Home | CULTURE | Francophonie : «KABILA» organise une vaste action de bouclage à travers Kinshasa

Francophonie : «KABILA» organise une vaste action de bouclage à travers Kinshasa

image

Hippolyte KANAMBE alias «Joseph KABILA», l'imposteur tutsi rwandais au pouvoir à Kinshasa, décide de payer les militaires pour plonger la capitale congolaise dans la terreur en organisant des bouclages ! Le pouvoir d’occupation a programmé de lancer vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 octobre prochain, les unités armées des FARDC et de la Police nationale dans une vaste opération de bouclage et de ratissage à travers particulièrement les communes de MALUKU, MATETE et KINGABWA. Cette opération aura deux objectifs : primo, rechercher des armes de guerre qui, selon les informations en possession de Kanambé, seraient stockées par les forces patriotiques pour un assaut imminent et secundo, procéder aux arrestations ciblées de plusieurs jeunes garçons et de toutes autres personnes suspectes.

COMMUNIQUE DE L’APARECO

Alerte aux militaires patriotes et résistants à Kinshasa : «Kabila» décide de payer les militaires pour plonger la capitale dans la terreur en organisant des bouclages !

Les sources patriotiques au sein des FARDC et des services de renseignements viennent de nous informer que l’imposteur Hyppolite Kanambe, redoutant une action imminente des patriotes résistants, a décidé d’organiser une vaste action de bouclage à travers la ville de Kinshasa avant l’ouverture du sommet de la Francophonie prévue le 12 octobre prochain.

Mais ses services spéciaux l’ayant informé du mécontentement qui règne au sein des unités des FARDC et de la Police nationale, l’imposteur a décidé de procéder d’urgence au paiement des soldes des militaires et policiers de la garnison de Kinshasa. Et faisant d’une pierre deux coups, Kanambé a ordonné que le paiement de leurs soldes soit conditionné par la présence physique des militaires dans le but de localiser et de neutraliser tous les officiers et soldats «suspects» qui figurent dans la liste noire de Kanambe comme étant des membres probables des Forces de la résistance patriotique congolaise.

Après la paie qui a débuté ce mardi 2 octobre 2012, le pouvoir d’occupation a programmé de lancer vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 octobre prochain, les unités armées des FARDC et de la Police nationale dans une vaste opération de bouclage et de ratissage à travers particulièrement les communes de MALUKU, MATETE et KINGABWA. Cette opération aura deux objectifs : primo, rechercher des armes de guerre qui, selon les informations en possession de Kanambé, seraient stockées par les forces patriotiques pour un assaut imminent et secundo, procéder aux arrestations ciblées de plusieurs jeunes garçons et de toutes autres personnes suspectes.

L’APARECO informe par ailleurs l’opinion kinoise de la présence d’un bataillon mixte composé de mercenaires et de militaires congolais basé au stade Tata Raphaël, et dont la mission est de procéder à des « actions punitives » contre toute action visant à compromettre le bon déroulement du sommet de la Francophonie.

L’APARECO appelle tous les officiers, militaires et policiers des forces patriotiques à prendre toutes les dispositions conséquentes pour ne pas tomber dans le traquenard de l’ennemi. Elle appelle tous les militaires congolais qui seraient tentés de participer activement à cette opération organisée délibérément pour plonger dans la terreur ceux qu’ils devraient considérer comme leurs propres enfants , frères ou sœurs, à ne pas oublier qu’il y a un temps pour tout : « Kabila » ne restera pas éternellement au pouvoir , tôt ou tard ils devront répondre de leurs actes devant ce même peuple qu’ils martyrisent aujourd’hui.

L’APARECO exhorte tous les patriotes congolais de la diaspora à prévenir leurs frères et sœurs habitant les communes précitées à organiser des résistances locales pour s’opposer à ce bouclage en sabotant cette opération par tous les moyens possibles à leur disposition.

Elle invite enfin tous les patriotes congolais à ne pas se laisser impressionner par les gesticulations désespérées de l’imposteur Kanambe et de poursuivre avec détermination et sans fléchir , le noble combat de la libération de la RDC jusqu’à la victoire finale.

Fait à Paris, le 2 Octobre 2012

Maitre NDALA WA NDALA

Vice-Président national de l’APARECO