Home | RDC | Elections | Atterri dans la même ville : Tshisekedi - «Kabila» à la conquête des voix à Goma

Atterri dans la même ville : Tshisekedi - «Kabila» à la conquête des voix à Goma

image

‘‘Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas. Les hommes, eux, finissent par se rencontrer’’, dit un adage rd-congolais. «Kabila» et Tshisekedi ne se sont pas rencontrés physiquement. Toutefois, ils ont tous atterri, ce lundi 14 novembre 2011 dans la même ville, Goma, Chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, à la conquête des voix auprès d’une seule et même population.

Nyiragongo n’a pas lâché les larves ce lundi 14 novembre 2011 à Goma. Cependant, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu a vomi tout ce qu’elle a d’hommes, de femmes et enfants, déterminés tous à assister à un événement pré- électoral : l’arrivée de deux candidats les plus en vue de la présidentielle du 28 novembre prochain. Boutiques et commerces ont été fermés.

Il est 12h30’, un jet privé atterrit à l’aéroport de Goma. A son bord, le candidat n°11, le premier à fouler le sol gomatracien. Coiffé de son ‘‘éternel mounyéré’’, son bonnet de tous les jours, habillé à la ouestafricaine, c’est-à-dire, en Bazin, le lider maximo était accompagné de son épouse. A sa descente d’avion, Tshisekedi Etienne a brandi son ‘‘V’’ habituel, qui symbolise pour lui, la victoire. Chansons, slogans populaires connus de tous les congolais, ont été entonnés : ‘‘Nzambé aponi yo osalela ye…Bolinga bolinga te Tshisekedi Président’’ ont rehaussé davantage une ambiance complètement électrisée.

‘‘Après 30 ans de lutte, l’heure est arrivée pour l’Udps de prendre le pouvoir par la voie des urnes’’, avant de réitérer son engagement à instaurer un Etat de droit en RDC. Son programme, a-t-on appris, prévoit un grand meeting ce matin au stade de volcan de Birere.

Arrivé à son tour à 14h30’, Joseph Kabila, accompagné de son épouse, a eu juste le temps de saluer les officiels, avant d’entrer de pleins pieds dans un bain de foule qui scandait les slogans favorables à sa candidature. Habillé en chemise manche courte et de couleur blanche, Kabila s’était visiblement préparé, comme partout ailleurs, à une marche à pieds en cette quatrième étape de sa campagne, en terme de province, après le Maniema, le Sud-Kivu et le Katanga.

Dans son speech, Kabila Joseph s’est présenté en fils maison qui rentre chez lui, dans une ville, mieux dans une partie de la République autrefois dans l’insécurité totale mais qui, à ce jour, est pacifiée. Il a salué le sacrifice enduré par la population de cette partie de la République, avant de rappeler le long processus de pacification, de réunification du pays en 2003. Il n’a pas oublié d’évoquer les 5 chantiers de la République qui sont également très visibles au Nord-Kivu en général et, plus spécialement, à Goma. Ce faisant, il a appelé à voter massivement pour le numéro 3.

‘‘Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas. Les hommes, eux, finissent par se rencontrer’’, dit un adage rd-congolais. Certes, les candidats n°3 et 11 à la présidentielle de novembre prochain ne se sont pas rencontrés physiquement. Toutefois, ils ont tous atterri, ce lundi 14 novembre 2011 dans la même ville, Goma, Chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, à la conquête des voix auprès d’une seule et même population.

 

Côté sécurité, la Police nationale a fait son travail. Elle s’est déployée sur le site aéroportuaire et même, dans les endroits stratégiques de la Ville de Goma, surtout que le n°3, candidat à sa propre succession devait atterrir dans les heures qui suivaient.

Signalons qu’à Bunia, étape précédente, Etienne Tshisekedi a promis, au cours d’un meeting, de lutter pour l’amélioration des conditions sociales des Congolais, une fois élu à la magistrature suprême. ‘‘L’ITURI est une région qui produisait beaucoup de produits vivriers qui étaient envoyés dans d’autres coins du pays et même à l’étranger’’, a-t-il rappelé, avant de promettre la relance du secteur agricole par l’octroi des crédits bancaires. Il a réaffirmé son engagement à rétablir un état de droit en RDC.

Joseph Kabila, il convient de le souligner, avant de mettre le cap sur Goma a entretenu la population de Kalemie au Stade Janson Sendwe où il a sollicité le vote des électeurs du district de Tanganyika. Ici, il a tout de même reconnu, honnêteté intellectuelle oblige, que toutes les attentes de la population de cette contrée n’ont pas été rencontrées, priorités étant accordées à Kinshasa, la Capitale. Néanmoins, il a annoncé la modernisation de Kalemie, la construction des écoles, la réhabilitation de la SNCC mais également, d’améliorer la desserte en eau et électricité.

Quelle sera la prochaine étape de chacun de ces deux candidats les plus en vue ? Dans tous les cas, le duel, s’il en était un, a été évité de justesse. Chacun des deux candidats ayant battu campagne sans la moindre interférence de l’un dans les affaires de l’autre. Comme quoi, le vent de la tolérance succède à l’orage des diatribes et invectives.

La Pros.