Bilderberg : Le PM belge invité chez les illuminati

Font size: Decrease font Enlarge font
image Charles Michel, alors ministre belge de la Coopération au développement (2007-2011), échange une poignée de mains en 2007, à Kinshasa, avec Joseph Kabila

Le Premier ministre Charles Michel a été invité en juin à la réunion des illuminati, communément appelé "groupe de Bilderberg". La réunion se déroulera du 11 au 14 juin à Telfs-Buchen, en Autriche. Cette invitation est une première de longue date puisque les deux prédécesseurs de Charles Michel, Yves Leterme et Elio De Rupo, n’avaient pas été conviés à ces réunions ultra-selects et mystérieuses.

Le Groupe BILDERBERG a été fondé en 1954 à Oosterbeck aux Pays Bas à l’initiative du prince Bernahrd, co fondateur du groupe avec David Rockefeller. Il siège chaque année dans la plus grande discrétion, et dispose des autorités locales quel que soit le pays de ces rencontres afin d’assurer sa tranquillité. Les périphéries sont bloquées et les citoyens doivent admettre que durant ces réunions, une partie de leur territoire est occupé et qu’ils n’y ont plus accès. Les raisons pour lesquelles il est important de s’intéresser à ce groupe est d’une part l’influence qu’il exerce sur les décisions de toutes natures prises dans les pays occidentaux, mais de surcroît la nature de ses objectifs dont le caractère dépasse largement l’entendement le plus déraisonnable de toute personne normalement constituée.

Ainsi, comme le déclarait William Shannon: " Les Bilderbergers, travaillent à l’avènement d’une ère post nationale lorsque les pays auront disparu au profit de régions de la terre, entourée de valeurs universelles, C'est-à-dire une économie globale, un gouvernement mondial ( constitué de personnes  sélectionnées plutôt qu’élues ) et une religion universelle. Pour êtres surs d’atteindre ces objectifs, les Bilderbergers se concentrent sur une approche plus technique et moins d’attention à l’opinion publique. " Daniel Estulin The True story of the Bilderberger group ‘ Autrement dit le suffrage universel disparait, et les peuples n’ont plus la parole " ON " décide pour eux !

Ces déclarations qui font froid dans le dos, n’ont jamais et pour cause, été démenties. Sans être un observateur expérimenté, il est tout de même saisissant de voir, sous nos yeux, se dérouler un certain nombre d’évènements tout à fait représentatifs de ces orientations, mises en place par les gouvernements pourtant élus, qui sont ainsi conduits à trahir allègrement leurs mandats. On nous parle d’économie mondiale, de nourriture mondiale de monnaie mondiale, etc ... afin d’accoutumer les populations à ces conceptions. Cela est bel et bien accompli par nos représentants politiques de tous bords en conformité avec les exigences Bilderbergienne.

Ainsi, la volonté des Bilderbergers de mettre à bas les états, d’éradiquer les frontières, de mêler les populations par l’immigration de masse, n’a pas d’autre objectif que celui de dissoudre les identités, et pour cela de faire perdre les repères identitaires historiques ou religieux. Un des aspects de la stratégie ‘’Bilderbergienne ‘’ est l’appauvrissement des peuples et la disparition des classes moyennes. Au fond on retrouve là la fameuse table rase des communistes, ou après avoir tout détruit on propose la misère et la soumission. Outre la soumission ainsi obtenue et l’abrutissement progressif du à la misère, ce type d’action présente l’intérêt d’aligner vers le bas les aspirations légitimes des travailleurs que l’on veut asservir et donc, d’améliorer les rendements financiers de la production.

Voici les objectifs du groupe Bilderberg dont il est souhaitable que chacun soit conscient que quel que soit le président élu, il les appliquera inévitablement. 

A lire aussi


Cet article a été lu 7243 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0