Home | RDC | Politique | Kingakati : Bagarre à la MP de « Joseph KABILA »

Kingakati : Bagarre à la MP de « Joseph KABILA »

image

Pagaille, coup de poing, insultes et fiasco à la réunion de la MP à Kingakati. Une source proche de la présidence vient de nous informer que la réunion qui a eu lieu à Kingakati a tournée au vinaigre, à peine commencée.

Elle nous informe aussi que les gouvreneurs Marcelin Cishambo et André Kimbuta ont commencé à insulter les présidents des partis politiques de la Majorité Présidentielle en les traitant de tout, entre autres traitres, ingrats etc…

Ceci s’est aggravé au point ou plusieurs se sont même donnés des coups de poing. Nous y reviendrons avec plus de détails mais, notre source nous a aussi informée que la réunion s’est terminée en queue de poisson.

Notre source nous signalé que le grand absent remarquable de cette réunion était Moise Katumbi, gouverneur du Katanga. Il est temps que Joseph Kabila dissoude sa « Majorité Présidentielle » et crèe une nouvelle.

Voici la chronologie des insultes de la réunion du 22 mars 2015 à Kingakati chez Kabila

Kimbuta s’adresse à Kyungu : « Toi et Moise Katumbi, vous êtes des traitres »

Kyungu insulte Kimbuta : « Mavi ya mama yako. »

Et il continue en disant: « Au Katanga, on ne vend pas et on ne fume pas du chanvre »

Kimbuta à Kyungu :  » Si tu commences à m’insulter, alors moi, je quitte la réunion » Il s’en va mais il est pourchassé par Kyungu qui continue à l’insulter.

Les autres calment Kyungu et le ramènent à sa table.

Le député Shadai (celui qui dit être un homme influent de la famille présidentielle et cousin de « maman Sifa ») dit à Kyungu: « Vous êtes des traitres, vous les katangais »

Kyungu dit à Shadai : « Qui a tué Mulele? Qui a tué Katumba Mwanke? »

Mwando Simba tape sur la table au risque de la casser et dit : « Vous les gens qui entourez Kabila maintenant (Maniema), vous commencez a exagérer… »

Kyungu exige à Shadai, après l’intervention de Mwando Simba, de retirer ses paroles.

Shadai s’excuse en disant à Kyungu : « Je sais combien le Katanga te tient à coeur, je retire mes paroles »

Kyungu à Shadai en swahili : « Mantsho iriona birima ayezi kushutuka mabonde (Traduction : Les yeux qui ont vu les montagnes ne peut être impressionnés par les vallées). En vérité, je vous le dis, ce que vous avez amassé et vu chez Joseph Kabila n’est rien comparé à ce que moi, j »ai vu et amassé chez Mobutu Sese Seko. Joseph Kabila, c’est RIEN comparé à Mobutu. Mobutu, c’est 50 fois PLUS que Kabila. Si pour vous, Kingakati est le paradis, je vous informe que ce n’est rien comparé aux maisons de Mobutu »

Sur ce, Cishambo se fache et dit à Kyungu : « Vous risquez la mort »

Kyungu dit : « Je m’en fou et je n’ai peur de rien, de personne ni de la prison car j’ai tout connu »

Aubin Minaku essaie de calmer la situation. Kyungu se calme et s’assied.

Et, quelques instants après, Muyej prend la parole et s’adresse à Kyungu : « Toi et Moise, vous avez détruit la stratégie du chef (Kabila) sur la loi électorale. Notre stratégie était le glissement mais vous avez tout gaché. »

Mwando récupère la situation en disant : « C’était donc votre stratégie? pour nour créer des problèmes avec le peuple ? »

Aubin Minaku intervient et refuse de reconnaitre la phrase de Muyej et dit : « Le chef (Kabila) ne veut plus jamais entendre parler de cette loi électorale ou du glissement parceque ça peut pécipiter son départ, au risque d’être tué si ils continuaient avec ce discours de glissement »

Muyej à Kyungu : « Je suis pour le découpage du Katanga »

Kyungu à Muyej : « Vous pouvez couper le Katanga même 50 fois ou 1000 fois mais, après la fin de votre régime, le premier décret présidentiel qui sera signé par le nouveau président du Congo sera la réunification du Katanga. »

Lumanu veut intervenir dans le sujet entre Kyungu et Muyej. Kyungu lui répond : « De quoi te mêles-tu? »

Et c’est à ce moment que Felix Kabange veut intervenir dans le débat sur le découpage du Katanga avec un penchant vers Muyej, Kyungu le regarde et lui dit : « Toi, tu viens de quel coin? »

Kyungu se fache et s’en va. Felix Kanbange le poursuit et s’excuse de l’avoir froissé et dit qu’il y était obligé pour des raisons politiques, d’appuyer Muyej mais, qu’intérieurement, il est contre le découpage.

Cishambo prend la parole et commence à insulter Kyungu et traite les politiciens du Katanga, ceux qui ont rédigés la fameuse lettre et les autres ministres présents, de traitrise.

Finalement, Mwando se lève d’un air menaçant et dit à Cishambo : « Vous commencez à éxagérer! »

Il a fallu l’intervention de plusieurs personnes pour les calmer vu que les coups de poing s’annonçaient au rendez-vous car la tension était montée et il (Mwando) a décidé aussi de partir.

A noter que pendant toutes ces insultes et bagarres entre les membres de la MP, Joseph Kabila était déjà parti.

[Jean-Luc Kienge - Mise à Jour - Mardi 24 Mars 2015, à 20h43]