Home | RDC | Elections | Il veut l'éliminer : TSHISEKEDI en résidence surveillée sur ordre de «KABILA»

Il veut l'éliminer : TSHISEKEDI en résidence surveillée sur ordre de «KABILA»

image

Pour des raisons qu’on ignore encore, les troupes de la MONUSCO se sont retirées depuis ce lundi 26 décembre, livrant ainsi Etienne Tshisekedi et les siens à le merci des mercenaires de « Joseph Kabila » qui y ont installé un black out complet. Selon les proches de Tshisekedi, le leader maximo et les siens sont en résidence surveillée sur ordre de Kanambe. Ils sont coupés de toute communication extérieure ainsi que de la presse.

La rédaction de L’œil du Patriote informe l’opinion nationale congolaise ainsi qu’internationale de l’évolution très dangereuse et inquiétante de la sécurité physique de Monsieur Etienne Tshisekedi, candidat élu majoritairement par le peuple congolais lors des dernières élections présidentielles du 28 novembre 2011 en République Démocratique du Congo.

Pour rappel, depuis la prestation de serment par Etienne Tshisekedi dans sa résidence de Limete, l’imposteur « Joseph Kabila » qui a confisqué et détourné le vote du peuple congolais a ordonné son arrestation. Mais suite à la vive protestation des ambassadeurs des pays occidentaux, la MONUSCO a interpellé le Ministre LUMANU qui a rassuré les représentants de la communauté internationale que son Gouvernement et son « raïs » n’avaient pas l’intention de procéder à l’arrestation de Monsieur Tshisekedi. Néanmoins, les responsables de la MONUSCO avaient immédiatement dépêché leurs troupes qui se sont interposées entre la résidence du président de l’UDPS et les troupes des mercenaires de « Kabila » habillés en tenue de la Garde Républicaine et de la Police nationale. Ces mercenaires avaient installés un cordon fouillant toutes les personnes qui entraient et sortaient de la résidence privée de Tshisekedi. Les femmes étaient fouillées sans ménagement jusque dans leur intimité par ces brutes de mercenaires!

Curieusement, pour des raisons qu’on ignore encore, les troupes de la MONUSCO se sont retirées depuis ce lundi 26 décembre, livrant ainsi Monsieur Tshisekedi et les siens à le merci des mercenaires de « Joseph Kabila » qui y ont installé un black out complet. Depuis lors, selon les proches de Tshisekedi qui ont téléphoné à la rédaction de L’œil du Patriote, le leader maximo et les siens sont en résidence surveillée sur ordre de Kanambe. Ils sont coupés de toute communication extérieure ainsi que de la presse.

En attendant la suite de l’évolution de la situation, L’œil du Patriote fait appel à la vigilance accrue du peuple congolais auquel il fait remarquer que le processus de confiscation du vote populaire des congolais atteint son terme avec la tentative de neutralisation de Monsieur Tshisekedi, comme ce fut le cas de Monsieur Jean-Pierre Bemba en 2007.

Il en appelle à la sagesse des dirigeants de l’UDPS afin qu’ils ne tombent pas sous le charme des promesses fallacieuses de certains lobbies occidentaux qui tentent de les endormir avec des suggestions mielleuses sans lendemain. Il est temps pour qu’ensemble un appel pressant soit lancé au peuple congolais pour s’assumer et s’accaparer de sa souveraineté.

Candide OKEKE