Home | CULTURE | Francophonie 2012 : Une bataille perdue pour «Les Combattants» et l'Alliance UDPS-APARECO-ARP

Francophonie 2012 : Une bataille perdue pour «Les Combattants» et l'Alliance UDPS-APARECO-ARP

image

L’événement est attendu avec beaucoup d’attention et d’intérêt dans la mesure où l’enjeu que représente la tenue du 14ème Sommet de la Francophonie, est capital. Aussi bien pour le pays d’accueil que pour la communauté francophone dans son ensemble. Les oiseaux de mauvais augure peuvent continuer à s’époumoner …jusqu’à en crever. Les préparatifs vont bon train. La plupart des pays invités répondront présents et ce, au niveau le plus élevés des Etats. Les débats sur la participation du président français, François Hollande, est un débat congolo-congolais. Il ne fait recette ni en France, no dans l’espace francophone.

Quoiqu’en disent les prophètes de malheur, Il a déjà été écrit que Kinshasa serait la capitale mondiale de la Francophonie. Les commentaires qui circulent ça et là laissant croire que le prochain sommet serait délocalisé pour ailleurs n’y changeront rien. Le reste n’étant, comme on le relève en haut lieu, que faux débat et pressions qui ont le malheur de s’en aller en eau de boudin.

Dans trois mois et demi, Kinshasa, capitale de la RDC, sera la capitale mondiale de la Francophonie. L’événement est attendu avec beaucoup d’attention et d’intérêt dans la mesure où l’enjeu que représente la tenue du 14ème Sommet de la Francophonie, est capital. Aussi bien pour le pays d’accueil que pour la communauté francophone dans son ensemble.

Quand bien même, dans certains milieux, on passe son temps à jouee la partition de l’annulation ou à la délocalisation du sommet de la Francophonie, il n’en demeure pas moins vrai que le rendez-vous d’octobre sera bel et bien respecté. Avec à la clé, la participation de la France.

Les oiseaux de mauvais augure peuvent continuer à s’époumoner …jusqu’à en crever. Les préparatifs vont bon train. Le Comité organisateur est actuellement à la phase de mise en œuvre qui concerne l’aménagement des sites et le recensement des capacités d’hébergement évalué au 8 juin 2012 à 3000 chambres disponibles dans le périmètre du site principal du déroulement des travaux du sommet qui est le Palais du Peuple.

De plus, les services du ministère en charge de la Francophonie s’occupent de la distribution des invitations d’ores et déjà signées par le chef de l’Etat, et comme cela se passe partout ailleurs, certaines de ses invitations seront portées par des émissaires spéciaux.

En ce qui concerne la réhabilitation des infrastructures, le gouvernement s’emploie à accélérer la réhabilitation des sites cibles pour l’accueil, l’hébergement des visiteurs et le déroulement des travaux pour que d’ici le mois de septembre prochain, la RDC soit prête à accueillir le Sommet.

Le Comité organisateur du 14ème Sommet tient très bien son chrono à tel point qu’il n’y a rien à craindre quant à la réussite totale de la grande fête de mi-octobre pour laquelle le pari pris par la RDC sera respecté et gagné. Avec fière allure, dans tous les cas.

Faux débat

De la participation du président français François Hollande. « Il sied de rappeler qu’il appartient à chaque Etat membre de répondre à la lettre d’invitation lui adressée par le chef de l’Etat du pays hôte du Sommet et de préciser de manière souveraine et à sa meilleure convenance, la composition de sa délégation. Je réaffirme ce que j’ai dit le il y a deux semaines, à savoir que sur la base des informations en ma possession, mon intime conviction est que la plupart des pays invités répondront présents et ce, au niveau le plus élevés des Etats ».

« Il n’est cependant pas sans intérêt de relever que les débats sur la participation du président français, François Hollande, est un débat congolo-congolais. Il ne fait recette ni en France, no dans l’espace francophone. La vérité est connue de tous. La pression pour obtenir la non venue du président François Hollande part d’ici. En tant que démocrate, je respecte le point de vue de chacun de mes concitoyens, y compris sans l’approuver, celui de ceux qui militent pour l’annulation ou l’échec du Sommet. C’est un fait indéniable que le combat mené contre la tenue du 14ème Sommet de l’OIF a Kinshasa par les leaders et les activistes d’une partie de l’opposition, sa composante non institutionnelle, est essentiellement motivée par le désir de jeter le discrédit sur les institutions de notre pays ».

« Je ne peux, en ma qualité de ministre chargé de défendre l’image de notre pays et la crédibilité de ses institutions dans le monde, de cautionner une démarche dont l’objectif principal est de délégitimer les institutions de la République…Mon devoir est d’y faire échec ».

N.B. Comité national d’organisation du XIVème Sommet. Comité exécutif. Programme de la visite de M. Gerrit Van Rossum et de M. Cazenave en RDC. Mardi 10 avril 2012 : arrivée à Kinshasa + accueil par les délégués de l’ambassade de France en RDC ; installation à l’hôtel. Mercredi 11 avril 2012 : réunion interne à l’ambassade, visite des sites du Sommet (Palais du Peuple, Stades des Martyrs), déjeuner offert par l’ambassadeur de France aux visiteurs, séance de travail avec le Bureau du Comité exécutif+les présidents des Commissions Intendance, Sécurité et Protocole. Jeudi 12 avril 2012 : audience auprès du ministre de la Coopération internationale et régionale ; déjeuner offert par le Commissaire général du XIVè Sommet ; visite de l’aéroport de N’djili : pavillon présidentiel, salon VIP, salon diplomatique ; fin de la visite

N.B. La délégation TV 5 arrive à Kinshasa la semaine prochaine pour préparer l’arrivée des délégations françaises.

Marcel LUTETE