Home | CULTURE | Youssou N'Dour MINISTRE : Koffi Olomide VIOLEUR DE MINEURS, Il n’y a pas match !

Youssou N'Dour MINISTRE : Koffi Olomide VIOLEUR DE MINEURS, Il n’y a pas match !

image

Le chanteur sénégalais est nommé ministre de la Culture et du Tourisme au sein du nouveau gouvernement formé, le mercredi 4 avril 2012, par le Premier ministre Abdoul Mbaye désigné la veille par le président Macky Sall. Un de ses idoles en RDC, Koffi Olomide, a été inculpé le 13 Février dernier, pour viols et séquestrations des mineures par le tribunal de Nanterre en France. L’artiste a choisi de fuir en  République démocratique du Congo (RDC), sans attendre la décision de la justice française sur son placement ou non en détention provisoire. Il n’y a pas match entre « Le Grand Mopao, VIOLEUR DE MINEURS » et Youssou N’Dour, qui vient d'être élevé au rang du MINISTRE de la Culture et du Tourisme au Sénégal.

Youssou Ndour figure parmi les 25 membres du gouvernement dont le nombre a été réduit de près de la moitié par rapport au gouvernement précédent du président Abdoulaye Wade, qui comprenait une quarantaine de ministres. Wade a été battu le 25 mars par Macky Sall.

Le chanteur, dont la candidature à la présidentielle avait été rejetée par le Conseil constitutionnel, avait ardemment soutenu Macky Sall, sillonnant le pays pour convaincre les électeurs de voter pour lui au second tour du 25 mars. Cette nouvelle équipe de coalition comprend nominalement 25 ministres conformément à une promesse de campagne du président élu Macky Sall. Les proches du président Sall y occupent d'importants ministères comme l'Intérieur, la Justice, les Affaires étrangères, la Communication et l'Education nationale. Le ministère de l'Economie et des Finances revient au banquier Amadou Kâne, qui était jusqu'ici à la tête de la filiale sénégalaise de la BNP de Paris. Le célèbre écologiste sénégalais d'origine libanaise, Ali Haidar, réputé pour sa défense de l'environnement marin, est nommé à l'Ecologie et à l'Environnement.

D'autres alliés de M. Sall qui l'ont soutenu au second tour ont été nommés à des postes comme l'Aménagement du territoire, l'Enseignement supérieur et la Pêche. Cette équipe resserrée est dirigée par Abdoul Mbaye, 59 ans, premier chef de gouvernement de l'ère post-Abdoulaye Wade, qui dirigeait le pays depuis 2000, et qui a été battu au second tour par son ex-Premier ministre et homme de confiance Macky Sall. 50 ans, il a été élu dimanche 25 mars lors d'une élection présidentielle saluée comme exemplaire en Afrique, un continent qui peine généralement à asseoir la démocratie.

QUI EST YOUSSOU N’DOUR ?

Youssou N'Dour, né le 1er octobre 1959 à Dakar (Sénégal), est auteur-compositeur, interprète et musicien sénégalais. Aîné de sa famille, Youssou Ndour a grandi dans le quartier de la Médina de Dakar, auprès de son père Elimane Ndour et de sa mère Sokhna Mboup.

De confession musulmane, Youssou Ndour est polygame, marié à deux épouses (Mami Camara et Aïda Coulibaly) et père de plusieurs enfants. Il n'a jamais renié ses origines, habite toujours sa ville natale. Il a travaillé avec des artistes de renommée internationale comme Peter Gabriel, Paul Frederic Simon, Manu Dibango. L'un des clips les plus émouvants de Youssou N'Dour est « Seven Seconds » où la chanteuse Neneh Cherry chante à ses côtés.

