Home | CULTURE | Léon KENGO : Un ouvrage porté sur les fonts baptismaux

Léon KENGO : Un ouvrage porté sur les fonts baptismaux

image

L’ouvrage « La pensée juridique du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo » porté sur les fonts baptismaux. Voilà un ouvrage qui évoque le passé glorieux de Léon Kengo wa Dondo, alors procureur général de la République (PGR). Tous les praticiens du droit reconnaissent les mérites de celui qui a réorganisé et mis en place les bases du système judiciaire congolais. C’est à lui qu’on doit la structure judiciaire de la RDC tel qu’elle fonctionne à ce jour.

A la fois courageux et visionnaire, l’homme a posé les jalons d’un système qui fait ses preuves. Certes, la Commission nationale de réforme du droit congolais se penche pour rendre de plus en plus performant ce système, il faut cependant admettre un  fait. Léon Kengo a été le précurseur de ce qu’on sait aujourd’hui du système judiciaire congolais.

Depuis le samedi 31 mai 2014, un ouvrage, écrit par un praticien du droit, également professeur d’Universités, fait le tour de tout ce que Kengo a laissé comme héritage juridique pendant tout son mandat de PGR.

L’ouvrage, intitulé : « La pensée juridique du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo », est un condensé d’une série d’initiatives menées par Léon Kengo, alors PGR, sur le plan strictement juridique. Et dire que la plupart d’entre elles ont résisté à l’usure du temps, au point de constituer ce qu’il faut considérer comme les classiques du droit positif congolais.

C’est le professeur Jean-Berchmans Labana Lasay’abar, président de la Conférence provinciale des chefs d’établissements de la ville de Kinshasa et recteur de l’Université de Kinshasa, qui a procédé au baptême  et au lancement officiel de l’ouvrage écrit par le professeur Mukadi Bonyi et l’Assistant Mukadi Bonyi Jr.

Publié aux éditions du Centre de Recherche en Droit social, l’ouvrage, selon  le professeur Labana, « constitue, en effet, une mine d’or d’informations, parfois inédites, mise à la disposition des enseignants des facultés des sciences juridiques pour étayer et illustrer différents aspects des enseignements dispensés ».

Dans cet ouvrage, souligne le recteur de l’Unikin, « les auteurs rendent également compte d’une facette  peu évoquée de l’institution universitaire ». Car, note-t-il, « si cet  ouvrage scientifique est effectivement une matérialisation de la triple mission de l’Université (enseignement, recherche, service à la communauté); elle constitue aussi une véritable œuvre d’immortalisation d’un homme dont la présentation n’est plus à faire ».

Si de nombreux ouvrages se sont intéressés bien avant sur la personne de Léon  Kengo, en tant qu’acteur politique, l’ouvrage du professeur Mukadi et de l’assistant a l’avantage d’aborder un thème non encore exploré, c’est-à-dire Kengo comme PGR.

Et, l’un des auteurs de l’ouvrage, le professeur Mukadi, en fait mention dans son avant-propos. C’est notamment lorsqu’il affirme : « Il existe beaucoup d’écrits sur Léon Kengo wa Dondo, Premier ministre ou président du Sénat. Il n’en est pas de même pour Léon Kengo wa Dondo, procureur général de la République. Le présent ouvrage vient combler cette lacune ».

Pour le professeur Nyabirungu, doyen de la faculté de droit de l’Unikin qui a présenté le livre, « il est certain que dans les mercuriales du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo, aujourd’hui célébrées, il y a des pensées qui vivent et survivront par le livre et les autres écrits, il y a des pensées qui se sont échappées des livres et que se sont  appropriées des législateurs, des décideurs et d’autres juristes, il y a des pensées qui ont généré d’autres pensées ou des pensées nouvelles et dans lesquelles se régénèrent les pensées anciennes.

