RDC : Les poissons meurent de vieillesse

Font size: Decrease font Enlarge font
image Poisson

En République démocratique du Congo les poissons meurent de  vieillesse, ce pour  plusieurs raisons notamment le fait que la pèche est encore artisanale. Cela nous pousse à pousser plus loin notre réflexion sur ce que doit être réellement la pèche en RDC. 

Aujourd’hui, pour que le Congolais mange à sa faim et qu’il y ait une autosuffisance alimentaire il faut une véritable pèche industrielle sur le fleuve Congo et autres rivières du pays. Tout récemment, le gouvernement de la République a fait savoir qu’il  compte relancer la pêche industrielle sur toute l’étendue du pays. L’annonce a été faite lundi 12 octobre, à l’issue de la troïka stratégique, une réunion qui réunit la Banque centrale, les ministères de l’Economie et des Finances autour du Premier ministre Matata Ponyo Mapon.

Selon la Troïka, cette relance permettra de mettre en valeur les ressources halieutiques du pays, et de diversifier l’économie nationale.

L’actuel  ministre de l’Agriculture a à cette occasion   soumis à la Troïka stratégique un document qui reprend l’état de lieux exhaustif, et des options d’entreprises capables de démarrer la pêche industrielle. Les options proposées par le ministère de l’Agriculture ont été adoptées et un chronogramme a été approuvé pour leur opérationnalisation, apprend-on.

En effet, la pêche se fait généralement de manière artisanale sur le fleuve Congo, lacs et autres cours d’eau de la RD Congo. Conséquence : les poissons importés, notamment le poisson chinchard, envahissent les marchés de presque toutes les grandes villes du pays. Il y a donc lieu de se demander  comment développer la pêche industrielle en RD Congo.

Selon les informations en notre possession, la province du Kasaï-Oriental a produit annuellement 536 tonnes de poissons entre 2012 et 2014, dont 187 par la pisciculture et 352 par la pêche, ce qui fait que les besoins en poissons n’étaient couverts qu’à 0, 20%, indiquent des sources sures.

L’ex-province du  Kasaï-Oriental présente de telles statistiques alors qu’il compte une dizaine de cours d’eau très poissonneux. Il s’agit notamment de: Lubilanji Kalelu, Lubilanji Tshilemba, Lubilanji Mbuji-Mayi, Lubi, Lukula, Munkamba, Lomami, Sankuru et Lokenye.

Un problème qui se généralise

La production mensuelle des poissons est passée de 5 à 50  tonnes dans la ville de Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu. Selon radiookapi,  le marché de Bukavu et ses environs est inondé au point qu’un kilogramme de petits poissons communément appelés  » Sambaza  » coûte actuellement 2 000 francs congolais (2, 16 dollars américains) au lieu de  3 500 francs congolais comme d’habitude.

L’activité de pêche en République démocratique du Congo  est à 99% artisanale, avait  déploré l’ancien ministre   congolais de l’Agriculture et du Développement rural, Jean Chrysostome Vahamwiti.

Au cours d’une manifestation, il avait déclaré qu’en République démocratique du Congo, la pêche est artisanale. On a de petits producteurs, de petits pêcheurs.

Il avait fait savoir à cette époque qu’Il était  aussi important qu’on aille vers une pêcherie industrielle, mais surtout qu’on diversifie le mode de production du poisson de façon industrielle et intensive.

A en croire un observateur, il n’est pas aisé pour un habitant moyen de Kinshasa, par exemple, de manger du poisson sorti du fleuve Congo, parce que plus cher. La majorité des Kinois se tourne donc sur les chinchards, ces poissons importés et surgelés qui viennent de pays étrangers.

Rappelons  que  le gouvernement congolais a signé avec l’Egypte un projet pour la mise en place d’une unité intégrée d’élevage. C’est la technologie la plus moderne de la production du poisson et cela   permettra au Congolais d’élever  lui -mêmes les poissions, de diminuer la pression sur la destruction de nos eaux et de leur écosystème.

[PKN]


Cet article a été lu 6826 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0