Home | RDC | Politique | RDC : Roger LUMBALA égal à lui-même

RDC : Roger LUMBALA égal à lui-même

image

Une nation ne se battit que par le sérieux et le travail de son peuple. Mais si ce peuple ne manifeste aucun sérieux, la nation peinera d’avancer voire rétrogradera. La capacité d’identifier les vrais défis, la pertinence des solutions proposées de même que la délicatesse sont donc nécessaires à un peuple pour la bonne santé de la nation. Les polémiques et séditions politiques entretenues de propos délibérés par des gens de la trempe de Lumbala sont, dans ce contexte, de nature à entretenir des vagues, des distractions ou des troubles en vain dans le pays.

Cheik Fita, depuis Bruxelles, fait parler Roger Lumbala dans une interview datée du vendredi 18 avril 2014 où il prend position pour lui et dans laquelle il lui pose des questions tendancieuses et toutes celles fondées sur la polémique politicienne en RDC.

Ckeik Fita annonce son article sous un ton de polémique ouverte présentant Roger Lumbala à Bruxelles alors qu’en RDC selon lui, on le croyait à Kigali. Ckeik oublie que du jour au lendemain, on peut partir de l’Afrique pour l’Europe et que ce n’est pas le même jour où on a signalé Roger Lumbala à Kigali que lui, Ckeik, l’a interviewé.

Comment Kabila tomberait-il si bas pour citer nommément Lumbala à la rencontre de Kingakati ? Les membres de la Majorité Présidentielles étaient allés à Kingakati, non pour parler de gens comme Lumbala qui n’est modèle d’aucune bonne vertu en RDC, mais pour réagir à toutes les accusations portant sur la révision constitutionnelle formulées contre lui.

C’est Roger Lumbala lui-même qui est passé aux médias pour parler de son  retour au Congo en dépit du mandat d’arrêt émis par la justice congolaise et du fait qu’il n’est pas éligible à la loi d’amnistie sur les membres du M23 votée par le Parlement congolais. Kabila ne s’est jamais prononcé sur le  retour de Lumbala en RDC. Est-il là en train de baratiner Kabila pour qu’il mette en place une mesure exceptionnelle de son retour en RDC ? S’il s’est déclenché une polémique sur lui en RDC, c’est justement parce qu’il a dit qu’il rentrait au pays alors que doit d’abord être fixée son éligilité à la loi d’amnistie sur les ex-rebelles du M23. Les gens voulaient savoir il rentrerait en RDC pour y devenir candidat à l’élection présidentielle de 2016.  Il a ainsi imputé des propos au Chef de l’Etat sans qu’il ait tenus à son endroit.

Comment les pays du monde ne prendraient-ils au sérieux un mandat d’arrêt lancé par la RDC ? Lumbala dévoilerait-il par là le fait que le M23 est soutenu par des pays qui ne laisseront pas la RDC appliquer sa loi sur ses rebelles ? Voire le fait qu’il a d’autres nationalités qui conduiront à cette situation ?

Roger Lumbala a parlé de son rêve d’organiser un référendum, au cas où il serait élu en 2016. Comment cela peut-il se faire pour lui alors qu’il n’ a pas encore réglé ses antécédents judiciaires avant 2016 avec la justice congolaise qui ne tient pas de Kabila ? Comment, à allure où évoluent les choses Tshisekedi sera-t-il candidat à la présidentielle de 2016 ? Et sur la question de Tshisekedi, se référera-t-il à quelle loi pour organiser son référendum ? Un chapelet de souhaits qui paraissent tels autant des rêves d’enfants chez un individu habitué à prendre ses rêves ou des abstractions pour des réalités.

Est-il donc seulement permis aux Congolais de la souche de Roger Lumbala de rencontrer des Rwandais au Rwanda et non à Kabila de rencontrer les membres de la MP à Kingakati ? Lorsque Kabila rencontre les siens à Kingakati, c’est pour parler du bien de la RDC et non  pour faciliter la prédation de la RDC par le Rwanda comme le font Lumbala et tous ceux de son espèce. Quelqu’un dont les logiques ne conduisent qu’au soutien de purs ennemis de la RDC, quelque chose ou quelque bon jugement peut-il provenir de lui ? Il ne se plaît qu’à manifester ses pensées marginales et aux antipodes pour faire parler de lui à travers les médias acquis aux causes tordues.

Samy BOSONGO