Home | RDC | Politique | RDC : « Joseph KABILA » à bout de nerfs

RDC : « Joseph KABILA » à bout de nerfs

image

Lorsque certains griots kabilistes se sont époumonés dernièrement à travers leurs medias de propagande et de mensonge pour faire croire à l’opinion nationale et internationale que le récent voyage de leur raïs en France avait été un “véritable succès”, ils ne s’attendaient sans doute pas à ce que leur poltron de chef les renie et les contredise quelques jours seulement après, en confessant lui- même qu’ont devant le corps diplomatique de Kisnhasa que ses relations avec la France ne sont pas si bonnes qu’ont laissé croire les laudateurs des collabos qui l’ont accompagné ainsi que sa presse à louange. La vérité est que ce voyage à Paris, comme les précédents, fut un véritable fiasco sur le plan d’accueil, et un calvaire quant au climat sécuritaire du séjour lui-même tant pour Hyppolite Kanambe que pour toute sa délégation. C’est donc toute cette amertume que l’imposteur rwandais vient de déverser aux ambassadeurs accrédités à Kinshasa, lors d’un entretien convoqué à la hussarde au Palais du peuple ce samedi 31 mai 2014 a Kinshasa. https://www.youtube.com/watch?v=gd0HSP_5eoY.

Alors que la  flopée de flatteurs congolais dont il s’est alloué les services  s’était mobilisée pour mystifier l’opinion congolaise en tentant de faire passer sa petite visite  de travail en France (8000 km pour 50 minutes d’entretien et sans tapis rouge  ) pour une “visite d’Etat”, malheureusement pour Kanambe, la mayonnaise n’a pas pris. Et du coup, lui qui ne recevait plus depuis belle lurette les ambassadeurs accrédités à Kinshasa, décida  subitement de les convoquer, pour leur parler des sujets qui lui tenaient à cœur dont principalement, le sujet que son perroquet national, Lambert Mende, vient de qualifier officiellement de …”phénomène-combattants”! Les Congolais qui ont encore de la mémoire se rappelleront qu’il y a quelques années, parlant des Congolais de la diaspora et de leur combat, Hyppolite Kanambe avait répondu avec dédain et mépris : «Ce sont des chiens qui aboient, mais ma caravane va les écraser ! » Le vent semble avoir changé de direction depuis !

C’est ainsi qu’à la veille du 4eme anniversaire (02 juin 2014) de l’assassinat de l’illustre défenseur des droits de l’homme que fut Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidele Bazana, l’imposteur sanguinaire rwandais a choisit de cracher publiquement sur leur mémoire en osant réunir les diplomates pour leur faire la leçon sur les principes des droits de l’homme ! A  l’entendre parler, ces valeurs universelles ne seraient pas suffisamment respectées dans leurs pays respectifs parce que leurs dirigeants politiques permettent aux jeunes patriotes congolais de mener à partir de leur territoire le combat de la résistance contre l’occupation, le pillage et la balkanisation de leur pays natal. Et l’imposteur rwandais, pris dans le vertige de sa descente en enfer, a complètement oublié qu’il s’adresse aux peuples qui commémorent ce même mois de juin, le 70e anniversaire du sacrifice suprême consenti par des millions de leurs fils et filles pour mettre fin à une vision politique d’un peuple qui croyait s’affirmer en écrasant d’autres peuples ou en les éliminant de la surface de la terre.

La rédaction de L’œil  du Patriote a aussi été informée que durant cet entretien, n’en pouvant plus, Kabila a été jusqu’à accuser directement certaines chancelleries d’être de mèche avec le président de l’APARECO. Et concernant les combattants et les résistants congolais, il a transmis des instructions aux représentations diplomatiques de la RDC à l’extérieur du pays pour qu’elles brandissent désormais la menace de rupture de la coopération et des relations diplomatiques contre tous les pays dans lesquels les congolais opposés a son régime se montreraient encore actifs. Quelques pays sont, particulièrement ciblés, il s’agit de la France, la Belgique, les USA, la Grande Bretagne et le Canada.

Mais s‘il leur restait encore une once de lucidité et d’intelligence,  Kanambe et ses collabos qui semblent réellement vivre dans une tour d’ivoire, auraient pu tenir compte de la grande commémoration à laquelle se préparent justement ces pays dont les chefs d’Etats se réuniront en France au courant de cette semaine. En effet, plusieurs pays européens, la Russie et les USA commémoreront ce vendredi 6 juin 2014   le  70ème anniversaire du débarquement en Normandie (Caen). Ils rendront ainsi hommage une fois de plus aux résistants en provenance de différents pays qui, en 1944, se sont unis pour combattre et vaincre les occupants Nazis. Kanambe croit-il réellement que les occidentaux aient perdu la mémoire au point d’oublier que Paul Kagame et lui-même  ont battu tous les pires records de crimes d’agression et d’occupation en République Démocratique du Congo? Mais, comme un ignare  dont d’ailleurs le parcours scolaire  reste encore et toujours inconnu à ce jour,  “Joseph Kabila” ne sait peut-être pas la gravité du sort que la plupart des résistants de ces pays pouvaient réserver aux collabos de l’époque ou à des occupants de sa trempe !  Autrement, ce n’est surement pas auprès de leurs diplomates qu’il serait allé se ridiculiser en pleurnichant contre les lanceurs d’œufs ou contre d’autres actions et courses-poursuites organisées par les congolais de la diaspora qui attendent de lui qu’ il plie bagage et retourne chez lui à Kigali.

