Home | RDC | Elections | RDC : La candidature d'Adam BOMBOLE continue à défrayer la chronique

RDC : La candidature d'Adam BOMBOLE continue à défrayer la chronique

image

Présidentielle 2011 en RDC, Adam Bombole crédité de 70,5% des suffrages du MLC.

Adam Bombole, «l’homme qui affronte la conjoncture», continue à défrayer la chronique avec sa candidature à la présidentielle 2011 en qualité de «candidat indépendant». Voilà qui aurait suscité la curiosité de la maison de sondage «Echos d’opinion», qui a cherché à savoir quel crédit accorder à cette démarche dans les rangs de certains membres du MLC. Apparemment, l’ancien président interfédéral pour Kinshasa du parti cher à Jean-Pierre Bemba n’aurait pas agi au hasard. Comme en témoignent les résultats déposés hier en notre rédaction.

«En perspective de la présidentielle du 28 novembre prochain et à la suite du dépôt inattendu de sa candidature à ce scrutin par Adam Bombole Intole, l’Asbl de sondage d’opinion, d’étude et d’analyse politico-sociale, Echos d’opinion, est allée interroger le baromètre populaire». Peut-on donc lire, d’entrée de jeu, dans le rapport établi et publié par la maison précitée et déposé hier soir à la rédaction de Forum des As.

D’après le résultat récolté à la suite d’une enquête réalisée sur terrain auprès d’un échantillon estimé à 500 militantes et militants du MLC, poursuit le rapport, «Echos d’opinion crédite l’ancien président provincial de la fédération MLC de la ville de Kinshasa de 70,5% des suffrages du parti cher au Chairman Jean-Pierre Bemba Gombo au cas où le scrutin aurait lieu ce jour». Mais, qu’est-ce qui pourrait justifier une telle adhésion ?

«Echos d’opinion» justifie d’abord son enquête par le besoin de connaître l’opinion des militantes et militants du MLC sur la candidature improvisée d’Adam Bombole à la prochaine présidentielle, alors que la hiérarchie du parti s’était prononcée pour l’exclusion de celui qui est considéré, désormais, comme l’ancien président de la fédération de Kinshasa. 

«Ce travail, réalisé pendant cinq jours, soit du 12 au 15 septembre 2011 sur les quatre districts que compte la capitale de la Rd Congo, sur fiches à questions fermées, prouve que la base est loin de suivre la voie adoptée par la direction du parti», indique le sondage «Echos d’opinion».

Selon ce sondage, 80% des membres du MLC concernés par l’enquête refuseraient de donner leurs votes à n’importe quel autre candidat président qui ne serait pas membre de leur parti. Par contre, 70,5% accepteraient d’accorder leurs suffrages à Adam Bombole qu’ils estiment être fils de la maison et ce, en dépit de la décision de la haute hiérarchie du parti d’exclure le président de la fédération du MLC/Kinshasa.