Home | ÉCO / TECH | RDC : Trafic illégal du bois en Province Orientale

RDC : Trafic illégal du bois en Province Orientale

image

Le ministre des Ressources naturelles de la province Orientale, Paulin Odiane,  a déclaré que l’implication des hommes armés, les fraudes dans l’administration forestière et l’influence des politiciens favorisent l’exploitation et le commerce illégaux de bois dans cette province.

Paulin Odiane a fait cette déclaration à l’occasion du lancement du projet «Exploitation et commerce légaux de bois, affaire de tous dans la Province Orientale», financé par l’Union européenne et la FAO.

«Nous avons de sérieux problèmes en ce qui concerne l’intervention intempestive des hommes en armes. Les militaires aussi exploitent le bois. Si je vous donne l’exemple, à Mambasa, ce sont les militaires, qui sont basés  au Nord-Kivu, qui entrent dans la concession d’ENRA pour exploiter le bois», a indiqué Paulin Odiane.  

Les véhicules achetés avec l’argent qui provient d’impôts payés par la population, a-t-il déploré, servent maintenant au transport du bois coupé d’une façon illégale

Paulin Odiane a aussi mis en cause l’administration forestière en l’accusant  d’élaborer de fausses statistiques:

«Il y a des hommes dans notre propre administration qui favorisent également cette exploitation illégale. Les statistiques sont fantaisistes par rapport à la réalité sur le terrain. Nous avons également des politiciens qui interviennent dans l’exploitation illégale du bois ».

Le projet «Exploitation et commerce légaux de bois, affaire de tous dans la Province Orientale» sera exécuté pendant une année dans six territoires de districts de la Tshopo et de l’Ituri par l’ONG néerlandaise Tropenbos international. Il s’agit de Bafwasende, Isangi, Ubundu, Mambasa, Aru et Mahagi.

Les organisations de la société civile de ces territoires seront impliquées pour la sensibilisation, à travers des radios locales, sur l’importance de l’exploitation et le commerce légaux de bois.