Home | RDC | Diaspora | Traité de Nice pour renverser «KABILA» : Le mensonge de NGBANDA et TSHISEKEDI mis a nu

Traité de Nice pour renverser «KABILA» : Le mensonge de NGBANDA et TSHISEKEDI mis a nu

image

Le 18 janvier 2012, le fameux traité de Nice est signé, côté Conseil National Congolais (CNC) par le Dr Tshipamba Mpuila (de l'UDPS de Tshisekedi) et Shungu Okitawungu (de l'APARECO de Ngbanda), et côté Collège Hospitalier par Tshitebu Kany Kanyanga qui, pour ce faire, a été investi représentant plénipotentiaire. L'article 3 du traité de Nice stipule que le Collège Hospitalier s'installera sur l'Ile Mateba et le Conseil National Congolais "reconnaît dès à présent au Collège Hospitalier la pleine propriété, le pouvoir exclusif et absolu de la juridiction souveraine sur la Cité de Mateba ainsi constituée avec toutes ses dépendances pour les fins spéciales et avec les modalités que contient le présent traité." Voici donc comment Etienne Tshisekedi a participé à une entreprise de démembre de notre Congo. "bateki mboka", "on balkanise l'est de la RDC", etc. Combien de discours n'a-t-on pas entendu, diabolisant Joseph Kabila comme le plus grand vendeur aliénateur du territoire national? Aujourd'hui, ce sont les mêmes qui se trouvent être aujourd'hui les vrais auteurs du démembrement du territoire congolais : Ngabanda, celui-là même qui produisit un faux accord dit de Lemera, et Tshisekedi le faux nationaliste puritain.

Personne ne prend encore la mesure de cette affaire qu'il convient d'appeler "Mateba gate". Une honteuse affaire d'aliénation d'une partie du territoire nationale et de toutes les richesses naturelles de la RDC par certains compatriotes illuminés qui  se sont rendu coupables d'une vaste escroquerie auprès d'une nébuleuse confrérie dénommée "Collège Hospitalier". C'est celle-ci qui, selon des traités qui sentent une escroquerie de haut vol, qui a acquis 100 Km2 que représente l'Ile de Mateba située dans l'estuaire du fleuve Congo, non loin de l'océan Atlantique.

Dans la même démarche, ces illuminés ont aliéné l'ensemble des ressources naturelles de la RDC au profit d'un obscur lobby russe qui devra gérer des ressources pendant plus de 30 ans dans une sorte d'emphytéose générale. Coût total de l'affaire : plus de 160 milliards de dollars. En contrepartie, les illuminés congolais affirment vouloir créer des conditions de développement du Congo et du bien-être des Congolais.

Le plus étonnant est que cette opération d'arnaque est orchestré par ceux-là même qui se sont fait les chantres de la défense de l'intégrité territoriale et de l'indépendance de la RDC. Il s'agit d’Honoré Ngbanda Zambo Ko Atumba et d'Etienne Tshisekedi. Oui, vous avez bien lu. Tout s'est joué en 2012 dans un acte en deux tableaux : d'abord l'UDPS, représentée par François Tshipamba Mpuila, représentant de ce parti au Benelux, décide de créer une organisation dénommée Conseil National Congolais (CNC), et ensuite l'APARECO de Ngbanda qui a délégué son Secrétaire général, Faustin Shungu Okitawungu.

Par la suite, Ngbanda (et non l'Apareco) va être débarqué de la conduite de l'opération parce que les partenaires des escrocs congolais ne voulaient pas de lui en raison de son passé politique. Blessé dans son amour propre, Terminator va alors décider de tout mettre sur la place publique en prenant prétexte de l'exclusion de son Secrétaire général.

