Home | CULTURE | RDC : Dr. Nico KASANDA, le meilleur soliste de tous les temps

RDC : Dr. Nico KASANDA, le meilleur soliste de tous les temps

image

26 ans après sa mort, sa chanteuse Photas affirme, Dr Nico Kasanda reste le meilleur soliste de tous les temps.

Jeudi 22 septembre, la capitale congolaise est bercée par un doux soleil. Mais dans un coin du cimetière de la Gombe, quelques hommes et femmes sont tristes. Pourtant, il y a déjà vingt-six ans que l’irréparable s’est produit.

En effet, c’est là que repose pour l’éternité le virtuose de la guitare Nicolas Kasanda wa Mikalayi. Ses admirateurs sont venus même du Congo-Brazzaville. Mais il n’y a aucun officiel. Dans l’assistance, il y a la chanteuse Photas Lukamba Astrid, venue tout droit de Lubumbashi pour l’émouvante céeémonie. On voit aussi Lema Jean alias Jamais Kolonga ; Kuka Matthieu, ancien chanteur compositeur de Vox Africa, African Jazz, Volcan Nibetoba et actuellement dans l’African’Ambiance ; Lusukamu Rex Muana roi, chanteur d’African Fiesta Sukisa ; sans oublier le mélomane Madiadia Diavovoka alias Vieux Loup. A quelques mètres de là, deux jeunes gens affichent l’air grave, ils ont pour noms François Kabamba wa Kasanda et Annie Kasanda. Ce sont les enfants du guitariste immortel. Dr Nico a même été adulé par les militaires, preuve en est que le colonel Donat Liwoke est aussi là. Une délégation de Brazzaville est de la partie, représentée par Marie-Claire Ngoma qui anime l’émission « Na tango wana » sur la chaîne MNTV, ainsi que la camerawoman Ondongo Christelle.

L’organisateur de cette journée de souvenir, Me Kalala Muena Mpala, s’est ainsi adressé à celui qui n’est plus chair : « Dr Nico, cela fait 26 ans depuis que tu es dans l’au-delà. Tu as émerveillé toute l’Afrique et le monde entier avec tes œuvres. Photas est la seule chanteuse que tu as dans l’African Fiesta. Elle n’a pas eu le temps de venir te pleurer. Photas est là, elle va te parler, parce qu’elle sait que tu es avec nous ».

D’une voix émue, Photas s’est ainsi adressée à celui qui l’a façonnée : « A toi Dr Nico ; là où tu es poussière et esprit. Me voici à Kinshasa pour te rendre hommage et te témoigner toute ma reconnaissance en ce 26ème anniversaire de ta séparation avec nous les terriens. Entourée de tous ceux à qui tu as laissé des sons inouïs de tes deux guitares, je t’apporte ma gerbe de fleurs pour dire à tous les Africains que tu as été le plus grand soliste de notre Afrique. Tu as été le soliste de tous les grands chanteurs de la République démocratique Congo.

Grand Kallé est le meilleur chanteur, parce que c’est grâce à vos sons de guitare. Rochereau Tabu Ley, Mujos Mulamba, Vicky Longomba sont grands, grâce aussi aux sons merveilleux produits par les cordes de tes instruments. Kwamy La Sintura dans «Faux millionnaire» ; Josky Kiambukuta, c’est encore toi dans «Bolingo ya kimuanganziko». Qui ai-je oublié ?

Photas qui te parle aujourd’hui est ce qu’elle est grâce à tes deux guitares. Avec la guitare ordinaire tu m’avais accompagnée dans « Agana Lako », avec la guitare hawaïenne j’ai chanté avec Rochereau dans « Mama Egée », dans « Rochereau Pascal ».

Dr Nico, tu resteras pour moi le plus grand soliste. En ton nom, je souhaite bon anniversaire au Maliens et à leur président A.T.T. qui fêtent leur indépendance ce 22 septembre. Je te resterai reconnaissante ».

Pour sa part, François Kabamba wa Kasanda s’est ainsi adressé à son père : « A voir tout ce monde venu pour commémorer ton souvenir, j’ai trouvé la consolation papa. Reposes en paix, tu nous a été cher ». Quant à la délégation de Brazzaville, elle a rappelé que les musiciens ne meurent jamais. En entendant toutes ces paroles si touchantes, Me Kalala n’a pu se retenir, des chaudes larmes coulaient de ses joues. C’est sur cette note triste que l’assistance a dû quitter le cimetière.

Par Donatien Ngandu Mupompa