Home | RDC | Politique | RDC : «Joseph KABILA» en deuil

RDC : «Joseph KABILA» en deuil

image

Les Kinois ont été réveillés ce vendredi 07 Octobre tôt le matin sous les bruits des bombes, certains ont cru à une attaque armée de la ville de Kinshasa. Surtout après les échauffourées d’hier entre les combattants de l’UDPS et la Police de Kanambe. Mais il n’en est rien.

La réalité est que tôt ce matin, le dépôt d’armes et de munitions de Kibomango a littéralement explosé. «Kabila», nous dit-on, est inconsolable : tout le stock d’armes et de munitions qu’il a dernièrement acheté en Chine et en Corée du Nord, et gardé à la disposition de ses mercenaires tanzaniens et de ses frères rwandais pour décimer les Congolais, tout ce stock vient de se consumer sous ses yeux larmoyants et impuissants!

Voulant camoufler la vérité comme d’habitude, le perroquet et porte-parole de l’imposteur, le griot Mende Omalanga s’est empressé d’incriminer la foudre qui serait à la base de «l’accident». Peut importe…

Mende n’est qu’un perroquet qui reproduit ce que son maître lui dit de dire. Cependant «Kabila », lui, connaît la vérité. La preuve : il a ordonné l’arrestation de quelques officiers et l’ouverture rapide d’une enquête. Pourquoi ?

Depuis quand les hommes sont-ils complices d’une foudre pour attaquer un dépôt d’armes?  A « Kabila » de vous répondre !

Raphy KIZOZO

Mise à jour, le 08 Octobre 2011 à 18:30

Un lourd Bilan de l‘explosion de Kibomang

Le bilan de l’opération de destruction du dépôt d’armes et de munitions de la base militaire de Kibomango que nous venons d’enregistrer est très lourd et catastrophique pour l’imposteur Kanambe. L’explosion d’un seul magasin de munition a provoqué un effet de domino et brûlé des heures durant tous les magasins d’armes et de munitions de Kibomango. Plusieurs des centaines de milliers de tonnes d’armement et de munition commandés ces derniers mois par l’imposteur rwandais « Joseph Kabila » viennent ainsi de volatiliser dans le feu, sous ses yeux. Le dictateur vient ainsi d’être privé d’un stock important d’armes et  de munitions qui faisaient parti de son arsenal de guerre pour mâter dans le sang, comme Bashar al-Assad en Syrie, toutes les actions de révolution du peuple congolais et des militaires patriotes des FARDC et de la Police nationale.

Excédé et hors de lui, «Kabila» a ordonné l’arrestation immédiate du Commandant de Camp de Kibomango, de celle du Chef des services de Renseignements de la base et plusieurs officiers congolais de la dite base. Une enquête a été ouverte et des recherches sont entreprises pour tenter de trouver plusieurs officiers congolais et quelques magasiniers des dépôts qui manquent à l’appel.

L’imposteur doit savoir qu’il n’est pas au bout de sa peine. S’il est intelligent, il doit prendre toutes ses dispositions pour quitter notre pays et laisser le Congo aux Congolais. Car le rouleau compresseur ne s’arrêtera pas, et quoiqu’il fasse, le peuple congolais réveillé s’appropriera coûte que coûte de son territoire et de sa souveraineté.

Raphy KIZOZO