Home | RDC | Echos des Provinces | RDC : Pénurie d’eau potable au Nord-Kivu

RDC : Pénurie d’eau potable au Nord-Kivu

image

» L’eau c’est la vie  » dit-on, ce qui veut dire que l’eau est indispensable à la vie de l’homme. D’ailleurs, la consommation  d’eau par habitant est désormais considérée comme un indicateur de développement économique d’un pays. Selon une étude des Nations-Unies, l’eau pourrait même devenir, d’ici à 50 ans un bien plus précieux que le pétrole. C’est dire toute l’importance de cette ressource que l’on appelle déjà « l’or bleu ». 

Mais voila qu’il y a quelques semaines, une grande partie de la population de Goma dans la province est privée d’eau potable, rapporte l’Agence congolaise de presse (ACP). Lorsqu’il y a pénurie d’eau dans une ville ou dans un quartier la population souffre. Ce sont les femmes et les filles qui sont plus touchées de manière disproportionnée par le manque d’accès à l’eau car la plupart de leurs tâches sont liées à cette denrée. Parfois, elles sont obligées de parcourir des longues distances pour s’approvisionner en eau potable.

Etant donné qu’elles passent au moins 26 % de leur temps quotidien à la collecte de l’eau, elles sont parfois exposées aux risques d’agressions sexuelles. Pour les habitants de la ville de Goma, c’est un véritable chemin de croix. Ils vont jusqu’au lac Kivu pour s’approvisionner en eau potable.

Comme le lac Kivu se trouve à quelques kilomètres de la ville, les hommes, les femmes et les enfants se réveillent chaque jour vers 4h00 du matin bidon au dos à la recherche de cette denrée.  Signalons qu’à des pareilles heures, les habitants courent un grand risque, car le danger leur guette à tout moment. Ils sont parfois victimes de tracasseries tout au long de leur parcours, notamment les vols des bidons.

Outre les tracasseries, ces habitants sont aussi exposés à plusieurs maladies hydriques (diarrhée, choléra, typhoïde, hépatite…), car l’eau du lac n’est pas traitée. Face à cette situation les habitants de la ville d Goma lancent un cri d’alarme à l’endroit des autorités politico-administratives de la ville et à la REGIDESO pour une solution urgente et durable.

Avoir accès à l’eau est donc devenu un enjeu économique à l’échelle planétaire qui pourrait devenir, dans le siècle à venir, l’une des premières causes de tensions internationales. Aujourd’hui, les pénuries d’eau sont un problème mondial. Si l’on veut arriver à une solution durable, le problème doit lui aussi être abordé au niveau mondial. Car l’eau c’est la vie et donc un droit pour tous.

 Princesse Iso Bomba