Chanteur engagé, Youssou N'Dour a organisé en 1985 un concert pour la libération de Nelson Mandela au Stade de l'Amitié de Dakar. Il a organisé plusieurs concerts au profit de l'organisation humanitaire Amnesty International. Ambassadeur de bonne volonté pour les Nations unies et pour l'UNICEF, il a été également choisi en tant qu'ambassadeur au Bureau international du travail. En 2004, il a participé au CD «Agir Réagir» en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d'Al-Hoceima, au Maroc le 24 février. Youssou N'Dour a reçu de nombreux prix pour sa musique, y compris celui du meilleur artiste africain en 1996, et de l'artiste africain du siècle en 1999. Le 13 février 2005, Youssou N'Dour a été récompensé par les Grammy Awards pour son album Égypte dans la catégorie meilleur album du monde de musique contemporaine. Il possède son studio d'enregistrement à Dakar et sa discothèque, le Thiossane, situés dans le quartier de Grand-Dakar, où il essaie d'être présent tous les week-ends.

Il est le propriétaire du groupe de presse Futurs Médias, composé du quotidien l'Observateur et de la station de radio RFM. Il est à la tête d'un orchestre dénommé le «Super Étoile».

Après une nouvelle série de concerts à Paris, au Théâtre de la ville en mars 86, "You", idole au Sénégal devient un véritable ambassadeur de la musique africaine et va défendre ses couleurs jusqu’à l'autre côté de l'Atlantique, aux Etats-Unis et au Canada, trois semaines durant.

Rencontré pour la première fois en 84, Peter Gabriel devient vite un ami de Youssou. Il l'embauche, d'ailleurs, pour faire la première partie de sa tournée américaine avec deux dates mémorables au Madison Square Garden de New York en 87. Sur la lancée, ils font le tour de l'Europe suivant le même principe. C'est au cours d'un véritable périple mondial en 88 avec des stars comme Sting, Peter Gabriel, ou Tracy Chapman, que Youssou N'Dour accède à la cour des grands. Les concerts sont donnés au profit d'Amnesty International. Cette aventure dans laquelle il s'est engagé, sans vraiment se rendre compte de l'impact, a métamorphosé son image ; de gloire nationale, il devient vedette planétaire.

TOUJOURS APPRECIE

Toujours aussi apprécié dans son pays, il entreprend une tournée qui rassemble 4 000 spectateurs à Rufisque, 3 000 à Rosso, 4 000 à Kaolack ou Ziguinchor; et quelques milliers à Nouakchott en Mauritanie. L'"Enfant chéri de la Médina" a réussi à cette occasion à réunir quelque quarante techniciens et musiciens, accompagnés d'énormes camions transportant le matériel (alors que les routes ne sont pas toujours praticables). Youssou N'dour semble être déterminé à montrer son professionnalisme malgré les difficultés de logistique.

En 1989, il sort son premier disque pour le marché international. Signé chez Virgin, "The lion" ("Gaiendé" en wolof) est un album dont les coûts de production sont très importants. Si le Mbalax est toujours le moteur essentiel de sa musique, il est accommodé ici de nappes de synthés, et d'arrangements sophistiqués dignes de studios de haute technologie. Peter Gabriel est invité pour un duo "Shakin' the tree", et joue les grands conseillers es-production. Si certains aficionados de "You", commencent à parler de dénaturation de sa musique, d'autres voient dans ce disque les débuts de la fusion africaine.

En même temps qu'une tournée européenne qui passe par Paris le 2 novembre 90 à l'Olympia, "Set" le deuxième album chez Virgin, sort en octobre (alors qu'il était sorti en décembre 89 sous forme de cassette au Sénégal). Si le Super Etoile de Dakar forme le noyau central des musiciens, quelque treize autres viennent s'y ajouter et introduisent ainsi des sonorités nouvelles (accordéon et violoncelle) même si l'instrument fétiche, le tama (petit tambour d'aisselles) reste la star des instruments. Sans changer d'optique par rapport au précédent album, Youssou donne là toute la mesure de son talent en révélant une richesse musicale considérable.

Si dans l'univers de la world music, les échos sont extrêmement favorables, les ventes de disques semblent insuffisantes pour le label Virgin qui en avril 91, décide de ne pas renouveler le contrat de Youssou N'Dour. A l'occasion d'un show-hommage à Nelson Mandela à Dakar en 91, l'artiste invite Spike Lee, réalisateur noir-américain à venir y assister. Alors que Youssou est en rupture de maison de disques, ce dernier contact un peu après pour produire un nouvel album, c'est "Eyes Open" qui sort au printemps 92. Enregistrés à Dakar avec son groupe et Jean-Philippe Rykiel dans un studio très moderne qui appartient à Youssou, les quatorze titres sont chantés en anglais, wolof et français. Les sections de cuivre et le mixage se font à New York. "Africa remembers" dédiée à la diaspora noire est la chanson qui est choisie pour être le support du clip de lancement, réalisé évidemment par Spike Lee.

