Home | ÉCO / TECH | RDC : Les Katangais en colère contre «Joseph KABILA»

RDC : Les Katangais en colère contre «Joseph KABILA»

image

Les Katangais sont en colère. Ils n’acceptent plus d’être pris pour des dindons de la farce. Aussi ont-ils décidé d’appliquer très prochainement la disposition constitutionnelle qui stipule la retenue à la source par les provinces des 40 % des ressources nationales. L’Assemblée provinciale et le Gouvernement provincial se sont accordés sur ce point à l’issue de la présentation par ce dernier du budget pour l’exercice 2012.

Le Katanga serait-il la mal aimée des provinces de la RDC ? La réponse se trouve dans les chiffres publiés par le gouvernement central.

En effet, le dernier tableau rendu public par le ministère national du Budgets est plus éloquent sur ce que les Katangais ressentent comme une injustice commise à leur endroit. Ledit tableau présente la répartition des enveloppes entre provinces et celle des enveloppes de fonctionnement entre les institutions bénéficiaires au sein des provinces.

La lecture comparée de cette ventilation renseigne que le Katanga produit plus pour gagner moins. A première vue, l’on peut s’y tromper facilement. Mais à y regarder de près, il n’y a aucune commune mesure entre ce que la province du cuivre cède au gouvernement national et ce que celui-ci lui rétrocède.

Sur le fameux tableau, le Katanga est à la queue en termes d’enveloppe de fonctionnement et celle relative à la dotation annuelle destinée à l’Assemblée provinciale. Il en est de même en ce qui concerne le fonds d’investissement qui ne sont tombés dans les caisses du Katanga depuis 2007.

De l’avis des observateurs avisés, cette position occupée par la province du Katanga dans ce classement contraste avec son poids économique et démographique. Surtout qu’il est de notoriété publique que cette province contribue à elle seule au budget national à hauteur d’environ moins 50 %.

Voilà qui crée frustrations dans le chef des responsables et populations du Katanga. Ceux-ci se sentent victimes d’une injustice qui ne dit pas son nom. Pas de reconnaissance et partant, une sorte de mépris à l’endroit de la poule aux œufs d’or.

Donnant de la voix vendredi devant l’Assemblée provinciale, le chef de l’Exécutif provincial n’a pas donné dans la dentelle. Il a annoncé aux élus du peuple katangais que désormais il sera procédé à la retenue à la source des 40 % des recettes produites par la province, conformément à la Constitution de la République. C’était à l’occasion de la présentation du budget provincial pour l’exercice 2012.

Commentant l’annonce de la retenue à la source, le président de l’Assemblée provinciale du Katanga a relevé en substance ce qui suit : « Quand le président Sarkozy dit qu’il faut travailler plus pour gagner plus, en RDC il faut travailler moins pour gagner plus ». Qu’est-ce à dire ? Tout simplement ceci : le renversement des valeurs.

Nous laissons aux lecteurs le soin de procéder à la comparaison des chiffres présentés par le ministère national du Budget pour 2012 et d’en tirer toutes les leçons qui s’imposent. Mais aussi, comprendre pourquoi les Katangais se disent frustrés et victimes d’une injustice et d’une absence de reconnaissance difficiles à cerner.

[Le Potentiel]