Home | RDC | Elections | RDC : Les Lushois voterons « Joseph KABILA » à 100%

RDC : Les Lushois voterons « Joseph KABILA » à 100%

image

A Lubumbashi, les Lushois ont confirmé qu'ils voterons « Joseph KABILA » à 100%. Kabila est vraiment en plein dans son temps. Le temps de la modernisation du pays, son rêve de toujours en passe d’être concrétisé par les 5 Chantiers.

Ce n’est plus le triomphe, ce qu’on a vu mercredi à Lubumbashi lors de l’arrivée du candidat N°3, Joseph Kabila Kabange, le candidat de tout le peuple congolais et surtout lors de son meeting de campagne à la Grand-place Moïse Tshombe, en face de la poste. L’homme a provoqué le délire, l’euphorie et la transe de la population qui voulait l’entendre éternellement.

Tout Lubumbashi, avec toutes ses communautés katangaise et kasaïenne, s’y était donné rendez-vous pour manifester le soutien à celui-là même par qui la reconstruction du pays a commencé. Ce qui explique la frénésie avec laquelle cet apôtre de la paix est reçu.

Avec des foules bigarrées qui chantaient à tue-tête des chants à sa gloire, donc à sa réélection ce 28 novembre, le spectacle est féerique. Décidément, c’est partout la même chaleur pour ce jeune Président à qui s’est beaucoup donné depuis le soir d’un certain 26 janvier 2001.

Kabila qui s’exprimait dans un swahili racé s’est révélé un excellent tribun. Comme dans les Kivu, sur ses autres plates-bandes qu’il ne partagera avec personne, il a su tenir en haleine ces milliers d’admirateurs venus l’entendre et lui confirmer leur vote positif le jour « J » exactement comme c’était le cas en 2006 où il avait pratiquement été plébiscité au détriment de Jean-Pierre Bemba Gombo qui y avait été battu à plate couture ne récoltant que des 0%.

Quant au message du « N°3 100% sûr » aux Lushois, c’est celui de la continuité pour parachever l’œuvre titanesque amorcée lors du premier mandat. C’est pour cela que le 28, ils soutiendront massivement cette poursuite de la modernisation que les Congolais n’ont connu que sous son mandat.

Revenant à 2006, il a rappelé aux Katangais par le biais des Lushois qu’il leur avait promis la reconstruction et les élections de 2011. Est-ce fait ? Et de répondre, entrant encore en transe, oui. Ce qui veut dire que c’est un homme des actions et non du discours. Ils ont eu la reconstruction dans le Katanga et les élections devant renouveler les animateurs des institutions publiques.

Que promet le « N°3 100% sûr » pour la législature qui va commencer, celle de 2011 à 2016 ? Il va s’atteler à la modernisation de tout le pays comme il en a déjà donné le ton à Kinshasa qui n’est pas loin de devenir une JO’BOUrg d’ Afrique Centrale avec ses chaussées à 8 bandes comme le mythique Boulevard du 30 JUIN, modernisée et méconnaissable ; ils auront également la modernisation de l’hôpital SENDWE de Lubumbashi, de la SNCC sans oublier la construction d’un stade omnisport ultramoderne toujours dans la capitale du cuivre. En réponse : salve d’applaudissements.

Sur les échauffourées qui ses ont déroulées à Lubumbashi, il a dit que les élections doivent être apaisées et que nul ne peut se permettre de jouer avec du feu à Lubumbashi en ce moment crucial où les Congolais doivent choisir librement leurs dirigeants.

Avant de clore son meeting de campagne, le N°3 a en passant présenté au public son fils Laurent-Désiré Kabila qui dormait du sommeil du juste, sûr que son papa de Président fera des merveilles ce 28 novembre dans ses terres du Katanga. Ce qu’ont confirmé les Lushois en criant encore plus fort 100%. Kabila, le N°3 est vraiment en plein dans son temps. Le temps de la modernisation du pays, son rêve de toujours en passe d’être concrétisé par les 5 Chantiers.

Muenda Kani