Home | RDC | Diaspora | APARECO : Le Terminator HONORE NGBANDA veut mobiliser pour un nouveau chaos en RDC

APARECO : Le Terminator HONORE NGBANDA veut mobiliser pour un nouveau chaos en RDC

image

A la faveur des 8 ans d’existence de son groupuscule, Honoré Ngbanda a lancé ce qui n’est pas moins d’un appel au ralliement pour des actions insurrectionnelles en République Démocratique du Congo. A l’instar de Mgr Monsengwo au Canada, il s’est adressé, dans un entretien avec des radios et télévisions des Congolais de la diaspora, aux « combattants » et aux « résistants ». L’homme leur a demandé de s’impliquer dans ce qu’il a appelé une nouvelle phase décisive « pour atteindre l’objectif », sans toutefois préciser de quel objectif il s’agit. Au moins, a-t-il insisté sur le fait que cette nouvelle phase nécessite la mobilisation des « résistants » et de toute autre personne prête à se sacrifier pour la cause commune, pour la victoire finale.

L’Apareco du Terminator Honoré Ngbanda semble avoir lancé une vaste croisade de reconquête des espaces communicationnels en Europe. Ce, après plusieurs mois de déboires internes qui l’ont vu saigner du personnel politique avec tous les départs que l’on y a connu. Ce mouvement mobutiste venait, en effet, de traverser des moments plutôt dramatiques. Pour cause, ses choix politiques qui n’ont plus rencontré l’assentiment de ceux qui pouvaient encore lui accorder une certaine attention.

Le summum de la trahison contre la Nation aura été l’implication de Ngbanda et son Apareco dans l’odieuse affaire du « traité de Nice ». Affaire qui a vu des compatriotes tenter d’hypothéquer des pans entiers du territoire national et des ressources naturelles de la RDC.

Cette fois-ci, à la faveur des 8 ans d’existence de son groupuscule, Honoré Ngbanda a lancé ce qui n’est pas moins d’un appel au ralliement pour des actions insurrectionnelles en République Démocratique du Congo. A l’instar de Mgr Monsengwo au Canada, il s’est adressé, dans un entretien avec des radios et télévisions des Congolais de la diaspora, aux « combattants » et aux « résistants ». L’homme leur a demandé de s’impliquer dans ce qu’il a appelé une nouvelle phase décisive « pour atteindre l’objectif », sans toutefois préciser de quel objectif il s’agit.

Au moins, a-t-il insisté sur le fait que cette nouvelle phase nécessite la mobilisation des « résistants » et de toute autre personne prête à se sacrifier pour la cause commune, pour la victoire finale.

On comprend que malgré toutes les dénonciations des méfaits du « combat » de Ngbanda, celui-ci ne démord jamais. Il tient, coûte que coûte, à reconquérir les avantages perdus. Le Terminator, rongé par la nostalgie et l’humiliation d’avoir quitté le pays à la sauvette dans un avion cargo, tient mordicus à tranquilliser son amour propre, fût-il en marchant sur les cadavres des Congolais.

Aujourd’hui les Congolais, sous la houlette du Président Joseph Kabila, sont parvenus à faire ouvrir à la communauté internationale les yeux sur le drame des guerres récurrentes à l’Est de la RDC. Ce qui a permis d’engager une démarche décisive en vue de leur éradication. Mais Ngbanda, les yeux constamment rivés sur le passé, se convainc de la nécessité de maintenir le Congo dans la psychose de l’insécurité et des crépitements des balles.

On peut, cependant, se réjouir du fait qu’au fil des années, Honoré Ngbanda s’est fait une triste notoriété. Il ne sait plus fédérer les esprits autour de son marché de l’intoxication et du mensonge. Un marché qui ne vise qu’à assouvir ses soucis personnels. Les multiples départs que son Apareco a enregistrés sont le signe du désaveu de ses méthodes. Lesquelles ne servent ni les intérêts du Congo, ni ceux des Congolais.

A la limite, des personnages comme Honoré Ngbanda devraient se prosterner devant les Congolais pour implorer leur pardon. Eux qui ont commis des crimes qui ont vu disparaître des centaines de citoyens pour assurer la survie du régime dictatorial. Ce régime dont lui, Ngbanda fut l’un des maîtres penseurs et l’un des artisans de l’holocauste.

Au moins les Congolais sont aujourd’hui avertis et comprennent les desseins de Ngbanda pour ne pas tomber dans son piège. La campagne des conférences programmées à travers l’Europe n’est rien de plus qu’une nième opération de charme visant à subjuguer les esprits au profit de ses desseins de la mort.

Aux Congolais donc d’ouvrir l’œil et le bon.

[Pascal Debré MPOKO]