Home | RDC | Echos des Provinces | RDC : Vers la fin du régime «KABILA» ?

RDC : Vers la fin du régime «KABILA» ?

image

L’infiltration des FARDC et les multiples trahisons au sein de cette armée Nationale avaient poussé le Département d’Etat américain à la création secrète d’un mouvement armé de sauvetage. Ce mouvement armé composé pour la plupart "des soldats Bangala" c'est-à-dire originaires de la province de l’Equateur, ont été recrutés, entraînés et puis transportés secrètement par les forces spéciales américaines vers Bunia dans la Province Orientale avant de prendre les chemins de Lubero et Walikale dans la province du Nord Kivu. Ces Bataillons commandés pour la plupart par des anciens officiers Ex FAZ sont déterminés à chasser le M23 de Rutshuru.

L’heure est grave pour le pouvoir de Kinshasa au vu de la tournure que prend la guerre à l’Est. Le départ du M23 à l’Est marquera le début de la fin du régime de Kigali à Kinshasa.

Dix personnes ont été tuées ce samedi 10 novembre tôt dans la matinée à Ruvumbura dans le territoire de Rutshuru. Plusieurs personnes ont également été blessées et six filles violées. Des sources locales attribuent cette attaque à des combattants de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23). D’autres sources parlent plutôt d’une incursion des rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). Ces assaillants auraient investi la localité à 5 heures locales et pillé plusieurs habitations avant de se retirer.

La Belgique a mis un terme à la coopération militaire avec le Rwanda, a annoncé jeudi devant le Parlement le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem. Cet arrêt de la coopération avec le Rwanda fait suite au rapport des experts des Nations unies accusant le régime de Kigali de soutenir en armes et en hommes le groupe rebelle congolais du M23.

Au cours du débat au Parlement, le ministre de la Défense a précisé que les programmes en cours pour cette année avec le Rwanda ont été supprimés et que rien n'était prévu pour l'année 2013 au titre de la coopération militaire avec Kigali. Cependant, a-t-il indiqué, les officiers rwandais en formation à l'Ecole royale militaire belge pourront poursuivre leurs études jusqu'à la fin du cursus.