Afin de conclure cette série de traités dont le plus grave est l'aliénation de l'Ile Mateba, Etienne Tshisekedi et quelque 7 autres congolais vont créer un Conseil National Congolais (CNC) en date du 12 janvier 2012. L'article 1er de l'acte constitutif du CNC stipule que "Le Conseil national congolais s'établit comme la seule autorité transitoire en vue de l'instauration d'un nouvel ordre politique et institutionnel au Congo-Kinshasa. De ce fait, il déclare dissoutes toutes les institutions actuellement en place au Congo-Kinshasa". Plus tard, soit le 19 octobre 2012, le CNC va prendre un arrêté portant dissolution des institutions de la République et déchéance de leurs animateurs.

Tout autour du Collège hostalier

Ceci s'appelle tout simplement un coup d'Etat, un acte qui va au-delà de l'intox montée en son temps par Rwanda au sujet de l'existence d'un accord dit de Lemera qui aurait aliéné une partie du pays au Rwanda. A la différence de ce fumeux et nébuleux accord de Lemera, l'acte constitutif du CNC est précis puisqu'il comporte des signatures des fondateurs parmi lesquels figurent Etienne Tshisekedi.

Mais pour perpétrer son coup d'aliénation de l'Ile de Mateba, entre autres, le CNC énonce ce qui suit, dans l'article 12 de son acte fondateur : "Vu le niveau de malnutrition et de dégradation sanitaire sur le territoire congolais, mettant la population dans une situation d'urgence humanitaire, il est créée une fondation humanitaire indépendante, Collège Hospitalier, régie par sa propre charte".

Un leurre, en fait, puisqu'il existe déjà une confrérie du même nom et avec lequel le CNC va passer l'odieux traité le lendemain même de la signature de l'acte constitutif. Le Collège Hospitalier qui regroupe des Frères Hospitaliers également appelés les Chevaliers de SDt Jean, est une des organisations issue d'un ordre qui fut établi à Jérusalem après la prise de cette ville par les croisés en 1099. Cet ordre avait initialement pour but de recevoir les pèlerins, de pourvoir à leurs besoins et de les soigner de leurs maladies. Le but de l'ordre des Hospitaliers est purement humanitaire.

Le 18 janvier 2012, donc, le fameux traité est signé, côté CNC par le Dr Tshipamba Mpuila et Shungu Okitawungu, et côté Collège Hospitalier par Tshitebu Kany Kanyanga qui, pour ce faire, a été investi représentant plénipotentiaire.

L'article 3 du traité de Nice stipule que le Collège Hospitalier s'installera sur l'Ile Mateba et le Conseil National Congolais "reconnaît dès à présent au Collège Hospitalier la pleine propriété, le pouvoir exclusif et absolu de la juridiction souveraine sur la Cité de Mateba ainsi constituée avec toutes ses dépendances pour les fins spéciales et avec les modalités que contient le présent traité."

Et l'article 4 enfonce le clou : "La souveraineté et la juridiction exclusive que le Conseil National Congolais reconnaît au Collège Hospitalier sur la Cité de Mateba implique qu'aucune ingérence de la part de l'Etat Congolais ne pourra s'y manifester, et qu'il n'y aura pas là d'autre autorité que celle du Collège Hospitalier, et que cela sera inscrit dans la nouvelle Constitution de l'Etat Congolais."

Et comble de sacrilège, le CNC avait même prévu de vider l'Ile Mateba de ses habitants dans ses engagements repris dans l'article 5 comme suit : (...) avant l'entrée en vigueur du présent traité, le territoire constituant la Cité de Mateba sevra être, par les soins du Conseil National Congolais, rendu libre de toute servitude et de ses occupants éventuels qui pourront revenir par la suite".

Voici donc comment Etienne Tshisekedi a participé à une entreprise de démembre de notre Congo. "bateki mboka", "on balkanise l'est de la RDC", etc. Combien de discours n'a-t-on pas entendu, diabolisant Joseph Kabila comme le plus grand vendeur aliénateur du territoire national? Aujourd'hui, ce sont les mêmes qui se trouvent être aujourd'hui les vrais auteurs du démembrement du territoire congolais : Ngabanda, celui-là même qui produisit un faux accord dit de Lemera, et Tshisekedi le faux nationaliste puritain. Qui vivra verra!!!

[Pascal Debré Mpoko]