Home | RDC | Diaspora | Belgique : « FLAHAUT criminel... FLAHAUT assassin… FLAHAUT voleur… »

Belgique : « FLAHAUT criminel... FLAHAUT assassin… FLAHAUT voleur… »

image

Le vendredi 9 novembre dernier, Les Combattants de Belgique demandent la démission d'André Flahaut. Il est reproché au président de la Chambre des représentants son zèle à soutenir Joseph Kabila. Aux cris de " Flahaut, assassin… Flahaut voleur… ", les manifestants ont tenu à faire savoir au parti de Monsieur Flahaut que le Congo belge, c'était il y a 52 ans déjà. Selon les protestataires, le natif de Walhain a, le 30 octobre courant, demandé aux Congolais de tourner la page des élections, ce qui semble, pour eux, un appel à légitimer les scrutins présidentiels et législatifs du 28 novembre 2011. Ces élections avaient été jugées par divers observateurs présents sur place comme entachées de multiples irrégularités. Il y avait par ailleurs eu tout au long du processus électoral des violences ayant entrainé morts et blessés.

André Flahaut, président de la Chambre des représentants du Royaume de Belgique, a eu droit à une manifestation de la part d'un groupe de Congolais le vendredi 9 novembre dernier, devant le siège du parti socialiste belge à Bruxelles.

Selon un  journaliste d'origine congolaise résidant en Belgique, les manifestants faisaient un sit-in pour protester contre les prises de positions du député wallon lors de son dernier séjour à Kinshasa.

FLAHAUT CONTRE LES COMBATTANTS

TOURNER LA PAGE

Aux cris de " Flahaut, assassin… Flahaut voleur… ", les manifestants ont tenu à faire savoir au parti de Monsieur Flahaut que le Congo belge, c'était il y a 52 ans déjà.

Selon les protestataires, le natif de Walhain a, le 30 octobre courant, demandé aux Congolais de tourner la page des élections, ce qui semble, pour eux, un appel à légitimer les scrutins présidentiels et législatifs du 28 novembre 2011.

Ces élections avaient été jugées par divers observateurs présents sur place comme entachées de multiples irrégularités. Il y avait par ailleurs eu tout au long du processus électoral des violences ayant entrainé morts et blessés.

Les manifestants disaient également leur colère suite aux propos attribués au parlementaire socialiste encourageant les Congolais à  partager leurs richesses avec ceux qui viennent les tuer et violer leurs femmes.

Accompagnée par la police, Mme Marie Paul Kapinga, une des organisatrices de la manifestation, est entrée au siège du parti socialiste, où elle a remis à une déléguée une correspondance reprenant les griefs reprochés à André Flahaut. Promesse a été faite de transmettre cette correspondance à qui de droit.

Les manifestants ont, quant à eux, promis de revenir autant de fois que  possible, jusqu'à la démission de Flahaut. De nombreux Congolais, tant en République Démocratique du Congo qu'à l'extérieur du pays, pensent que le président de la Fédération PS du Brabant wallon s'est rendu en RD Congo pour chercher à redorer l'image internationale du régime en place en RD Congo, éclaboussée par le passage dévastateur du président français François Hollande, lors du dernier sommet de la francophonie.

Deux Belgique

Les manifestants ont profité de l'occasion pour informer les passants sur la situation prévalant en RDC. Un Belge, ancien de Médecins sans Frontières, a d'ailleurs admis: " Vous savez, il y a deux Belgique. La Belgique de ceux qui font des affaires dans votre pays, et les autres. "

[YHR/TempeteDesTropiques]