Home | RDC | Politique | RDC : Kalev MUTOND - « Joseph KABILA », les voleurs de la république

RDC : Kalev MUTOND - « Joseph KABILA », les voleurs de la république

image

L’exemple vient d’en haut, dit-on souvent. L’AG KALEV n’aurait sans doute jamais osé, comme le font les ministres, les PDG des entreprises et autres gestionnaires du portefeuille de l’Etat, voler impunémentle budget de plusieurs moisde frais de fonctionnement et de salaires des agents et fonctionnaires pour transférer dans leurs comptes privés à l’étranger, si l’exemple ne venait pas du sommet des institutions. Pour prévenir son éventuel départ précipité, Hyppolite Kanambe est en train de vider toutes les réserves d’or, de diamant et d’uranium de la Banque centrale pour les transférer en Tanzanie, pays de son enfance, où il a construit une luxueuse hacienda pour sa retraite. C’est le Général SALIM SALEH qui a été chargé de la couverture totale de cette opération. Et c’est dans cette même optique que « Kabila » a organisé lesrécentspillages des magasins et entreprises des Chinois à Kinshasa à la marge des manifestations des 19,20 et 21 janvier derniers. Des patriotes au sein de la Police et de l’ANR nous ont fourni les détails de cette opération qui a été organisée, sur ordre de la « Haute Hiérarchie »,par des agents de l’ANR (en uniforme de Police), avec l’appui des militaires rwandais qui ont stockés les butins de leur pillage dans le Camp Mobutu. 

Au moment où le Titanic/PPRD prend l’eau et sombre, les bonzes du système, en commençant par «Joseph Kabila» lui-même, sontoccupésà se constituer des réserves pour leur retranchement. Et dans cette vaste opération de sauvetage répandue au niveau des adeptes à la mangeoire dressée comme un appât par l’imposteur rwandais Hyppolite Kanambe, ce sont les petits fonctionnaires et les petits agents congolais qui en paient le plus lourd tribut. Depuis les événements du mois de janvier, des budgets entiers de fonctionnement et de salaires despetitsfonctionnaires sont systématiquement détournés par leurs gestionnaires pour préparer leur «retraiteanticipée» dont les signes annonciateurs sont apparus dans le ciel de Kinshasa.

Tel est le cas des agents de l’A.N.R. qui, selon un correspondant interne, sont montés au créneau pour réclamer leurs salaires de plusieurs mois restés impayés. L’A.P. (Agent payeur) monsieur LOFEMBE était particulièrement la cible de toutes les attaques des agents qui lui envoyaient des messages de menace de mort par texto (SMS) à longueur de journée. Acculé et excédé, l’homme a craqué et a fini par lâcher le morceaulors d’une réunion houleuse, devant tous les hauts cadres réunis. Il a surtout eu l’outrecuidance de pointer du doigt le coupable perché au sommet de l’organisation, autrement dit l’AG de l’A.N.R, monsieur KALEV MUTOND en personne ! «C’est lui qui a détourné tout l’argent destiné au fonctionnement de l’A.N.R. et à la paie des agents pour se payer une belle villa à Ottawa au Canada, où il a déjà expédié toute sa famille et l’a mise à l’abri de toute éventualité», déclara l’agent payeur. La tension est brusquement montée entre les deux protagonistes qui ont failli en venir aux mains n’eut été l’intervention rapide de l’AGA qui a joué à l’arbitre pour empêcher le pugilat devant les agents ahuris ! Pris de colère pour cette « trahison », le patron de l’A.N.R. a procédé illico à la suspension de l’agent «infidèle» LOFEMBE qui fut remplacé par KAKUZI. 

« Joseph Kabila » vide toutes les réserves d’or, de diamant et d’Uranium du pays pour la Tanzanie

L’exemple vient d’en haut, dit-on souvent. L’AG KALEV n’aurait sans doute jamais osé, comme le font les ministres, les PDG des entreprises et autres gestionnaires du portefeuille de l’Etat, voler impunémentle budget de plusieurs moisde frais de fonctionnement et de salaires des agents et fonctionnaires pour transférer dans leurs comptes privés à l’étranger, si l’exemple ne venait pas du sommet des institutions.

Pour prévenirson éventueldépart précipité, Hyppolite Kanambe est en train de vider toutes les réserves d’or, de diamant et d’uranium de la Banque centrale pour les transférer en Tanzanie, pays de son enfance, où il a construit une luxueuse hacienda pour sa retraite. C’est le Général SALIM SALEH qui a été chargé de la couverture totale de cette opération.

Et c’est dans cette même optique que « Kabila » a organisé lesrécentspillages des magasins et entreprises des Chinois à Kinshasa à la marge des manifestations des 19,20 et 21 janvier derniers. Des patriotes au sein de la Police et de l’ANR nous ont fourni les détails de cette opération qui a été organisée, sur ordre de la « Haute Hiérarchie »,par des agents de l’ANR (en uniforme de Police), avec l’appui des militaires rwandais qui ont stockés les butins de leur pillage dans le Camp Mobutu. Ces biens sont gardés par des agents A.N.R. en tenue de Policier. Cette mise en scène donne ainsi àHyppolite Kanambe l’occasion d’effectuer des transferts privés sous-couvert d’indemnisation des sociétés et entreprises chinoises pillées. Comme quoi, tous les moyens sont bons pour voler et piller la RDC avant de plier bagage!

Des morts en série dans les cachots de l’A.N.R. depuis le mois de janvier 2015

S’agit-il d’un signe indien ? Toujours est-il que depuis le mois de janvier, les cachots de l’A.N.R. enregistrent plusieurs morts en série. Le 1er mars 2015, sept prisonniers sont morts de choléra dans les cachots de l’A.N.R. sur 3Z, tandis que le sort desquatreautres prisonniers(tous des étrangers)qui ont été transférés en urgence à l’hôpital de l’A.N.R. à Kimbondo/Bandal n’est pas connu jusqu’ici, et les membres de leurs familles ne sont pas prévenus ! Le 4 mars dernier, deux autresdécèsde prisonniers ont été encore signalés dans les cachots de l’A.N.R. sur 3Z.

L’œil du Patriote alerte les ONG de Droit de l’homme de se pencher surcette macabre série noire, carla vie des85 prisonniers qui restent encore au sein des mêmes cachots de l’A.N.R. situés sur les 3Zest en danger. Ces prisonniersrisquent d’être contaminés à leur tour et disparaîtreainsiles uns après les autres. Ceci, d’autant plusque les bourreaux de l’A.N.R. n’ont pris aucune disposition pour assainir les installations infectées, ni pour isoler les prisonnierset les éloigner de ces lieux infectés. Pour eux, le cholérasemble êtreune aubaine qui fait à leur place le sale boulot qu’ils ne pouvaient pas faire eux-mêmes par crainte de l’opinion internationale.

Paris, 12 Mars 2015

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE