Home | RDC | Afrique : Montée du terrorisme islamique dans la région des Grands Lacs

Afrique : Montée du terrorisme islamique dans la région des Grands Lacs

image

Des députés nationaux, membres de la Majorité présidentielle et de l’Opposition politique, encouragent le président américain Barack Obama à « procéder à la désignation d’un nouvel Envoyé spécial dans les Grands Lacs », après avoir attiré son attention sur « la recrudescence de l’insécurité et le risque de la montée du terrorisme islamique dans la région africaine des Grands Lacs ».

« Ceci serait une preuve renouvelée de Votre engagement de haut niveau pour parfaire le processus de paix et de consolider la démocratie dans les pays de la région des Grands Lacs », expliquent-ils dans une lettre ouverte ayant pour objet « Prévenir la montée de l’insécurité dans la région des Grands Lacs » qu’ils lui ont adressée le 22 mai 2015.

Ils lui rappellent, dans ce document - dont une copie est adressée au chef de l’Etat congolais Joseph Kabila, au président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku, au Secrétaire d’Etat américain John Kerry et à l’ambassadeur américain en RDC James Swan - que « la situation sécuritaire est devenue de plus en plus inquiétante, malgré quelques développements positifs enregistrés depuis la défaite de la rébellion du M23 en novembre 2013, et les efforts menés par le Gouvernement de la RD Congo et la Communauté internationale à travers la MONUSCO ».

« Une cruauté sans pareille »

« Le territoire et la ville de Beni dans la province du Nord-Kivu dans l’Est de la RD Congo sont devenus depuis plusieurs mois un théâtre des massacres inimaginables qui ont occasionné la mort de plus de 400 civils par machettes, haches, marteaux …dans les circonstances d’une cruauté sans pareille », soulignent-ils.

Les députés signataires de la « lettre ouverte » relèvent que, « malgré les efforts de sécurisation déployés par l’armée congolaise avec l’appui de la MONUSCO, ces massacres persistent et portent pour certains les germes d’une forme de terrorisme islamique attribué aux ADF ».

« Dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Lubero ainsi que la ville de Butembo, les kidnappings avec exigence de rançons sont devenus monnaie courante, terrorisant des communautés entières qui vivent dans la peur que leurs proches soient tués si elles ne trouvent pas l’argent dans le temps », précisent-ils.

Par ailleurs, l’insécurité persistante au Katanga avec les milices Bakata-Katanga, les activités nocives des rebelles rwandais des FDLR et la situation sécuritaire au Burundi consécutive à la situation politique créée par la candidature du président Nkurunziza à un troisième mandat font craindre, selon les députés congolais, « que tout ceci fasse le lit à une énième rébellion, compromettant ainsi le bilan de l’Envoyé spécial Russ Feingold qui a joué un rôle déterminant dans la défaite du M23 de triste mémoire ».

Cliquer sur l'image puis sur Next pour lire « Lettre ouverte à l’attention de Monsieur Barack Obama, Président des Etats-Unis d’Amérique ».