Home | RDC | Echos de Kinshasa | Kinshasa : Le pont Makanza dans un état de délabrement très avancé

Kinshasa : Le pont Makanza dans un état de délabrement très avancé

image

Le pont jeté sur la rivière Kalamu, sur l'avenue Makanza, à quelque mètres du Parking Moulaert, se trouvant dans un état de délabrement très avancé mérite d'être réhabilité. Ayant été construit il y a de cela plus d'une décennie sans pour autant être réfectionné, ce pont présente actuellement un danger permanent pour la population qui emprunte ce tronçon routier pour vaquer librement à ses occupations quotidiennes.

 En dépit de la vétusté de ce pont, la destruction progressive de ce viaduc est également dû au passage des véhicules de  gros tonnages qui roulent dessus jour et nuit. Et chaque jour qui passe, le pont s'affaisse et perd de l'attitude.

L'état actuel de ce pont laisse à désirer. Il comporte de  grands trous de part et d'autre. Suite à ce mauvais état du pont, la circulation reste pendant plusieurs temps paralysée dans cette partie de la capitale.

Face à ce problème, la population lance un cri d'alarme auprès des autorités tant urbaines que municipales afin de trouver une solution durable à cette situation. Elle souhaite, en outre, que cette œuvre humaine soit réhabilitée comme les autres, en l'occurrence le pont Basoko 2 jeté sur l'avenue de la Libération (ex 24 novembre) et le pont se trouvant sur l'avenue Kasa-Vubu, l'ont été faits. Et cela entrera aussi dans le cadre de la révolution de la modernité. Celle-ci étant une vision chère du président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila Kabange.

Espérons que les autorités entendront ce cri de détresse que les habitants de ce quartier ont lancé à leur égard  afin de répondre à leurs préoccupations afin d'éviter un éventuel écroulement dans l'avenir et de leur épargner du danger qui leur guette  chaque jour. Cet écroulement peut sans doute entraîner d'énormes pertes en vies humaines et de dégâts matériels importants.

En cas de réhabilitation, il est demandé à toute la population de ce coin de la capitale, en particulier et Kinoise, en général, qui emprunte quotidiennement ce tronçon routier d'en faire bon usage pour éviter de retourner dans la case du départ. 

Mike Diambi