RDC : Vers la disparition de franc congolais ?

Font size: Decrease font Enlarge font
image franc congolais - Billet de 500 franc congolais

Dans les boutiques, au marché, les transactions commerciales dans la quasi-totalité des villages et localités du Groupement de Jomba en territoire de Rutshuru, se passent en monnaie ougandaise, le shilling. La monnaie locale, le franc congolais est reléguée au second plan et utilisée seulement dans un cercle réduit autour de l’administration publique avec comme référence la monnaie ougandaise.

"1.000 Shillings, 5.000Shillings,… les prix sont même à certains endroits, affichés sur différents produits et marchandises au marché comme dans des boutiques. Nous sommes à Bunagana, l’un de deux grands postes frontaliers du Nord-Kivu, à la frontière entre la RD Congo et l’Ouganda. Dans cette cité du territoire de Rutshuru, ‘’la pratique date de bien longtemps, avant même l’arrivée des rebelles Cndp d’abord et M23 ensuite’’, explique un notable. ‘’ Elle s’est évidement accentuée avec l’emprise rebelles pro-rwandais et ougandais, qui pendant des années contrôlaient la région directement ou indirectement’’, ajoute un analyste en système monétaire.

En shilling pour mieux payé

Au marché, c’est la grande difficulté. Avec les francs congolais, l’on achète difficilement des produits, surtout ceux importés de l’Ouganda. Et le plus souvent, les gens sont obligés de changer d’abord la monnaie congolaise en shilling ougandais pour acheter à bon prix. ‘’ Avec des shillings, le prix est abordable, mais quand tu viens avec les francs congolais, le prix est revue à la hausse. Si non, tu dois d’abord changer le franc en shilling’’, témoigne Agnès Mbarushimana, une ménagère. Les élèves ne sont pas de fois épargnés. ‘’Pour mieux payer, il faut le faire en shillings et quand c’est en francs, le taux appliqué  par les dirigeants d’établissement scolaire est élevé’’, rappel Manifashe Bahati. ‘’Cela nous est dicté par le contexte socio-économique dans lequel nous évoluons’’, se défend un responsable scolaire sous anonymat.

Tout vers l’Ouganda

Un peu plus loin, au-delà du groupement de Jomba, dans celui de Busanza, comme à Ishasha, la situation est identique. Dans la localité de Ishasha, aussi frontalière avec le poste frontière de Kitagoma avec l’Ouganda, la population vie à l’ougandaise. ‘’Ici, tous se pense à l’ougandais. La bière, les aliments et bien d’autres produits manufacturés viennent de l’Ouganda. Ce qui nous oblige à  conserver plutôt les shillings que les francs congolais, qui ne donnent aucune garantie d’achat’’, explique Juvénal un jeune qui fait le trafic Ishasha Kisoro – Kampala en Ouganda. Couper de toutes les grandes chaînes audiovisuelles congolaises, hormis la radio Okapi, la population se replie sur les chaînes ougandaises. Et se laisse emballer petit à petit par le kiganda, la langue ougandaise à côté de l’anglais. ‘’C’est pour nous la seule solution de survie’’, ajoute Victor un autre trafiquant qui dit consommer plus les produits brassicoles ougandais que congolais, qui malheureusement coûtent chers.

Au fil des jours, la situation s’enlise davantage sans inquiéter personne malheureusement. Le service de l’économie, qui a en charge la surveillance de la fixation des prix et le respect la monnaie locale n’y est presque pas présent ou actif. Pourtant, la tendance,  petit à petit se fait du chemin dans ce territoire de Rutshuru en plein parc de Virunga, où populations et opérateurs économiques sont quotidiennement obligés de faire face à la concurrence tacite imposée par la monnaie ougandaise. A Kiwanja, de même qu’au Chef-lieu du territoire, tout payement en shilling est le bienvenu. La seule grâce pour l’instant est la poursuite du paiement des agents et cadres de la fonction publique en francs congolais. Mais de loin rassurant dans une zone sans aucune institution bancaire et coopérative.

[Patient Ndoole]


Cet article a été lu 8210 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
5.00