S’appuyant sur l’intervention du professeur Nyabirungu, le recteur de l’Unikin est d’avis que « cet ouvrage trouvera une place de choix dans nos bibliothèques, car les enseignants, les étudiants et autres chercheurs y puiseront sujet à réflexion autour de la pensée juridique du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo, dans les domaines du droit privé et judiciaire, ainsi que du droit pénal et criminologie ».

Les journalistes et analystes, tant nationaux qu’internationaux, de la vie politique congolaise, y trouveront assurément des repères indispensables à leurs investigations, a indiqué, par ailleurs, le professeur Labana.

Pour le recteur de l’Unikin, l’ouvrage du professeur Mukadi Bonyi et de l’assistant Mukadi Bonyi Jr est un « chef-d’œuvre » qui rencontrera, prédit-il, « une large audience et une excellente réception dans le monde scientifique ».

Lire la présentation de l’ouvrage par le professeur Nyabirungu en pages 9-12 

Allocution du recteur de l’Université de Kinshasa

La communauté universitaire de Kinshasa est heureuse de participer à la cérémonie académique de baptême et du lancement officiel de l’ouvrage du professeur Mukadi Bonyi et de l’assistant Mukadi Bonyi Jr., intitulé: « La pensée juridique du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo », publié aux Editions du Centre de recherche en droit social.

Au nom de la communauté de l’Université de Kinshasa et en ma qualité de président de la Conférence provinciale des chefs des établissements publics de l’Enseignement supérieur et universitaire de la ville-province de Kinshasa, je tiens à féliciter vivement les auteurs. 

Cette publication revêt une très grande importance pour nos chercheurs, nos universités et notre pays.

Elle constitue, en effet, une mine d’or d’informations, parfois inédites, mise à la disposition des enseignants des Facultés des sciences juridiques pour étayer et illustrer différents aspects des enseignements dispensés.

Les auteurs rendent également compte d’une facette peu évoquée de l’institution universitaire. En effet, si cet ouvrage scientifique est effectivement une matérialisation de la triple mission de l’université (enseignement, recherche, service à la communauté); elle constitue aussi une véritable œuvre d’immortalisation d’un homme qui dont la présentation n’est plus à faire.

Le professeur Mukadi dans son avant-propos affirme, je cite: « Il existe beaucoup d’écrits sur Léon Kengo wa Dondo, Premier ministre ou président du Sénat. Il n’en est pas de même pour Léon Kengo wa Dondo, procureur général de la République. Le présent ouvrage vient combler cette lacune », Fin de citation.

M’appuyant sur l’intervention du doyen de la faculté, j’émets le vœu et je suis certain que cet ouvrage trouvera une place de choix dans nos bibliothèques, car les enseignants, les étudiants et autres chercheurs y puiseront sujet  à réflexion autour de la pensée juridique du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo, dans les domaines du droit privé et judiciaire, ainsi que du droit pénal et criminologie.

Les journalistes et analystes, tant nationaux qu’internationaux, de la vie politique congolaise, y trouveront assurément des repères indispensables à leurs investigations.

Je termine donc cette adresse en réitérant les félicitations de la communauté universitaire de Kinshasa aux auteurs, le professeur Mukadi Bonyi et de l’assistant Mukadi Bonyi Jr, pour ce chef-d’œuvre dont je suis sûr qu’il rencontrera une large audience et une excellente réception dans le monde scientifique.

Tout en lui souhaitant un franc succès, je procède en ce jour au baptême de l’ouvrage « La pensée juridique du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo » du professeur Mukadi Bonyi et de l’assistant Mukadi Bonyi Jr.

Ainsi, « Toi la pensée juridique du procureur général de la République Léon Kengo wa Dondo, je te porte sur les fonds baptismaux du monde scientifique et te baptise pour que tu sois utile dans le domaine de la science, de la recherche et du service à la communauté ! Que tu aies un réel succès et contribue à l’approfondissement de la connaissance, de la formation et de la diffusion du droit dans notre société ! »

[lePotentiel]