La Kabilie se noie dans les flots de ses propres mensonges : Kinshasa une ville assiégée !

Dans son adresse ubuesque aux diplomates accrédites à Kinshasa Hyppolite Kanambe alias “Joseph Kabila” s’est également fait à son tour le relais des différents discours surréalistes entendus ces derniers jours de la part des personnalités telles que Marie Robinson ou Jakaya Kikwete. Niant en effet comme eux la poursuite du processus de déstabilisation, d’occupation et de balkanisation en cours en RDC, il a lui aussi tenté  de faire croire aux plus naïfs que la “Paix” étant de retour en RDC, la priorité aujourd’hui est au développement économique du pays. Et l’imposteur en profite pour lancer un appel pressant aux investisseurs de tout bord “ du fait du retour de la stabilité” !

 Mais, si la RDC va tellement mieux, et que la “Paix et  la démocratie” sont en voie de consolidation, “Joseph Kabila” et son gouvernement peuvent-ils seulement expliquer aux différents investisseurs susceptibles de se rendre en RDC,  pourquoi lui et ses frères rwandais ont ils transformé depuis des mois Kinshasa en véritable ville assiégée par des milliers de troupes rwandaises  et  tanzaniennes armées jusqu’aux dents et dissémines un peu partout dans la ville ?  Alors que tous les kinois parlent de plus en plus de cette présence indésirable  qui confirme le véritable rôle et les véritables intentions de Kanambe contre les congolais et la RDC, le mutisme des parlementaires congolais sur un sujet aussi grave prouve là encore à quel point l’imposteur rwandais qui dirige la RDC a fait de la corruption et de l’intimidation ses armes de prédilection. Quant au silence étonnant de la  Monusco à ce sujet, il renforce la conviction des congolais que le salut de la République Démocratique du Congo passe plus que jamais  par eux-mêmes. Seul  le combat de  Resistance contre l’occupation mènera à  la libération totale de notre pays.

 D’ailleurs nos compatriotes sont de plus en plus nombreux à comprendre que même les élections auxquelles on les presse de participer actuellement ne répondront jamais à   leurs attentes. En effet, quelques soient les marionnettes de l’occupation (Kanambe, Kamerhe,Ruberwa, Kengo, Malu malu, etc…et autres) les méthodes, les objectifs et l’identité de ceux qui tirent les ficelles ne changent pas.  Tant que persistera le système actuel les congolais iront de désillusion en désillusion.

“Joseph Kabila” que les résistants considèrent comme le cheval de Troie dont la complicité avec tous les groupuscules terroristes fabriqués à Kigali est désormais avérée, s’‘est à nouveau dévoilé. En effet, alors que les combattants sont avant tout des patriotes congolais, il cherche à les stigmatiser en tentant de les faire passer pour des “xenophobes” simplement à cause de leur  détermination à mettre un terme à son imposture à la tête du pays. Est ce être xénophobe  que de refuser que son pays soit dirigé par un rwandais plutôt que par un congolais?.C’est le comble! Et on peut d’ailleurs noter au passage comment Kanambe et Kamerhe fonctionnent désormais comme  des vases communicants: il suffit que l’un soit particulièrement acculé pour que l’autre réagisse et cherche un stratagème pour voler à son secours  . Kamerhe empêtré dans son incapacité à diffuser l’arbre généalogique qui révélerait ses origines rwandaises  se voit aujourd’hui secouru par Kanambe en personne qui dénonce une «idéologie xénophobe». Il y a quelques années, Kamerhe avait lui aussi sauvé la mise à Kanambe lorsqu’il était Président de l’Assemblée nationale.

 Enfin, ce que tous les observateurs avertis notent désormais, c’est à quel point la moindre évocation de la fin inéluctable de son pouvoir en RDC rend Kanambe irritable. Et pourtant, que ce soit pour les congolais ou la communauté internationale, sa page à lui est déjà tournée. Apres ses menaces à peine voilées contre ses anciens mentors quelle sera  la prochaine étape? Va-t- il à nouveau tirer des obus dans la ville et sur les ambassadeurs comme il l’avait déjà fait en 2006? Qui vivra verra.

Paris, le 03 juin 2014

Candide OKEKE

L’OEIL DU PATRIOTE