VERITABLE PORTE-PAROLE

En juillet de la même année, il reprend une tournée en France qui passe par le Bataclan à Paris, les 15 et 16 octobre. Mais c'est l'année suivante qu'il marque un grand coup en montant un spectacle véritablement créatif : en effet, le 17 juillet, à l'occasion du Festival Paris Quartier d'été, l'Opéra de Paris (Garnier) ouvre ses portes à Youssou N'Dour pour "Africa Opera" fresque autour de l'identité africaine avec la participation d'Angélique Kidjo, Aïcha Kone et Djanka Diabaté. Ce type de prestation est peu fréquent dans le temple de l'art lyrique et rend l'événement exceptionnel.

Au printemps 99, il donne un concert exceptionnel sur la scène new-yorkaise du Hammerstein Ballroom au cours duquel Stevie Wonder fait une apparition mémorable. Devenu star, chacun de ses disques est attendu avec beaucoup d'intérêt. C'est le cas de "Joko" (From Village to town), qui après de long mois de maturation, voit enfin le jour en février 2000. Pour le marché international, Youssou déploie les grands moyens. Sur cet album, il y a Wyclef des Fugees qu'il a rencontré à Londres et qui a travaillé sur trois titres. Il y a aussi Peter Gabriel et Sting qui viennent apporter leur contribution en chantant sur un titre chacun. Finalement, la musique du chanteur sénégalais s'apparente à une pop de facture internationale, que celui-ci ne renie d'ailleurs pas du tout. C'est cette double casquette de chanteur traditionnel et de chanteur international que Youssou N'Dour souhaite mettre en avant lors du Grand Bal qu'il donne à Paris Bercy le 21 octobre 2000. Il organise même la venue à Paris d'une partie de ses fans sénégalais. Composé de deux parties, le spectacle présente d'abord une série de duos de l'artiste avec des chanteurs aussi variés que Cesaria Evora, Zazie, Passi ou Peter Gabriel. Puis après une longue pause, c'est le moment du grand bal qui dure toute la nuit.

Chanteur et musicien remarquable, homme d'affaires avisé, la star sénégalaise multiplie les activités et semble vouloir occuper tous les terrains de la création musicale. S'il produit d'autres artistes comme Cheikh Lô, c'est pour favoriser le mouvement artistique africain, pour l'aider à le structurer et lui donner une chance de réussir, le crossover. Vaste entreprise qui ne fait pas peur à l'"Enfant de la Médina" !

Le 17 avril 2009, Youssou N’Dour joue avec le Super Etoile de Dakar, à la prestigieuse salle Pleyel, à Paris. Quelques mois plus tard, en septembre, il sort une nouvelle chanson, "Leep mo lëndëm" ("Tout est obscur"), qu’il diffuse uniquement via Internet. Elle dénonce l’immobilisme de l’Etat sénégalais face aux inondations récurrentes et aux coupures d’électricité incessantes que subit la population. Le "pape" sénégalais de la musique revient le 8 mars 2010 avec un nouvel album, "Dakar-Kingston". Il s’agit d’une relecture de son répertoire ("Medina", "Don’t Walk Away"…) en reggae, pour rendre hommage au grand Bob Marley qui a beaucoup influencé Youssou. Le 1er septembre 2010, il lance sa chaîne de télévision, Télévision Futurs Médias, après avoir reçu l'autorisation officielle d'émettre.

Au demeurant, plus d’une personne salue l’élévation de Youssou N’dour au rang du ministre de la Culture et du Tourisme dans le nouveau gouvernement Abdoul Mbaye. Ce qui fait dire à cette opinion que le choix porté sur la grande star sénégalaise de renommée internationale a certainement rencontré l’assentiment des artistes sénégalais qui se réjouissent d’avoir retrouvé leur véritable porte-parole au gouvernement.