef d’Etat élu par le peuple congolais et je commence à travailler. Il n’y a absolument aucune crise à la tête du Congo, pas du tout. Les choses vont rentrer dans l’ordre et je répète, il n’y a pas de crise à la tête du Congo ».

Avec deux discours, deux leaders et bientôt deux gouvernements, le bras de fer politique est loin d’être réglé en République Démocratique du Congo (RDC), entre le président sortant "Joseph Kabila" et le leader de l'opposition Etienne Tshisekedi.

"Joseph Kabila" a été proclamé vainqueur de la présidentielle du 28 novembre 2011, avec 48,95% des voix, devant son principal rival Etienne Tshisekedi (32,33%), qui a rejeté les résultats. Ces resultats ont été confirmé par la Cours Suprême de Justice de la République Démocratique du Congo (RDC).

Message de fin d'année à la Nation Congolaise : Le Président Etienne Tshisekedi s'adresse à son peuple, 31 Décembre 2011

Voeux du Président sortant "Joseph Kabila" à la Nation pour l'année 2012

Comme le veut la tradition en fin d'année, le Président de la République a présenté ses voeux de Nouvel an à la Nation lors d'un message radiotélévisé, diffusé ce samedi 31 décembre 2011 en soirée. Nous vous le proposons en intégralité. Nous vous souhaitons une excellente année 2012 à vous et vos proches.

Mes Chers Compatriotes,

Par la grâce de Dieu, Tout-puissant, nous voici arrivés au terme de l’année 2011.

D’ici quelques heures, nous allons commencer une année nouvelle ; année au cours de laquelle nous poursuivrons, ensemble, le travail déjà entamé et relèverons d’autres défis.

En ce moment précis, ayons une pensée pour ceux de nos concitoyens qui nous ont quittés au cours de l’année qui s’achève.

De même, compatissons avec ceux qui, pour des raisons de santé ou de deuil, ne peuvent célébrer dans la joie l’avènement de l’année nouvelle. Que 2012 leur apporte réconfort et guérison !

Nous ne pouvons pas oublier les éléments de nos forces armées, ceux de la Police nationale et des services de sécurité, ainsi que tous ceux qui, grâce à leur engagement et à leur dévouement, oeuvrent pour la prospérité de notre pays, sur l’ensemble du territoire national.

Mes Chers Compatriotes,

2011 aura été une année essentielle pour notre pays. Il a fallu, en effet, nous livrer, dans des conditions particulièrement contraignantes, au même exercice démocratique qu’en 2006.

Nous avons tous été appelés à nous rendre aux urnes pour nous choisir les principaux animateurs politiques qui vont présider aux destinées de notre pays au cours des cinq prochaines années.

Autant nous avons, jusqu’ici, fait preuve de sacrifices, de civisme et de patriotisme ; autant nous devons redoubler d’efforts et de vigilance pour mener à bon port les étapes qui restent à accomplir.

A chacun de nous et, particulièrement, à ceux en qui la Nation a placé sa confiance pour leur organisation et leur tenue, de remplir leur devoir afin que la République Démocratique du Congo en sorte renforcée.

Ne perdons jamais de vue qu’en démocratie, les échéances électorales sont une occurrence régulière. Elles sont, pour la Nation, une occasion de se rassembler davantage et non celle de se diviser en factions hostiles ; car ce qui, au-delà de nos divergences, nous lie, c’est notre destin commun.

Mes Chers Compatriotes,

2012 devra s’inscrire dans la consolidation et la continuité de tout ce que nous avons entrepris ensemble.

A cet effet, il sera élaboré une feuille de route, avec obligation des résultats et échéances de réalisation bien déterminées, qui servira de base d’évaluation de toutes les institutions de notre pays

Dans cette perspective, nous poursuivrons les travaux de construction, de réhabilitation et de modernisation desinfrastructures. Il va sans dire que nos efforts seront particulièrement focalisés sur les actions qui contribueront à l’amélioration des conditions de vie de nos populations dans nos villes comme dans les milieux ruraux.

C’est à cette fin que nous continuerons à oeuvrer principalement pour la consolidation de la paix, celle de notre cadre macroéconomique ainsi que pour la croissance de notre économie.

S’agissant de nos relations extérieures, nous demeurerons fidèles à nos engagements et renforcerons davantage notre coopération avec tous les Etats, sans exclusive et dans le respect des uns et des autres.

Ces paris, nous ne pourrions les réussir sans conjuguer nos énergies, nos intelligences et nos efforts. Car, la clé du succès espéré est l’union dans le travail ; un travail régulier et assidu, seul à même de mener notre pays vers son émergence.

Prenons alors tous l’engagement de faire de l’année 2012 une année de paix, de stabilité à tous égards, de la concorde et de la cohésion nationale.

A vous tous, Chers Compatriotes, et à tous ceux qui ont choisi notre pays comme seconde patrie, Je souhaite une bonne et heureuse année 2012.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo.

Je vous remercie.