Home | RDC | Diaspora | RDC : Lynchage médiatique contre le «Terminator» Honoré NGBANDA

RDC : Lynchage médiatique contre le «Terminator» Honoré NGBANDA

image

La lutte d’honoré Ngbanda contre le pouvoir usurpateur ne date pas de ce jour. Ce Mr détient beaucoup de vérités et ce fait est indéniable. Tout le monde fait des erreurs. Dieu élève celui qui s’humilie. Qu’on l’aime ou pas, Ngbanda est parmi les rares personnes qui ont travaillé pendant la deuxième république à s’humilier pour demander pardon pour leurs fautes de parcours. Il est aussi parmi les rares dignitaires de la deuxième république à mener un combat sans relâche pour la libération de la RDC. Ngbanda a ouvert les yeux à plus d’un Congolais. Pourquoi cherche-t-on à le diaboliser?

Durant toute cette semaine vient de s’achever, toute notre attention était polarisée sur les critiques acerbes formulées sur la personne de Monsieur Honoré Ngbanda. On a semblé oublier notre combat de chaque jour pour ne s’occuper que des dénonciations, de nos malentendus ou de nos querelles internes. Sans vouloir m’improviser en donneur des leçons, je fais une analyse de la situation afin de donner un point de vue qui n’engage que ma personne. Je sais que plusieurs personnes ne partageront pas mon point de vue. Je respecte leurs opinions.

Chers compatriotes,

Nous ne nous battons pas, mais nous combattons un ennemi commun. Nous luttons pour une cause commune, c’est-à-dire, la libération de notre pays vendu par les collabos et occupé par les étrangers. Nous avons un seul ennemi : l’imposteur et toute sa bande de collabos. Qu’on soit le premier ou le dernier dans ce combat, cela n’a aucune importance pour l’instant. Si nous échouons, nos enfants poursuivront ce combat que nous avons engagé. Ne dit-on pas que l’œil qui fixe l’arachide ne la mange pas?  Ceci dit, j’ai une pensée pieuse pour  certains compatriotes qui croupissent dans des prisons à cause de ce combat, pour ceux d’autres se sont immolés et tous ceux qui dépensent d’énormes ressources financières et énergétiques. Quand on aime bien son pays, il faut le faire.

Je tiens à préciser ne suis pas l’avocat de Mr Ngbanda. Quand bien même il avait besoin de quelqu’un pour le défendre, il ne s’adresserait pas à moi pour la simple raison que je n’ai pas cette compétence. Il ne me connait pas personnellement et ne m’a jamais vu. Monsieur Honoré Ngbanda ne doit pas devenir la cible de nos attaques parce qu’il ne fait pas partie du pouvoir de Kinshasa et il ne collabore pas avec les étrangers qui sont venus envahir notre pays. Il ne fait que les dénoncer jour et nuit. Il n’est pas un collabo. Il me semble bien que nous devons chercher à redéfinir le terme collabo parce qu’il est utilisé abusivement et le mot commence à perdre son sens. Qu’on ne se trompe pas d’ennemi et qu’on ne vienne pas nous  distraire avec des racontars au lieu de braquer nos projecteurs sur ceux qui tuent, violent, privent notre peuple de ses libertés fondamentales et veulent gouverner par défi.

Honoré Ngbanda n’est pas au pouvoir à Kinshasa. Il n’est ni au gouvernement, ni à l’assemblée nationale ni moins à la Ceni. Ce n’est pas lui qui brade nos richesses, viole nos frères et sœurs et vole le vote du peuple congolais. Arrêtez s’il vous plait de nous distraire avec  des histoires sans tête ni queue. Ngbanda a trahi qui? Les traitres qui ont vendu notre pays sont à Kinshasa au service de l’imposteur. Ngbanda est une personne comme nous. Il a ses qualités et ses défauts, ses forces et ses faiblesses. Il n’est pas saint, mais choisir une telle tribune pour venir dénigrer les autres serait suicidaire surtout à ce moment.  J’ai comme l’impression que nous avons un problème de leadership dans la diaspora, mais ce n’est pas le moment de l’étaler au grand jour. Les linges sales se lavent en famille. Si vous avez des problèmes entre nous, ce qui ne manque d’ailleurs pas dans toute communauté, cherchons à les régler comme des adultes. TOZALI KOWELA NINI mes chers frères?  Ne donnons pas à l’ennemi l’image d’un groupe divisé.

La lutte d’honoré Ngbanda contre le pouvoir usurpateur ne date pas de ce jour. Je n’ai pas besoin d’entrer en détail. Ce Mr détient beaucoup de vérités et ce fait est indéniable. Tout le monde fait des erreurs. Kabila et sa mouvance présidentielle ont fait des erreurs, mais ils n’ont pas voulu s’humilier devant le peuple pour demander pardon. Dieu élève celui qui s’humilie. Le frère Patrice Ngoy Musoko s’est humilié pour demander pardon. Beaucoup de combattants l’ont pardonné et cela a calmé la grande colère que certaines personnes avaient contre lui. Qu’on l’aime ou pas, monsieur Ngbanda est parmi les rares personnes qui ont travaillé pendant la deuxième république à s’humilier pour demander pardon pour leurs fautes de parcours. Il est aussi parmi les rares dignitaires de la deuxième république à mener un combat sans relâche pour la libération de la RDC. Ngbanda a ouvert les yeux à plus d’un Congolais. Pourquoi cherche-t-on à le diaboliser?

Je ne suis pas serviteur de Dieu, mais en tant que chrétien, j’invite tous les Congolais de la diaspora à l’amour du prochain et à l’unissons. Nous devons être une seule personne et indivisible pour pouvoir bouter l’ennemi hors de nos frontières. Nous devons dire à la Belgique que le temps de la colonisation est révolu. Nous sommes un pays libre et souverain. Ce n’est pas à la Belgique de nous imposer un président de la république ou un premier ministre.

A nous la victoire!

VATA M. NGANDU KASESE