Home | RDC | Elections | « Joseph KABILA » : Une campagne sur fond de respect des valeurs républicaines

« Joseph KABILA » : Une campagne sur fond de respect des valeurs républicaines

image

De Kindu à Kalemie, en passant notamment par Uvira, Lubumbashi et Likasi, le Raïs distille le même message denué d’attaques personnelles ou de mots déplacés à l’endroit de ses concurrents.

En ce début de troisième semaine de propagande, la campagne électorale entre dans sa dernière ligne droite. Présent sur le terrain dès l’amorce de la campagne, Joseph Kabila fait une espèce de tour du propriétaire sur ses terres katangaises. Ce, après avoir sillonné le Maniema et arpenté toutes les montagnes du Sud-Kivu. Partout où il est passé, le Raïs a passé son message et rien que son message. Bilan de campagne à mi-parcours.

Autant le reconnaître tout de go. La campagne électorale du Président-candidat rime avec ferveur populaire. De Kindu à Kalemie, en passant notamment par Uvira, Lubumbashi et Likasi, Joseph Kabila est invariablement porté en triomphe par des foules en délire. De quoi booster davantage le candidat numéro 3 dans la dernière ligne droite qui commence ce lundi.

Mais, ce succès populaire est loin d’avoir grisé Joseph Kabila. Tant son message reste empreint de responsabilité, de sagesse, de respect vis-à-vis de ses adversaires et du peuple congolais. Bref, c’est une campagne sur fond d’ respect des valeurs républicaines que mène le Raïs. Pas la moindre attitude condescendante à l’endroit de ses concurrents. Pas de mots déplacés, pas d’attaques personnelles…

Tout au long de son périple, Kabila distille le même message assaisonné des particularismes locaux en fonction du coin visité. Président sortant, il se fait fort de rappeler à ses concitoyens d’où vient le pays. En somme, du gouffre où l’avait placé le long règne de Mobutu accentué par le cycle des guerres d’agression et de rébellions. Où il se trouve. A savoir, un pays pacifié et réunifié qui amorce sa reconstruction dans le cadre des « Cinq chantiers ».

Quant aux perspectives, le Raïs entend renforcer les acquis actuels tout en projetant la modernisation du pays avec à la clé le combat pour faire du Congo / Kinshasa un pays émergent. Au passage, Joseph Kabila reconnaît, à chacune de ses étapes, les insuffisances, les erreurs ou ce qu’il appelle des « dettes » vis-à vis du peuple. Une manière d’admettre que beaucoup reste à faire et que donc tout est loin d’être rose. Pas de place à l’autosatisfaction béate.

Dans tous ses speechs, le candidat Kabila s’en tient à son credo. Lui à qui certains adversaires assènent des coups en dessous de la ceinture, garde de la hauteur. Lui que certains rivaux ont transformé en thème de campagne en le tenant pour responsable de… cinquante ans de gestion du pays, demeure serein. Lui auquel, par antikabilisme primaire, certains ne reconnaissent aucun mérite, maintient le cap sur l’essentiel.

Pour le coup, l’image du porteur d’œufs qui avait fait florès en 2006 est bien d’actualité. Pour le coup aussi, le Président prouve par l’absurde qu’il est l’homme de la situation par sa maîtrise de soi. « Il faut beaucoup de sang-froid quand on est là où je suis », lançait un président français à l’endroit de l’opposition. Bien que disposant – fonctions obligent- d’une fiche constamment mise à jour sur chacun de ses adversaires, le Raïs se conforme au code de bonne conduite et privilégie l’intérêt du pays. Il devrait en être ainsi pour tous les prétendants au fauteuil présidentiel. 

Après Kolwezi, Kabila cet après-midi à Goma

Le candidat n°3 à la présidentielle du 28 novembre 2011, Joseph Kabila Kabange, est arrivé hier dimanche 13 novembre à Kalemie, en milieu d’après-midi. Comme à l’accoutumée, le Raïs a été contraint à la marche à pieds et ce, sur près de 11 kilomètres par une foule immense qui le précédait, l’entourait et le suivait jusqu’au stade Sendwe.

Après les autres villes, cités et villages par où est passé le candidat Kabila, la ville de Kalemie est, à son tour, tombée sous le charme de l’initiateur de « cinq chantiers » comme un fruit mûr, offert sur un plateau d’or à un hôte de marque.

Joseph Kabila, qui a sollicité le vote des électeurs du district de la Tanganyika, reconnaît tout de même que toutes les attentes des populations de cette contrée du pays n’ont pas été rencontrées, priorité ayant été donnée à Kinshasa, la capitale. N’empêche, le candidat Joseph Kabila a annoncé la modernisation de la ville de Kalemie, des écoles, de la Société nationale des chemins de fer du Congo (Sncc), ainsi que la desserte en eau et en électricité.

Ce lundi 14 novembre, Joseph Kabila est attendu à Kolwezi dans l’avant-midi, pour ensuite gagner la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, dans l’après-midi. 

pAR José NAWEJ et Presse présidentielle