Home | FEMMES | Fistule obstétricale, une maladie qui fait rage chez la plupart des femmes

Fistule obstétricale, une maladie qui fait rage chez la plupart des femmes

image

Chaque année dans le monde, de 50 000 à 100 000 femmes présentent une fistule obstétricale. En Afrique et en Asie, plus de 2 millions de jeunes femmes vivent avec des fistules obstétricales non traitées. Ces femmes vivent le plus souvent dans la pauvreté, au sein des cultures où le statut et le respect de la femme reposent sur leur mariage et leur capacité à avoir des enfants. En plus de provoquer de graves problèmes de santé, une fistule obstétricale conduit souvent à l’isolement social des femmes atteintes. 

La fistule est une maladie qui fait  rage chez la plupart des femmes. Allant de sa définition, la fistule est une formation anormale d’une connexion entre deux organes internes, entre un organe et la surface du corps, ou encore entre deux vaisseaux sanguins. Le vagin et l’intestin pour ce qui est de deux organes internes, le rectum et la peau pour la surface du corps et enfin les artères ou les veines pour deux vaisseaux sanguins.

En effet, il existe différents types de fistules selon l’endroit où elles se trouvent à savoir : la fistule anale qui est une communication anormale entre une glande présente à l’intérieur de l’anus et la peau dans la région près de l’anus plus rarement à l’intérieur du rectum. Elle est le plus souvent causée par l’infection de cette glande qui provoque un abcès.

La fistule recto-vaginale, la connexion anormale entre le vagin et le rectum. Chez elle, le contenu de l’intestin peut passer à travers la fistule pour se rendre dans le vagin. Une fistule recto-vaginale peut résulter : d’une blessure durant l’accouchement, de la maladie de Crohn, d’une maladie ou d’une infection au colon ou au rectum, d’un cancer dans la région pelvienne ou suite à la radiothérapie pour traitement du cancer, de complications suite à une chirurgie de la région pelvienne.

La fistule-artério-veineuse, la relation anormale entre une artère et une veine se présentant habituellement dans les jambes. Normalement, le sang circule des artères aux capillaires, puis aux veines. Les nutriments et l’oxygène transportés par le sang passent par les capillaires et sont distribués dans les tous les tissus du corps.

Avec une fistule artério-veineuse, le sang circule directement des artères jusqu’aux veines sans passer par certains capillaires. Ainsi, certains tissus reçoivent moins de sang. Une fistule artério-veineuse peut aussi être créée de façon chirurgicale dans l’avant-bras chez les personnes souffrant de maladies rénales sévères, afin d’augmenter le débit sanguin et de faciliter les traitements de dialyse.

Pour ce qui concerne la fistule pulmonaire artério-veineuse dans ce stade, la connexion est anormale à l’intérieur du poumon entre l’artère et la veine pulmonaire, ce qui empêche le processus d’oxygénation du sang dans le poumon. Cet état est provoqué par une maladie génétique, la maladie de Rendu-Osler-Weber, qui cause le développement anormal de plusieurs vaisseaux sanguins dans le corps, en particulier dans les poumons.

Enfin, la fistule obstéricale ou fistule bésico-génitale, résulte généralement d’un travail prolongé souvent de plusieurs jours et difficile, sans intervention obstétricale césarienne pratiquée en temps voulu. Le fœtus exerce alors une pression excessive sur les organes internes  » vagin, vessie, rectum  » et endommage les tissus de la femme. Dans la plupart des cas, le bébé meurt. La femme souffre d’incontinence sévère qui conduit à des ulcères, des infections et parfois même à la mort.

Causes et complications

Selon les informations en notre possession, une fistule recto-vaginale peut être congénitale ou causée par : des complications suite à une chirurgie impliquant le vagin, le périnée, le rectum ou l’anus, une blessure. Les fistules recto-vaginales sont souvent causées par une blessure due à un accouchement difficile, par exemple le déchirement du périnée jusqu’à l’intestin. Dans certains pays qui ont connu des guerres civiles prolongées, plusieurs femmes, victimes de viols à répétition, présentent des fistules traumatiques au canal vaginal, une infection.

Par exemple une infection due à une épisiotomie (une incision dans le périnée pour faciliter un accouchement par le vagin), une maladie, telle que la maladie de Crohn (une maladie inflammatoire de l’intestin), le cancer. Une tumeur cancéreuse dans la région du rectum, du col de l’utérus, du vagin, de l’utérus ou du canal anal. Des traitements par radiothérapie dans la région pelvienne.

Pour la fistule artério-veineuse, une blessure de la peau, par exemple un coup de couteau ou une balle de fusil, à un endroit où une veine et une artère sont côte à côte, des complications suite à certaines techniques d’analyse cardiaques, telles que le cathétérisme cardiaque peuvent être la cause de cette maladie.

Une fistule recto-vaginale peut conduire à de l’incontinence, des problèmes d’hygiène, des infections vaginales ou urinaires récurrentes, de l’irritation ou l’inflammation du vagin, du périnée ou de la peau autour de l’anus, un abcès. Une fistule infectée peut former un abcès, qui peut éventuellement être dangereux s’il n’est pas traité, des fistules récurrentes.

Par ailleurs, une fistule artério-veineuse de grande taille peut conduire à : de l’insuffisance cardiaque, des caillots sanguins dans les jambes pouvant causer une thrombose veineuse, des douleurs aux jambes, des saignements dans le système gastro-intestinal ou dans le cerveau.

Une fistule pulmonaire artério-veineuse peut conduire à un accident vasculaire cérébral AVC

Pour chuter, il convient de signaler que, la fistule obstétricale est surtout répandue dans les communautés pauvres d’Afrique sub-saharienne et d’Asie du sud où l’accès aux soins obstétriques est limité. Près de deux millions de femmes vivent avec une fistule obstétricale dans les pays en développement et  un grand chiffre a toujours été signalé chaque année.

[Jocelyne Wandje Mbote]