Home | CULTURE | Propos injurieux à la télé : La chaine de Moïse KATUMBI suspendue

Propos injurieux à la télé : La chaine de Moïse KATUMBI suspendue

image

Le procureur général de la République s’est finalement  saisi du dossier qui oppose le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, à l’avocat Jean-Claude Muyambo. Pour garantir la poursuite normale de l’enquête, il a décidé de suspendre le signal des radiotélévisions Jua et Nyota émettant à Lubumbashi.

Ci-dessous le communiqué de presse du Parquet général de la République :

Flory Kabange Numbi, procureur général de la République, constate avec préoccupation la dégradation de l’atmosphère sécuritaire à la suite de plusieurs correspondances échangées entre acteurs politiques, particulièrement de la province du Katanga relayées par les émissions des télévisions à Kinshasa.

Le procureur général de la République qui a déjà initié des enquêtes à ce sujet ne peut rester dans la torpeur devant la gravité des faits. Ainsi, pour prévenir les troubles à l’ordre public et les atteintes à la sécurité intérieure et autres appels à la haine tribale ainsi que pour garantir la poursuite normale des enquêtes, conformément aux articles 6 et suivants de l’ordonnance-loi n°82-020 du 31 mars 1982, le Procureur général de la République a décidé de suspendre le signal des radiotélévisions Jua et Nyota émettant à Lubumbashi qui se sont illustrées ces derniers temps par des émissions attentatoires à l’ordre et à la sécurité publics.

M. le procureur général de la République, tout en faisant de la liberté de la presse son cheval de bataille en reconnaissant à chaque acteur politique la liberté d’opinion sur tout événement, se refuse néanmoins d’admettre que des pressions et influences directes ou indirectes soient exercées sur les enquêteurs par le biais des débats télévisés.

Aussi, il invite toute personne qui détiendrait une information susceptible de l’aider à approfondir lesdites enquêtes d’entrer en contact avec le magistrat ou les inspecteurs judiciaires chargés de ces investigations.

Le directeur de cabinet

TASILE TALIZO

Premier avocat général de la République