Home» FEMMES»

Est de RDC : Les violences sexuelles envers les femmes et les enfants sont endémiques

Font size: Decrease font Enlarge font
image Zainab Hawa Bangura

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies chargée de la question des violences sexuelles en conflit, Zainab Hawa Bangura, s’est dite mardi 02 avril à Kinshasa « préoccupée par l’ampleur des violences sexuelles liées au conflit en RDC » à l’issue de sa une visite de dix jours en République démocratique du Congo (RDC).

Elle a constaté que les violences sexuelles sont particulièrement endémiques dans les zones où les groupes armés sont présents. « Mais, j’ai été encouragée par les mesures prises par le gouvernement et le travail effectué par les acteurs de l’ONU et d’autres organisations internationales et nationales », a-t-elle ajouté dans un communiqué de presse.

Parmi ces mesures, elle a évoqué la création d’une base nationale de données et l’extension des services aux survivantes.  « De nombreux défis subsistent toutefois. Nous nous sommes engagés à aider le gouvernement avec ceux-ci, et je crois sincèrement que le communiqué conjoint servira d’un bon outil à cet égard », a souligné Zainab Hawa.

Durant son séjour en RDC, Mme Zainab Hawa a rencontré le chef de l’Etat Joseph Kabila, le Premier ministre Augustin Matata, les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, plusieurs autres personnalités congolaises, les survivants des violences sexuelles, des groupes de femmes et des femmes parlementaires.

Elle a également organisé des discussions avec la direction et des soldats de l’armée nationale (FARDC), la police nationale, le procureur général, les chefs religieux, les travailleurs de santé y compris des hôpitaux Panzi et Heal Africa, plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) ainsi qu’avec le corps diplomatique.

Signature d’un accord avec le gouvernement

Elle a annoncé la signature d’un accord avec le gouvernement « pour prévenir et aborder le problème des violences sexuelles en conflit ».

Le document conjoint énumère aussi bien les engagements que la lutte contre l’impunité pour les crimes de violence sexuelle, l’accélération des efforts de réforme du secteur de sécurité, la création des mécanismes de vérification lors de l’intégration des ex-combattants dans l’armée nationale, l’assurance d’un meilleur contrôle des ressources minérales ainsi qu’un plus grand soutien aux services aux victimes.

Mme Zainab Hawa Bangurae s’est également rendue au Nord-Kivu, au Sud-Kivu et dans le district de l’Ituri (Province Orientale).

[Stanislas Ntambwe]


Cet article a été lu 4300 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0